Sources et ressources sur l'épidémie de Covid-19

Forum

Qu'est-ce que c'est...
 
Notifications
Clear all

Qu'est-ce que c'est un complotisme/complotiste?

drosophila
(@drosophila)
Active Member

Brièvement: un complotiste c'est quelqu'un qui soutient une opinion qui diffère de la version officielle concernant un événement d'importance publique et son opinion c'est le correspondant „complotisme“.

Il faut savoir d'où il viennent ces termes et pourquoi ils ont été créés avant de ce faire une idée sur leur contenu et avant de les utiliser.

En 1967 le gouvernement des Etats-Unis était plutôt mécontent du fait que le 65% des américaines et des américains refusaient la version officielle sur l'attentat à la vie de JFK et, parmi la CIA, il a engagé un bureau de publicité pour trouver une solution pour influencer efficacement cette opinion publique.

Ce bureau a présenté la stratégie suivante: de discréditer chacun/chacune comme „complotiste“ („conspiracy theorist“) qui, en publique, supporte une opinion qui diffère de la version officielle, de déclarer son opinion un „complotisme“ et de ridiculiser tous les deux.

Nous savons ça parce qu'en 1997, trente ans après leurs catalogage, les mémos internes de la CIA à ce regard ont été publiés. On les trouve donc dans les archives publiques, accessibles à tout-le-monde. Ou bien: il ne s'agit pas d'un „complotisme“, mais de la simple vérité.

Il n'existe aucune relation entre ces deux termes et le mot „complot“ et vu que les versions „officielles“ sont souvent des simples (dans le sens littéral) mensonges, souvent ces „complotismes“ sont plus proche à la vérité que ce qu'on nous présente dans les médias.

Je me permet d'ajouter un petit exemple: qui „osait“ jusqu'au 2014 mentionner en publique que les banques privées aient le droit et la possibilité de générer de l'argent sans aucune base matérielle, venait appelé un „complotiste“. Dans cette année l'économiste allemand Richard A. Werner a finalement publiée une étude de cas qu'il avait développée avec la participation d'une petite banque privée bavaroise, et le résultat est très clair: tout notre argent vient générer exclusivement sous la condition qu'il soit connecté à une dette avec des intérêts. A partir de ce jours là, qui avant venait appelé un „complotiste“ est devenu, du jours au lendemain, quelqu'un qui connaît la vérité. Vous pouvez trouver cette étude en cherchant le titre „Can-banks-individually-create-money-out-of-nothin_2014_International-Review-.pdf“.

Le problème est que, si nous ne nous informons pas et nous nous laissons soumettre parmi une telle stratégie plutôt idiote, nous arrêtons d'avoir confiance en nous-mêmes et d'utiliser nos propres cerveaux. C'est devenu une véritable épidémie, cette peur d'être ridiculisé comme „complotiste“, d'être mis dans le même sac avec les platistes juste parce que nous avons l'habitude de ne pas avaler tout ce qu'on nous présente comme „vrai“.

Qui a des propres idées a le droit de les prononcer et de les supporter – n'importe si elles soient absurdes, bizarres ou intellectuelles ou sages – ou non.

Là dehors il n'y a pas des virus dangereux, mais des gens dangereux qui essaient à tout prix à contrôler nos pensées et nos vies. Ils y réussiront à une seule condition; si nous le lui permettons. Et la meilleure défense c'est de nous opposer au divide et impera et nous respecter et accepter réciproquement.

Quote
Topic starter Posté : 9 septembre 2020 9:54
Duralexsedlex et C66 aiment
Daniel en colere
(@daniel-en-colere)
Eminent Member

Les pensées humaines sont liées à des groupes sociaux qui peuvent être des classes sociales ou des tribus humaines. Chaque groupe défends ses propres intérêts et compose ainsi sa propre Weltanschauung (en allemand : vision du monde). Certains groupes sont plus habiles que les autres, en mélangeant allégrement un aspect religieux, un aspect tribal ou racial et un aspect idéologique.... Il suffit alors de regarder...

RépondreQuote
Posté : 1 octobre 2020 2:48
Duralexsedlex
(@duralexsedlex)
Estimable Member
Posté par: @drosophila

Brièvement: un complotiste c'est quelqu'un qui soutient une opinion qui diffère de la version officielle concernant un événement d'importance publique et son opinion c'est le correspondant „complotisme“.

Il faut savoir d'où il viennent ces termes et pourquoi ils ont été créés avant de ce faire une idée sur leur contenu et avant de les utiliser.

En 1967 le gouvernement des Etats-Unis était plutôt mécontent du fait que le 65% des américaines et des américains refusaient la version officielle sur l'attentat à la vie de JFK et, parmi la CIA, il a engagé un bureau de publicité pour trouver une solution pour influencer efficacement cette opinion publique.

Ce bureau a présenté la stratégie suivante: de discréditer chacun/chacune comme „complotiste“ („conspiracy theorist“) qui, en publique, supporte une opinion qui diffère de la version officielle, de déclarer son opinion un „complotisme“ et de ridiculiser tous les deux.

Nous savons ça parce qu'en 1997, trente ans après leurs catalogage, les mémos internes de la CIA à ce regard ont été publiés. On les trouve donc dans les archives publiques, accessibles à tout-le-monde. Ou bien: il ne s'agit pas d'un „complotisme“, mais de la simple vérité.

Il n'existe aucune relation entre ces deux termes et le mot „complot“ et vu que les versions „officielles“ sont souvent des simples (dans le sens littéral) mensonges, souvent ces „complotismes“ sont plus proche à la vérité que ce qu'on nous présente dans les médias.

Je me permet d'ajouter un petit exemple: qui „osait“ jusqu'au 2014 mentionner en publique que les banques privées aient le droit et la possibilité de générer de l'argent sans aucune base matérielle, venait appelé un „complotiste“. Dans cette année l'économiste allemand Richard A. Werner a finalement publiée une étude de cas qu'il avait développée avec la participation d'une petite banque privée bavaroise, et le résultat est très clair: tout notre argent vient générer exclusivement sous la condition qu'il soit connecté à une dette avec des intérêts. A partir de ce jours là, qui avant venait appelé un „complotiste“ est devenu, du jours au lendemain, quelqu'un qui connaît la vérité. Vous pouvez trouver cette étude en cherchant le titre „Can-banks-individually-create-money-out-of-nothin_2014_International-Review-.pdf“.

Le problème est que, si nous ne nous informons pas et nous nous laissons soumettre parmi une telle stratégie plutôt idiote, nous arrêtons d'avoir confiance en nous-mêmes et d'utiliser nos propres cerveaux. C'est devenu une véritable épidémie, cette peur d'être ridiculisé comme „complotiste“, d'être mis dans le même sac avec les platistes juste parce que nous avons l'habitude de ne pas avaler tout ce qu'on nous présente comme „vrai“.

Qui a des propres idées a le droit de les prononcer et de les supporter – n'importe si elles soient absurdes, bizarres ou intellectuelles ou sages – ou non.

Là dehors il n'y a pas des virus dangereux, mais des gens dangereux qui essaient à tout prix à contrôler nos pensées et nos vies. Ils y réussiront à une seule condition; si nous le lui permettons. Et la meilleure défense c'est de nous opposer au divide et impera et nous respecter et accepter réciproquement.

@drosophila,

Super! dire que j'ai loupé votre post, mea culpa maxima !

 

Bien à Vous, Fly!

RépondreQuote
Posté : 1 octobre 2020 5:41
Duralexsedlex
(@duralexsedlex)
Estimable Member

Quelqu'un qui cherche la Vérité et qui "déQode":

https://www.facebook.com/deqodeurs/videos/774621813357853/?__so__=channel_tab&__rv__=all_videos_card

RépondreQuote
Posté : 1 octobre 2020 8:55
clotilde
(@clotilde)
Noble Member

Complotiste, complotisme viennent  du substantif "complot": personne qui fomente un complot, action de faire un complot.

Complot est attesté dans le roman de Thèbes retranscrit par un clerc autour de 1150. 9a raconte le conflit entre Etéocle et Polynice, qui devaient, après la mort d’œdipe, prendre la tête du royaume à tour de rôle. Etéocle a le premier tour, et quand Polynice veut son tour, bien sûr ça na marche pas.

C'est donc un terme ancien. On y trouve le préfix com : avec, et "plot" (qui en anglais signifie complot)

On pense que peut-être "plot" vient de "pelote", la pelote basque, pour ceux qui voient un peu le truc. Ça désigne une boule de cordelettes extrêmement serrées, et recouvertes de cuir cousu, pour en faire une balle très très dure. On a l'idée de qq chose de très serré : uni, solidaire, et l'idée du très bien caché.

Un complot c'est donc qq chose de secret qui se fait contre qq'un ou une institution, ou un état etc. Par exemple, un coup d'état accompli ou raté est l'aboutissement d'un complot contre le dit état. La notion de vérité n'entre pas du tout en compte. On peut aussi "comploter" ou "manigancer" une super surprise pour la femme de sa vie ou sa maman préférée. C'est l'idée du secret et du plusieurs qui trament qq chose ensemble.

Les "théories du complot" sont anciennes et commencent dès la Révolution Française. L'historiographie classique (avec ses controverses) est niée par un certain nombre de personnes qui affirmeront que la révolution est née non pas de causes et influences diverses, mais à cause d'un groupe bien particulier qui aurait tout fomenté. Selon les avis, ce sera les templiers, ou certaines loges maçonniques, ou un groupe d'officiers etc.

Ces "théories" ont perduré jusqu'à aujourd'hui.

Il n'est à mon sens pas évident de faire la part des choses, entre des groupes de personnes qui expliquent toute la "marche du monde" sous un seul prisme, et qui dénoncent un complot international, qui expliquerait toutes les corruptions, toutes les injustices, toutes les malversations par une seule et unique volonté malveillante, et le constat qu'il y a en effet des corruptions, des malversations, des injustices, et des responsables de ces iniquités.

Tout expliquer sous un seul prisme (à tort ou à raison, peu importe) donne l'impression d'une espèce d'extrémisme, et leurs arguments peuvent paraître simplistes ou au contraire un brin "tirés par les cheveux".

Depuis quelques années, on traite de "complotiste" toute personne qui remet en question un certain ordre établi. Ce n'était pas vraiment le cas ces dernières décennies, où les ultra anarchistes, qui dénonçaient pourtant le "grand complot capitaliste" n'étaient pas traités de complotistes comme ils le seraient aujourd'hui. Même chose pour les maos qui expliquaient tout à la lumière de la lutte des classes.

En 2020 devient "complotiste" toute personne qui dénonce (en se trompant ou pas, peu importe) un groupe d'intérêt. Si on devait refaire le débat sur la constitution européenne, tout partisan du Non serait illico traité de complotiste.

C'est assez pratique pour les pouvoirs (politiques, économiques ou autres) puisque les "complotistes" sont bien sûr les lanceurs d'alerte, mais aussi les illuminatis, les évangélistes extrêmes etc. A mon sens il n'y a rien à voir entre par exemple un policier qui dénonce les pratiques de la police française et quelqu'un qui considère que la police française obéit aux instigateurs du NOM, mais à les affubler du même qualificatif, on décrédibilise les lanceurs d'alerte, plutôt qu'examiner sérieusement et honnêtement leurs dires.

Après, plus un régime est autoritaire, moins il supporte la controverse (logique, sinon il ne serait pas autoritaire!) Toutes les dictatures de "droite" ou de "gauche" ou "déïste" traitent leurs opposants de terroriste, de conspirationniste ou de divers autres noms d'oiseau.

Aujourd'hui, en France et dans nombre de pays d'Europe, toute personne, qu'elle explique tout par un seul prisme ou non, qui critique quoi que ce soit du fonctionnement de nos sociétés est traité de complotiste.

 

 

une attestation à la main, c'est mieux que le masque : ça nous protège et ça protège les fragiles

RépondreQuote
Posté : 1 octobre 2020 10:20
Christophe007
(@christophe007)
Active Member

Je suis en train de faire un article sur la question. Mais voyez ces vidéos : https://www.reseau-canope.fr/les-valeurs-de-la-republique/le-complotisme-dans-lhistoire-lhistoire-face-au-complotisme.html

https://www.reseau-canope.fr/notice/cest-quoi-la-theorie-du-complot.html

Vous voyez, c'est simple la vie. Pour la comprendre, il suffit de croire dans ses versions officielles. Et ils appellent ça "l'esprit critique".

Heureusement que nous remettons nos enfants dans les mains de gens aussi intelligents que les professeurs, qui ne sont pas du tout une engeance de collabos de la pire espèce comme certains complotistes (très très méchants) commencent à le dire! Et si notre jeunesse est complètement désemparée face à cette crise, ce n'est pas du tout parce que les professeurs participent d'une supposée propagande néo-fasciste (telle qu'elle est désignée aujourd'hui par ces si méchants complotistes, je m'en tord de rire rien que d'y penser!) et l'inondent de paroles imbéciles. Non, c'est à cause des complotistes que notre jeunesse vit dans une sorte de no man's land intellectuel.

Capito?

RépondreQuote
Posté : 3 octobre 2020 12:40
Share: