Sources et ressources sur l'épidémie de Covid-19

Forum

Et si l'on reparlai...
 
Notifications
Clear all

Et si l'on reparlait de l'origine du Covid ?

RollMeFurther
(@rollmefurther)
Estimable Member

A. Henrion-Caude sur Nexus 

https://www.youtube.com/watch?v=3jhLNKXprDk  

Quote
Topic starter Posté : 5 novembre 2020 10:11
QPQC
 QPQC
(@qpqc)
Estimable Member

« La question de l'origine du SARS-CoV-2 se pose sérieusement »

27.10.2020

https://lejournal.cnrs.fr/articles/la-question-de-lorigine-du-sars-cov-2-se-pose-serieusement

RépondreQuote
Posté : 6 novembre 2020 1:31
Patrick Huet
(@patrick-huet)
Estimable Member

Peut-être regardent-ils partout, sauf au bon endroit.

On connait ma position.

L'origine du virus est : la mise en scène hollywoodienne des médias et des gouvernements corrompus.

Aidés de la profession médicale qui a longtemps tu qu'elle était rétribuée pour étiqueter "mort du covid" tous ceux qui passaient entre ses mains et "malades du Covid", tous ceux qu'ils envoyaient d'office en réanimation sans vérifier quoi que ce soit (et encore moins si ces malades avaient tel ou tel virus).

- Patrick Huet - Ecrivain-Poète. Site : https://www.patrickhuet.net/

- Liste d'actions pour combattre la tyrannie :
https://www.patrickhuet.net/covid-ressources-pour-combattre-la-tyrannie/

RépondreQuote
Posté : 6 novembre 2020 8:34
clotilde
(@clotilde)
Noble Member

@patrick-huet
Tout-à-fait d'accord. Personnellement, cela ne m’intéresse que par curiosité. Parce que les guerres biologiques, on a pratiqué au moyen-âge : lors de sièges de villes, on empoisonnait parfois l'eau des rivières avec des carcasses pourries, on balançait à d'autres occasion les dites carcasses d'animaux malades pardessus les remparts, à la conquêtes des Amériques, on distribuait aux indiens des couvertures imprégnées de rougeole contre laquelle ils n'avaient pas d'anticorps, ils mouraient comme des mouches, etc. Il n'y a pas de raison que ça s'arrête. Personnellement, je trouve ce genre de guerre moins polluante que d'autres, donc à choisir, je préfère une invasion de virus tout pourris plutôt que du bon vieux plutonium, qu'on n'a même pas besoin de guerre pour en tartiner la planète.

Cela dit, et pour ceux que ça intéresse : une petite discussion entre toubibs, qui ne résout rien, bien sûr

A :-J’ai adressé hier un mail à Didier Raoult pour lui demander de donner son avis sur les affirmations de Jean-Bernard Fourtillan (virus synthétique comportant une séquence du parasite de la malaria et 4 autres du HIV1, de fabrication française…). Récemment, la généticienne Alexandra Henrion-Caude a mis l’accent sur les séquences des protéines S1 et S2, séparées par une séquence facilitant l’accrochage sur une cellule humaine, en trouvant même le brevet de ce « gain de fonction », alors que les S1 et S2 des coronavirus connus sont toujours juxtaposées. Evidemment, les objections que les médias avaient unanimement opposées aux propos initiaux du professeur Montagnier (analogie neuneu avec les mots d’un livre qu’on retrouverait dans d’autres livres…) ne peuvent prospérer concernant la séquence de la malaria puisqu’il s’agit d’un morceau d’ADN et non d’ARN (deux chaînes nucléotidiques complémentaires au lieu d’une seule, et thymine au lieu de l’uracile pour ceux qui auraient un peu trop séché leurs cours de génétique…).
Si Didier Raoult ne se prononce pas les jours prochains alors que l’IHU possède maintenant de nombreux génomes, il faudra sans doute considérer la thèse de J.-B. Fourtillan comme hautement probable.

B :-J’ai écouté cette video d’Alexandra Henrion-Caude dans laquelle elle mentionne ce brevet pour ce gain de fonction.
https://www.youtube.com/watch?v=3jhLNKXprDk
Mais, et c’est quand même un gros bémol, elle indique que d’autres Coronavirus n’ayant pas cette caractéristique peuvent malgré tout pénétrer nos cellules. Donc cela me laisse très perplexe sur cette hypothèse que le SARS-COV2 soit un virus créé artificiellement par l’homme.

C :-La séquence interposée entre S1 et S2 existe bel et bien sur le SARS-Cov-2, si on peut toujours l’appeler ainsi… Votre objection ne tient donc pas.

D :-c’est trop énorme cette histoire de virus synthétique échappé volontairement ou pas d’un laboratoire…..
en tout cas j’espère que D. Raoult vous donnera une réponse mais j’imagine qu’il a d’autres priorités en ce moment….

E :-J’ai effectué la même démarche hier en direction du Pr. Raoult.

Depuis j’ai découvert que Jean-Bernard Fourtillan s’est inspiré d’une vidéo postée le 17 mars 2020 par un certain Cat Antonio (Medusa), qui a été condamné le 2 novembre 2020 par le tribunal correctionnel de Senlis, pour diffamation publique envers l’Institut Pasteur. Bien que je n’aie aucune confiance dans l’Institut Pasteur, je crois qu’il faut abandonner cette piste.

https://www.pasteur.fr/fr/journal-recherche/actualites/covid-19-tribunal-correctionnel-senlis-condamne-diffamation-auteur-video-fake-news

https://www.pasteur.fr/fr/journal-recherche/actualites/coronavirus-attention-aux-fausses-informations-covid-19-circulant-reseaux-sociaux

Cela dit, j’ai noté qu’en se défendant de vouloir « asservir le monde », un argument stupide ou grotesque car l’enjeu serait sans commune mesure avec ce que représente cet institut, je ne peux m’empêcher de me dire qu’ils ne disent pas toute la vérité, et que néanmoins il existe dans ces vidéos des vérités et des intérêts qui dépassent l’Institut Pasteur, et ses conflits d’intérêts ne plaident pas en sa faveur. De plus, l’Institut Pasteur nie l’instrumentalisation politique qui est faite du coronavirus par Macron et ses mentors. Comme dirait l’autre la barque est chargée !
J’ignore s’il collabore avec des laboratoires militaires spécialisées dans l’élaboration d’armes bactériologiques ou s’il y en a qui utilisent ses recherches à cette fin.

« La question de l’origine du SARS-CoV-2 se pose sérieusement » par Yaroslav Pigenet – cnrs.fr 27.10.2020

https://lejournal.cnrs.fr/articles/la-question-de-lorigine-du-sars-cov-2-se-pose-serieusement

Vous pensez que le SARS-CoV-2 est sorti d’un laboratoire ?

Étienne Decroly (virologue). On ne peut éliminer cette hypothèse, dans la mesure où le SARS-CoV qui a émergé en 2003 est sorti au moins quatre fois de laboratoires lors d’expérimentations. Par ailleurs, il faut savoir que les coronavirus étaient largement étudiés dans les laboratoires proches de la zone d’émergence du SARS-CoV-2 qui désiraient entre autres comprendre les mécanismes de franchissement de la barrière d’espèce. Toutefois, pour l’instant, les analyses fondées sur la phylogénie des génomes complets de virus ne permettent pas de conclure définitivement quant à l’origine évolutive du SARS-CoV-2. cnrs.fr 27.10.2020

Quelle aveu et quelle folie ! Un jour ces apprentis sorciers vont lâcher un virus ou une bactérie susceptible d’anéantir l’espèce humaine. Et la concurrence est rude :

 Le Japon déchargera en mer plus d’un million de
tonnes d’eau radioactive provenant de la centrale nucléaire de
Fukushima, (…) avec comme résultat le fait que, entrant dans la chaîne
alimentaire, elle fera ultérieurement augmenter les morts du cancer.

Une partie des environ 10 millions annuels de morts du cancer dans
le monde —documentés par l’OMS— est attribuable aux effets à long
terme des radiations (de) plus de
2 000 explosions nucléaires expérimentales dans l’atmosphère, en mer
et sous terre.

Jusqu’à présent dans le monde se sont accumulées (selon des
estimations de 2015) environ 240 tonnes de plutonium à usage militaire
direct et 2 400 tonnes à usage civil, avec lesquelles on peut cependant
produire des armes nucléaires, plus environ 1 400 tonnes d’uranium
hautement enrichi à usage militaire.

Quelques centaines de kilogrammes de plutonium suffiraient pour
provoquer le cancer des poumons aux 7,7 milliards d’habitants de la
planète, et le plutonium reste létal pendant une période correspondant
à presque dix-mille générations humaines.

Ainsi a-t-on accumulé un potentiel destructeur en mesure, pour la
première fois dans l’histoire, de faire disparaître l’espèce humaine de la
surface de la Terre. (Fukushima, la pandémie nucléaire se répand, par Manlio Dinucci – https://www.voltairenet.org/article211529.html )

Ils sont fous !

une attestation à la main, c'est mieux que le masque : ça nous protège et ça protège les fragiles

RépondreQuote
Posté : 6 novembre 2020 9:13
RollMeFurther
(@rollmefurther)
Estimable Member

Pour les Indiens d'Amérique c'était la variole sur les couvertures. Des coronavirus qui pénètrent nos cellules il y en a bien sûr d'autres mais on n'en parle pas puisqu'ils ne provoquent pas les mêmes dégats. C'est pas pour rien qu'on n'entend personne dans les médias parler de l'importance du système immunitaire ( ça nous permettrait d'éviter la maladie..) qui semble pourtant attaqué de "tous les côtés" par ce nouveau virus. Contrairement à vous je trouve très intéressant de tenter de savoir ( mais le saurons-nous un jour..) si ce virus est naturel ou pas car je suis persuadée que mon système immunitaire combat beaucoup plus facilement  et naturellement un virus sauvage (voir le principe de certains vaccins et leurs conséquences).

 Raoult a déjà dit que ce virus était naturel, je le vois mal changer d'avis à ce sujet  et n'étant pas virologue je ne me permettrais pas de le contredire, j'ai juste un avis de complotiste.J'attends de voir si nous aurons les retours de l'enquête du FBI au sujet des révélations de la médecin chinoise réfugiée aux USA ( désolée je n'ai plus son nom en tête).

RépondreQuote
Topic starter Posté : 6 novembre 2020 10:07
clotilde
(@clotilde)
Noble Member
Posté par: @rollmefurther

Raoult a déjà dit que ce virus était naturel,

Si je me souviens bien, il a dit "fabriquer un virus comme celui-là, on sait pas faire". Je sais pas. Je ne crois pas qu'il mentait, parce qu'à ma connaissance il ne l'a jamais fait. En revanche, il a bien le droit de se tromper. D'autre part, il a dit ceci assez tôt, et n'en n'a plus parlé ensuite...

De toutes façons, peu importe, au plan historique que le covid-19 soit créé par l'homme ou pas, nous jouons beaucoup à bricoler le vivant, à fabriquer des chimères de toutes sortes, et la loi bioéthique que nous venons de voter dans l'indifférence générale, c'est bien ça : l'"avortement" à terme n'en est que l'écran de fumée. Qui a très bien fonctionné, d'ailleurs. Un jour ou l'autre ça nous pètera au museau. Avec un virus ou avec autre chose, je pencherais plutôt vers une bactérie, c'est assez relou aussi, les bactéries.

Selon moi, le danger majeur du covid ne réside pas dans ses capacités propres, mais dans son instrumentalisation, en quoi je rejoins complètement Patrick Huet

une attestation à la main, c'est mieux que le masque : ça nous protège et ça protège les fragiles

RépondreQuote
Posté : 6 novembre 2020 10:39
Patrick Huet
(@patrick-huet)
Estimable Member
Posté par: @rollmefurther

Contrairement à vous je trouve très intéressant de tenter de savoir ( mais le saurons-nous un jour..) si ce virus est naturel ou pas

Je crois que l'on m'a mal compris.

Lorsque j'ai écrit que : "L'origine du virus est : la mise en scène hollywoodienne des médias et des gouvernements corrompus."

Je voulais dire qu'il s'agit d'une imposture totale.

Une invention planifiée de longue date par un club de milliardaires psychopathes. Mais que jamais, jamais, ce "virus" n'a été dangereux. Jamais il n'a provoqué tous ces morts qu'on lui attribue. Si ce "virus" était dangereux, il n'y aurait pas eu besoin de falsifier les chiffres, de payer les hôpitaux pour qu'ils les étiquettent "morts du covid".

Ces personnes prétendument "atteintes du covid" sont aussi atteintes du covid qu'elles sont "atteintes du pollen des fleurs". Le pollen est partout dans leur poumons comme dans leurs veines, mais quasiment jamais le pollen des fleurs ne les tuent (cela peut arriver, car il y a quelques cas).

Pour moi, c'est exactement la même chose avec le covid. Le covid ne tue quasiment jamais. On en a dans les poumons, mais on ne tombe pas malade.  Les gens qui meurent, déjà ils meurent d'autres chose. On pourrait aussi bien accuser le pollen des fleurs de les tuer. Mais les planificateurs ont choisi de jouer sur un "virus" prétendument inconnu (mais que tout le monde, hormis le grand public, connaissait depuis des lustres - les coronavirus).

Donc, discuter de l'origine du covid" c'est comme discuter sur le sexe des anges. C'est une perte de temps, et cela accrédite une fausse dangerosité.

Alors qu'il y a mieux à faire : que les médecins honnêtes reprennent le contrôle de l'OMS et de toutes les institutions médicales (Les ARS, les ordres des médecins et pharmaciens), que ce soit en France comme dans les autres pays. Du travail pour convaincre les politiques de retrouver leur courage.

je pense que cela précise ma pensée.

Je sais qu'un certain nombre n'est pas d'accord avec cette position. Mais c'est ma position. Je pense donc l'avoir clarifiée dans sa totalité.

 

- Patrick Huet - Ecrivain-Poète. Site : https://www.patrickhuet.net/

- Liste d'actions pour combattre la tyrannie :
https://www.patrickhuet.net/covid-ressources-pour-combattre-la-tyrannie/

RépondreQuote
Posté : 6 novembre 2020 11:47
_Atchoum_
(@atchoum_)
Estimable Member

Je suis d'accord pour dire que connaître l'origine du virus n'a pas tant d'importance que cela, du moins dans l'état actuel des choses.

Les politiques et les médias mentent totalement, en permanence et sans vergogne. Ils font preuve d'un cynisme et d'une perversité sans pareils. le véritable danger est là.

Savoir que ce virus ait été fabriqué, ou non, ne changera rien aux dommages provoqués et restant à provoquer. Le savoir pourrait même être pire : les médias se délecteraient alors de nous exposer en permanence  à un pseudo risque attaque bioterroriste.

Ce contre lequel nous devons lutter, ce n'est pas le virus, c'est la peur. Je ne sais pas si nous en sommes capables, parce que pour cela il faudrait une unité, ce qui est loin d'être gagné.

Notre société, notre monde sont en train d'être littéralement disloqués. Je crains que les dégâts ne soient déjà irréparables.

RépondreQuote
Posté : 6 novembre 2020 11:50
RollMeFurther
(@rollmefurther)
Estimable Member

En ce qui concerne Raoult j'ai la flemme de rechercher la vidéo ( récente) dans laquelle il expliquait que la "nature est assez inventive pour créer toute seule ce genre de virus".Pour ma part je persiste et je signe : je ne peux pas agir contre les accidents nucléaires ( j'ai vécu plus de 40 ans à 50 bornes d'une centrale donc en zone même pas secourable,  nous n'avons jamais été bien sûr avertis d'éventuels "soucis" et n'avons jamais pu vérifier si tout était "sous contrôle", par contre ces fous furieux qui trafiquent dans leurs labos, qui fabriquent des chimères, qui laissent échapper des animaux ogm de labos théoriquement ultra sécurisés etc..je peux tenter d'agir contre eux...à condition de savoir ce qu'ils ont laissé sortir. Tous ces sociopathes se font des roupettes en or et le reste en platine diamanté en me rendant malade puis en me "soignant" avec des médocs souvent pires que le mal. Et ça, ça me dérange assez pour que j'essaie de savoir le pourquoi du comment.

Ceci-dit je commence à m'ennuyer sur ce forum et sur ce site : les administrateurs ne postent plus rien et ne répondent pas non plus aux demandes de suppression de compte, quant aux posts ici beaucoup sont des liens de vidéos déjà mises en ligne puisque plus personne ne semble vérifier avant de poster ( des infos que j'ai déjà données y a 3 semaines m'intéressent moyennement).

Ne perdez pas votre temps à répondre , comme disait P. Legitimus "je m'en vais, comme un prince".

RépondreQuote
Topic starter Posté : 6 novembre 2020 7:06
QPQC
 QPQC
(@qpqc)
Estimable Member

Ils voulaient peut être lâcher un virus super mortel, ça n'as pas marché mais ils continuent de suivre le plan.

RépondreQuote
Posté : 6 novembre 2020 8:19
C66
 C66
(@c66)
Estimable Member

Je rejoins les camarades sur l’instrumentalisation plus inquiétante que l’origine elle-même.

Nous lisons en ce moment cet ouvrage du big boss du forum Économique Mondial, édité par Amazon. Le livre était gratuit jusqu’à début octobre, philanthrope mr Schwab. Il est également l’auteur de l’excellent « la quatrième révolution industrielle » si apprécié des économistes pointus.  

Le coronavirus risque de devenir le cadet de nos soucis ou pas si notre réaction est à la hauteur.  

https://www.amazon.fr/COVID-19-Grande-Réinitialisation-Klaus-Schwab/dp/2940631131/ref=sr_1_1?__mk_fr_FR=ÅMÅŽÕÑ&crid=1MLYFY4O519JX&dchild=1&keywords=covid+19+la+grande+reinitialisation&qid=1604694804&quartzVehicle=93-1176&replacementKeywords=covid+la+grande+reinitialisation&sprefix=Covid%2Caps%2C219&sr=8-1

RépondreQuote
Posté : 6 novembre 2020 10:44
QPQC aime
Majobola
(@majobola)
Eminent Member

@atchoum_ personnellement  je pense que connaître  l’origine du virus  est important  pour éviter  des épidémies similaires.  S il provient d’une erreur d’un laboratoire,  il faut modifier  les règles  de sécurité,  s’il vient de marchés d’animaux  vivants, il fait identifier les animaux  à  exclure de ces marchés....

RépondreQuote
Posté : 7 novembre 2020 12:09
clotilde
(@clotilde)
Noble Member

Une autre hypothèse : des fèces de chauve-souris, des mineurs coincés dans un trou de mine plusieurs semaines en 2012, un petit tour à Wuhan   https://swprs.org/covid-19-virus-origin-the-mojiang-miners-passage-hypothesis/

une attestation à la main, c'est mieux que le masque : ça nous protège et ça protège les fragiles

RépondreQuote
Posté : 8 novembre 2020 12:47
clotilde
(@clotilde)
Noble Member

Une étude italienne s'est penchée sur des prélèvements de personnes pour dépistage des cancers du poumon et qui avaient été conservés. En fait ils ont sans doute fait ça portés par le même genre de report de généralistes (en France, pas mal dans l'est mais ailleurs aussi) qui faisaient état de cas de ce qui ressemblait à du corona courant ÉTÉ/automne 2019, soit bien avant l'arrivée officielle de l'épidémie.

Premier cas officiel en Italie : le 20 février. Pour avoir des anticorps, il faut avoir été infecté 15jours à trois semaines avant.

Des cas sporadiques qui en leur temps ont donné ce qui a été nommé "pneumopathie atypique" "grippe hâtive" et qui ont été tout bêtement soignés comme on soigne les pneumopathies : antibo en acte 1 et quand ça va pas mieux, corticoïdes.

Cette étude a donc recherché la présence d'anticorps au sars-cov2 dans des échantillons de sang de 959 personnes entre septembre 2019 et mars 2020. Des anticorps spécifiques du SRAS-CoV-2 RBD ont été détectés chez 111 des 959 (11,6 %) individus, à partir de septembre 2019 (14 %), avec un groupe de cas positifs (>30 %) dans la deuxième semaine de février 2020 (donc avant le premier cas)  et le plus grand nombre (53,2 %) en Lombardie.
https://journals.sagepub.com/doi/10.1177/0300891620974755

Un article de futura science en parle https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/coronavirus-mais-depuis-court-coronavirus-patients-infectes-italie-septembre-2019-80237/
Là aussi, il est fait état de généralistes qui reportent des cas de "grippe sévère" qui apparaît plus tôt que la saison habituelle.

Et on parle de cas asymptômatiques. Et on ne parle pas de morts.Et on s'interroge : depuis quand ce virus était-il là? Pourquoi est-il devenu mortel?

Bien sûr que je ne sais pas depuis quand il était là. Mais le coup des mineurs infectés en 2012 d'un virus très mortel me plaît de plus en plus.( voir post précédent)

Supposition/hypothèse pour intello non scientifique et conspirationniste moyennement atteint. Ces pauvres gars ont donc choppé sans intermédiaire animal la cochonnerie. En son temps très très mortelle. Et peu contagieuse. Ils sont rentrés chez eux. Ils ont contaminé une ou deux personnes. Comme les autorités ont tu l'accident de la mine parce qu'on ne communique pas sur ce type de problème (les mineurs ne meurent pas, et il n'y a pas d'accident, surtout en Chine, c'est bien connu). Des gens sont morts, d'autres pas, petit à petit le virus a muté est devenu de moins en moins mortel et de plus en plus transmissible. Au début, les gens ont été soignés - ou sont morts - de grippe, ou de pneumonie. Le virus a circulé à bas bruit : ce sont ces grippes bizarres, et ces soi-disant cas asymptomatiques en italie dès septembre, mais et avant? et en 2018? (ils ont peut-être eu un rhume 3  semaines plus tôt, on sait pas)  Jusqu'au moment où il y a eu une flambée en décembre à Wuhan. Les autorités chinoises se sont mi affolées mi ont vu une super occasion de se renforcer tant au plan économique qu'au plan de la politique intérieure (j'ai déjà fait un message à ce propos). L'OMS a refusé dans un premier temps de nommer "pandémie". C'est sous la pression des labos qu'elle a donné l'alerte "pandémie".
Et à partir de là tout est parti en sucette, on a cessé de soigner et les gens ont crevé comme des mouches. Miam slurp labos et GAFAM et chine.

Le virus était très mortel à sa naissance "humaine" et peu contagieux (c'est pas tout le monde qui marine 15 jours dans du caca de chauve-souris) Et plus il est contagieux, plus il se soigne. le taux de létalité : nombre de cas/nombre de morts était de 0,5% en chine en juin. Quand la propagation du virus est devenue épidémique en chine, il n'était déjà plus une maladie grave. Les gens ont commencé à mourir en europe quand on n'a plus soigné, et donc permis au virus de se diffuser et aux malades de s'aggraver.

Cette hypothèse justifierait la rapidité de la "propagation". Le virus existe, il se diffuse, tant qu'on soigne, pas plus de morts que ça, quand on soigne pas, c'est le bordel.

une attestation à la main, c'est mieux que le masque : ça nous protège et ça protège les fragiles

RépondreQuote
Posté : 24 novembre 2020 12:48
clotilde
(@clotilde)
Noble Member

http://www.zejournal.mobi/index.php/news/show_detail/22302

où l'on revient de façon sans doute assez définitive sur l'origine fabriquée du virus

une attestation à la main, c'est mieux que le masque : ça nous protège et ça protège les fragiles

RépondreQuote
Posté : 5 février 2021 6:09
Share: