Sources et ressources sur l'épidémie de Covid-19

Forum

Notifications
Clear all

Poésie

phildan
(@phildan)
Estimable Member
Révélateur

Qu'importe son nom,
à présent le virus nous a réduit,
du dedans au dehors il est partout,
le vivant est son prisonnier,
plus besoin de symptômes
il est dans nos mots dans nos gestes,
l'invisible son domaine,
il nous le donne en partage,
et le silence aussi où il a pris forme
nous révèle ce double visage perdu :
passé avenir suspendus,
porte ouverte
vers le commencement ou la fin.

Quote
Topic starter Posté : 6 décembre 2020 2:30
phildan
(@phildan)
Estimable Member
Configuration  du jour

Glissement/dérive
la stabilité n'est plus d'ici.

C'est après le point de non-retour
maintenant,
même le très court terme nous dépasse
comme si d'autres mots avaient pris le sens du vent,
certainement, le moment de mettre bas les masques
que la folie des hommes puissent nous sauter aux yeux.
Vraiment, un drôle de regard que nous renvoie le miroir...
Après tout ça
il devra bien rester un bout de foi en quelque chose
à mettre sur nos visages.
RépondreQuote
Topic starter Posté : 7 décembre 2020 6:38
phildan
(@phildan)
Estimable Member
Trop c'est trop

C'est après la phase laminoir,
le virus reste entier
avec son énigme,
il est juste de trop maintenant :
l'homme/nous a déjà rejoint le direct depuis longtemps,
chacun sa course de vitesse
où l'oubli n'est pas de trop,
la liberté de respirer oui,
mais pas trop fort,
de rattraper le connu,
même rétréci...
Allegro ma non troppo

RépondreQuote
Topic starter Posté : 9 décembre 2020 8:31
phildan
(@phildan)
Estimable Member
Conforme

Imperturbable
le protocole des jours déroule la marche à suivre :
menace restriction
exécution rébellion
soumission,
et tous les autres
impossible à nommer,
comme s'il n'y avait plus de vide entre les faits
qu'une accumulation impossible à résorber :
vérité ou complot
chacun son choix
jusqu'au bout du tout en un,
aussi jusqu'à s'abstenir en cas de doute.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
RépondreQuote
Topic starter Posté : 10 décembre 2020 8:40
phildan
(@phildan)
Estimable Member
Mon précieux 

C'est à ton corps
qu'on veut toucher,
plus encore ton libre arbitre.
Expérience que tu vis en direct
la démonstration dépasse l'absurde :
5 doses deviennent 6 !
En fait, pourquoi pas,
qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse.
Ici c'est plutôt l'écume des jours
qui fait monter le niveau,
toute cette mousse qui nous submerge
le pouvoir là-haut qui n'accepte pas le vide.
Ton corps défendant te le dit,
la dose en trop.


RépondreQuote
Topic starter Posté : 25 janvier 2021 8:24
phildan
(@phildan)
Estimable Member
Coup d'état permanent 

En continu
la drogue dure diffuse,
au grand jour
discours à sens unique
à la mesure de notre temps,
au final pour une si petite injection.

A chacun son ordonnance
le vaccin ou la mort.
Maintenant le virus peut disparaître en paix,
la Maladie l'a emporté :
l'homme au fond de nous,
plus fort que tous les hommes réunis
avec son quoiqu'il en coûte.

RépondreQuote
Topic starter Posté : 27 janvier 2021 8:58
phildan
(@phildan)
Estimable Member
"Tout est perdu, fors l'honneur"

Fini de se voiler la face,
oui, c'est bien nous !
Notre temps,
même celui de tout à l'heure,
a déjà rejoint le passé.
Inutile désormais d'attendre le vaccin patriote,
il ne viendra pas ce soir.
Mort avant de naître
ou déclaré perdant par no contest,
c'est lui-même.
Aucun chemin de repli.
Au moins tâcher de retrouver l'humilité perdue
avant de crier "ne tirez pas je me rends".
RépondreQuote
Topic starter Posté : 28 janvier 2021 8:57
phildan
(@phildan)
Estimable Member
Inquiétant 

Impossible de se réapproprier son propre temps,
maintenant est devenu une chose,
intervalles resserrés à l'extrême
le jour ne passe plus.
En vis-à-vis,
la mémoire trop pleine tourne en boucle,
avec un claquement sinistre
à chaque passage.
Surtout ne pas se mettre en travers,
au risque de tomber sur la tête.
RépondreQuote
Topic starter Posté : 29 janvier 2021 9:31
Share: