Sources et ressources sur l'épidémie de Covid-19

Forum

Le coronavirus 2019...
 
Notifications
Clear all

Le coronavirus 2019 existe-t-il ? (David Crowe)  

Page 1 / 2
  RSS
drosophila
(@drosophila)
Active Member

Conclusions

La panique du coronavirus est simplement ceci, une panique irrationnelle, basée sur un test
ARN qui n’a pas fait ses preuves, qui n’a jamais été relié à un virus. Et qui ne sera pas relié à un virus tant que le virus ne sera pas purifié. De plus, même si le test peut détecter un nouveau virus, le test ne prouve pas que le virus est la cause des symptômes graves que des personnes qui testent positif ressentent (mais pas tous ceux qui testent positif). Finalement, même si le test est en mesure de détecter un virus, et c’est dangereux, nous ne savons pas quel est le taux des faux positifs. Et rien qu’un taux de 1% de faux positifs pourrait produire 100 000 faux positifs dans une cité de la taille de Wuhan. Le recours à des médicaments puissants, parce que les médecins sont convaincus qu’ils ont affaire à un virus particulièrement dangereux, surtout pour les personnes âgées avec des problèmes de santé préexistants, est susceptible de conduire à de nombreux décès. Tout comme c’était le cas avec le SRAS.

 

Vous pouvez trouver l'entier document ici: https://theinfectiousmyth.com/book/CoronavirusDavidCroweFrancaise.pdf

L'étude à laquelle il se réfère se trouve ici (anglais): https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2001017

 

Bonne lecture!

Quote
Posté : 16 septembre 2020 3:54
1663Wi
(@1663wi)
Active Member

"we are sorry to share with everyone that David passed away on July 12th, 2020"

RépondreQuote
Posté : 17 septembre 2020 10:27
Duralexsedlex
(@duralexsedlex)
Estimable Member

@1663wi,

 

Ok, soit je vous présente mes plus sincères condoléances, soit vous nous expliquez la nature du message!!!

RépondreQuote
Posté : 17 septembre 2020 1:31
Mannig
(@mannig)
Eminent Member

@duralexsedlex

Ceci est à relier à https://mhfh.com/tribute/details/31155/David-CROWE/obituary.html, j'imagine.

--
Toutes les épidémies ont plusieurs choses en commun : l’irrationalité,
la recherche de coupables et la croyance dans le remède-miracle.
Docteur Willy Kostucki, juin 2020

RépondreQuote
Posté : 17 septembre 2020 1:42
Duralexsedlex
(@duralexsedlex)
Estimable Member
Posté par: @drosophila

Conclusions

La panique du coronavirus est simplement ceci, une panique irrationnelle, basée sur un test
ARN qui n’a pas fait ses preuves, qui n’a jamais été relié à un virus. Et qui ne sera pas relié à un virus tant que le virus ne sera pas purifié. De plus, même si le test peut détecter un nouveau virus, le test ne prouve pas que le virus est la cause des symptômes graves que des personnes qui testent positif ressentent (mais pas tous ceux qui testent positif). Finalement, même si le test est en mesure de détecter un virus, et c’est dangereux, nous ne savons pas quel est le taux des faux positifs. Et rien qu’un taux de 1% de faux positifs pourrait produire 100 000 faux positifs dans une cité de la taille de Wuhan. Le recours à des médicaments puissants, parce que les médecins sont convaincus qu’ils ont affaire à un virus particulièrement dangereux, surtout pour les personnes âgées avec des problèmes de santé préexistants, est susceptible de conduire à de nombreux décès. Tout comme c’était le cas avec le SRAS.

 

Vous pouvez trouver l'entier document ici: https://theinfectiousmyth.com/book/CoronavirusDavidCroweFrancaise.pdf

L'étude à laquelle il se réfère se trouve ici (anglais): https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2001017

 

Bonne lecture!

Cher(e) Drosophilia,

Mais ce test présente un extraordinaire avantage, celui de gonfler à bloc les taux de contaminations! Wouhaw great, fantastic!!! car une fois que nous aurons des centaines de millions de contaminés et quelques millions (ou pas, à coups de -5000 morts comme en GB) de morts réel du covid, nous aurons quoi? Et bien RiEN, NADA, un "truc" même pas plus significatif que la grippe saisonnière.

Au lieu de paniquer criez votre joie, des olas, des applaudissements à 2000Hr, la forfaiture va tomber, prise au piège de son propre outil de propagande, MDR!!!

PS, les toubibs, les vrais, savent très bien qu'il n'y a RIEN d'autre qu'une infection virale qui touche gravement les plus faibles, une minuscule minorité, et épargne les personnes normalement constituées avec un système immunitaire en bon état...

 

Bien à Vous,

RépondreQuote
Posté : 17 septembre 2020 1:42
Duralexsedlex
(@duralexsedlex)
Estimable Member

@mannig,

Merci pour votre réponse, j'attends celle de 1663Wi!

Quoiqu'il advienne, mes respects ( si c'est lui, un gars des Rocheuses, un cousin donc) pour le défunt, sa famille et ma curiosité pour le reste!

RépondreQuote
Posté : 17 septembre 2020 1:51
clotilde
(@clotilde)
Estimable Member
Posté par: @drosophila

La panique du coronavirus est simplement ceci, une panique irrationnelle,

Oui, et non. Cette panique a été orchestrée, par le confinement chinois, par nos chers amis Fergusson and co (qui n'en étaient pas à leur coup d'essai : rappelez-vous le SRAS et le MERS qui devaient faire des centaines de milliers de morts pour l'un des millions pour l'autre pour finalement causer qq centaines de décès), par les comptages des morts faits par les autorités et les médias, par le silence sur les pays qui ont peu de morts (qui parle de la Grèce? du Portugal?), par les affirmations sans cesse répétées "il n'y a pas de médoc efficace", par l'absence de reportage sur une victime.
Je m'explique. D'habitude, les journalistes se précipitent sur les survivants et les témoins à qui on demande de répéter à l'infini le malheur qui les touche : on s'intéresse à l'individu, et du coup à l'ensemble des circonstances qui entourent sa mort, on se met à interroger la reconstruction (Haïti), les causes de la catastrophe (Tchernobyl, Bopal), la gestion du sinistre (la Nouvelle Orléans) etc. Là, très peu de témoignages de malades, ou de proches. Par contre beaucoup d'infirmiers et autres qui répétaient à l'envie "restez chez vous, tout le monde meurt". Donc, les morts forment une sorte de gros troupeau indifférencié. Il n'y a pas de malade qui va raconter son histoire, de fils qui raconte la mort du père, les morts sont mis à l'écart, dans une grande déshumanisation. On ne peut donc pas s'interroger sur ce qui est arrivé exactement à monsieur Martin, ni compatir sur son sort, c'est un mystère effrayant, une MALADIE INCONNUE. Que les gens paniquent, c'est humain, qu'ils restent paniqués, c'est le beau travail de décérébration mené depuis qq décennies par l'école et les grands médias... et une com exemplaire faites par la plupart des états. Les discours absurdes ou contradictoires, au lieu de décrédibiliser le locuteur, confirment la panique : plus rien n'est sensé, on ne peut rien faire, ça prouve bien que c'est dangereux.

Posté par: @drosophila

basée sur un test
ARN qui n’a pas fait ses preuves, qui n’a jamais été relié à un virus

Heu, la panique a commencé bien avant les tests. Les tests comme les masques, aujourd'hui en France, servent à entretenir la peur le temps qu'on "trouve un vaccin", et servent à contenir je crois toutes les revendications sociales. Et ça marche à merveille. Alors, bien sûr qu'on a besoin de plein de positifs. Raoult comme toubiana et je ne sais plus qui affirment que certains procédés aujourd'hui employés en France admettent jusqu'à plus de 30% de faux positifs. Avec un CT moindre voire bien bien moindre, nous aurions peu de faux positifs, mais des faux négatifs. C'est une question de choix politique.

Enfin, que le covid ne soit pas une maladie très grave SI on SOIGNE les gens, c'est un fait acquis, et ce dès le mois de janvier, celui qui voulait vraiment se renseigner le savait déjà. Une seule chose a vraiment été acquise plus tard, c'est la non contagiosité des enfants, et un peu plus récemment la non contagiosité des asymptomatiques. Mais les gvts occidentaux font l'impasse totale sur cette seconde information. Au fil du temps, on a juste appris qu'il y avait de plus en plus de traitements efficaces, tous sans risque ou presque, tous peu chers.

 

 

 

RépondreQuote
Posté : 17 septembre 2020 4:16
drosophila
(@drosophila)
Active Member
Posté par: @duralexsedlex

les toubibs, les vrais, savent très bien qu'il n'y a RIEN d'autre qu'une infection virale qui touche gravement les plus faibles, une minuscule minorité, et épargne les personnes normalement constituées avec un système immunitaire en bon état...

 

C'est ça le point: il n'y a pas d'infection virale. Et très probablement il n'y a même pas un virus. Au moins, ce "virus" n'a pas été isolé.

RépondreQuote
Posté : 17 septembre 2020 4:19
drosophila
(@drosophila)
Active Member

@clotilde

"l'ARN n'a jamais été relié à un virus" veut dire: il n'existe aucune correlation entre cette ARN et n'import quel truc comme un "virus" ou d'autre. Probablement il s'agit de l'ARN d'une propre micro vésicule. Chaque épidémie/pandémie se laisse expliquer parmi des intoxications. Entre-temps la théorie des infections virales n'a jamais été prouvée, dût au fait qu'on ne réussit pas a isoler ce qu'on pense soit un "virus". - Probablement parce que ce "virus" simplement n'existe pas et on constate l'ARN de nos propres vésicules.

RépondreQuote
Posté : 17 septembre 2020 4:30
RollMeFurther
(@rollmefurther)
Trusted Member

Voilà qui me rappelle étrangement la "grande" époque post Sida avec des médecins signalant n'avoir jamais eu accès au doc introuvable prouvant que le virus avait été isolé dans le sang d'un malade, et le Pr Montagné venant nous expliquer quelques années plus tard qu'avec un bon système immunitaire on pouvait tout à fait éviter d'être contaminé. (Heureusement la macronie n'atait pas là sinon nous nous serions tous retrouvés obligés de porter une ceinture de chasteté en attendant le vaccin..)

Nous referait-on le même sketch ? Qui croire ?

RépondreQuote
Posté : 17 septembre 2020 6:18
1663Wi
(@1663wi)
Active Member

@duralexsedlex

J'indiquais seulement que l'auteur de l'étude était décédé récemment.

@rollmefurther

La seule mention de l’isolation du virus pour son étude approfondie est mentionnée par une équipe de chercheurs de Sunnybrook, de l’université McMaster et de l’université de Toronto dans un article datant du 12 Mars 2020. Il n’y a pas plus d’informations ni de nouveautés depuis.
“Dans les premiers jours de la pandémie de COVID-19, le Dr Mubareka et ses collègues ont isolé le virus du SRAS-CoV-2. Il est aujourd’hui la principale source de SRAS-CoV-2 pour la plupart des laboratoires universitaires P3 du pays.”
https://sunnybrook.ca/research/media/item.asp?c=2&i=2069&f=covid-19-isolated-2020

 

Si quelqu'un trouve plus d'infos...

RépondreQuote
Posté : 17 septembre 2020 10:56
clotilde
(@clotilde)
Estimable Member

@rollmefurther

Pas tout à fait ça, je crois. Montagnier a isolé le virus VIH dont il a ce me semble séquencé tout ou partie (je sais plus) du génome. Il a d'abord pensé -comme tout le monde - que c'était la présence de ce virus dans un corps qui causait la maladie SIDA, et la perte des défenses auto-immunes de celui qui en est porteur. Rappel : on n'est jamais mort du Sida, mais de diverses autres saloperies que, à cause du Sida, notre corps ne sait plus du tout gérer au point que si on soigne par exemple la tuberculose qu'on a attrapée (le Sida a provoqué un grand retour de cette maladie qui avait quasiment disparu des pays développés) on mourra quand même de cette tuberculose, parce que les médicaments ne feront pas effet car notre corps ne saura pas les utiliser, ou des effets secondaires des médocs, ou d'une autre cochonnerie que l'affaiblissement dû à la tuberculose nous aura fait attraper. Ça, c'était au début de la maladie, quand tous ceux qui l'attrapaient mouraient

Et puis, au bout de quelques années, il est revenu sur ce qu'il pensait.

Selon lui, le virus existe, la maladie aussi, mais ce n'est pas forcément le virus qui donne la maladie.

Qu'il ait réfuté le lien virus VIH/sida lui a valu les foudres de l'orthodoxie. Il a été taxé de gâteux, de plein d'autres choses. On a prétendu qu'il revenait sur l'existence du virus.

Ce que j'ai cru, en m'en fichant complètement par ailleurs, car on ne peut pas se préoccuper de tous les tenants et aboutissants de tout. Et puis, qu'est-ce qui empêche par nature un prix Nobel de tourner plus ou moins gâteux? Rien, n'est-ce pas?

Et puis, à l'occasion de ce putain de confinement, je suis un peu tombée sur lui. Tout ce que je peux dire, c'est que pour un gâteux, il a tout de même un discours cohérent... Que question sida et VIH, il touche tout de même sa bille et balayer ses dires d'un " 'façons, il a le ciboulot en confiture" me paraît un peu court comme argument. En tout cas, on tronque ses dires. Il est traité d'anti vax, il ne l'est pas. Comme Raoult. Ils ne sont pas contre les vaccins, ils pensent qu'il y en a d'inutiles, ce qui est fort différent. Il n'est pas contre l'allopathie - comme ses contempteurs le prétendent - mais il pense qu'on peut AUSSI soigner autrement.

Bref. Je ne sais pas, mais il y a des trucs pas nets dans tout ça. Montagnier lui aussi conspue le système actuel des labos et des lobbies de l'OMS. Ce qui me le rend sympathique, et suffit, je pense, à susciter la cabale qu'il subit. De là à prendre pour argent comptant tout ce qu'il dit, non. J'aimerais bien juste une controverse honnête, sans insultes de la part de "l'autre bord" Pas vu, ni lu. Ça ne veut pas dire qu'il n'y en a pas. Mais tout de même j'ai tendance à penser que quand tout ce qu'on trouve à dire, ce sont des insultes face à un discours, c'est que l'insulteur n'a pas d'arguments.

Pour le Covid, il a été à ma connaissance un des tout premiers à évoquer cette hypothèse d'un virus "fabriqué", hypothèse que de plus en plus de chercheurs admettent comme possible.

Ce qui me semble assez cool, avec lui c'est que devenir gâteux ne semble pas être à 1OO% irréversible. Ce qui est une bonne nouvelle.

 

RépondreQuote
Posté : 18 septembre 2020 2:21
JaneC
(@janec)
Active Member

@clotilde

Ce matin encore j’ai écouté les Matins de France Culture (les vieilles habitudes ont la vie dure). Et au lieu d’inviter quelqu’un comme, justement, Montagnier ou Raoult pour nous donner son point de vue, ils demandent à Nicolas Martin de nous bien faire peur en insistant que nous sommes encore loin de l’immunité collective et qu’un vaccin est la seule chose qui va nous sauver. Nicolas Martin est producteur et animateur de l’émission “La Méthode scientifique.” Il doit donc entendre quelque chose à la science, que je me dis. Quelle naïveté. Je regarde sa biographie. J’y trouve “Nicolas Martin a un temps été professeur de lettres avant de se réorienter vers la radio.” Un ancien prof de lettres pour nous parler sur France Culture (l’esprit d’ouverture) de l’immunité collective et des vaccins. C’est beau. Au point où j’en suis, si j’entendais à la radio qu’on est vendredi j’irais vérifier moi-même qu’on ne serait pas par hasard samedi.

 

RépondreQuote
Posté : 18 septembre 2020 9:26
RollMeFurther
(@rollmefurther)
Trusted Member

@janec   En me branchant sur Europe 1 ( je cherchais Canteloup) je suis tombée sur la chronique médicale de leur nouvel intervenant. Sa phrase commençant par "Les masques ne sont pas utiles à l'extérieur" j'ai tendu l'oreille : "..plusieurs personnes en sont venues à cette conclusion, je ne parle pas des anti masques, qui pensent qu'on les manipule, les complotistes, non, je parle des gens normaux qui...blablabla".

"Des gens normaux".

Voilà 🙂

RépondreQuote
Posté : 18 septembre 2020 10:24
clotilde
(@clotilde)
Estimable Member

@janec

Nan nan nan! moi aussi je suis prof de lettres ; enfin, je le fus une petite quarantaine d'années. Bien sûr que si on n'a qu'une petite culture scientifique, lire des études très pointues en physique quantique ou autres biologie moléculaire vous fait la sévère impression soit d'être d'une ignorance crasse, soit de lire du chinois de l'époque Tang.

Mais cette histoire n'est pas seulement une histoire de culture scientifique. C'est aussi une histoire de bon sens et d'honnêteté intellectuelle ou d'intégrité. Dans cette mesure, n'importe qui peut comprendre un certain nombre de choses.

Quant à Nicolas Martin, je ne l'écoute plus depuis fev dernier, et même avant, je ne l'écoutais guère. Cette manie de dire au moins une bourde ou une énormité à chaque émission m'exaspérait. Ses invités le corrigeaient gentiment, mais pour l'auditeur trop c'est trop.

Pas besoin de faire 15 ans d'études de stat ou de médecine pour comprendre que trouver les mêmes proportions de diabétiques, de cardiaques et de je sais plus quelle maladie sur les 5 continents ne peut être vrai. Pas besoin d'avoir son brevet des collèges pour comprendre que trouver plus de morts du covid dans 5 hôpitaux australiens que dans toute l'Australie à un moment M relève de la forfaiture. A partir de là ceux qui rédigent une telle "étude" (Lancet) peuvent bien me dire que la France est en Europe, je fais comme vous, je vais vérifier! Même chose pour Recovery, je n'ai pas besoin d'avoir fait d'études pour savoir que donner des doses toxiques d'un médicament n'a que peu de chances d'être très malin.

A ma connaissance Nicolas Martin ne s'est pas insurgé sur toutes ces études pourries jusqu'à l'os, à part "rhô chè pôô bien", il ne se pose aucune question sur les liens d'intérêt qui polluent le haut conseil de la santé, sur le mode de financement de l'OMS, quand il invite les lacombe et autres, il ne dit rien de leurs conflits d'intérêt, et enfin, il ne relève jamais les incohérences de leurs discours.

Quant au vaccin.... Les vieux meurent plus du covid. Bon. Les vieux en ehpad meurent encore plus du covid. Bon. Les vieux en ehpad sont bien plus confinés que les autres, et donc risquent plus la contamination. Bon. Mais les vieux en ehpad sont aussi à 100% vaccinés contre la grippe, ce qui n'est pas le cas des vieux non-ehpadisés. Y aurait-il un lien? Ben il y a eu une étude que j'ai lue, et qui avance que le vaccin contre la grippe augmente d'une trentaine de pourcents les chances d’attraper la maladie. Ne comptons pas sur lui ni sur grand monde pour relire cette étude, et la commenter ou en faire l'analyse. Après je ne sais pas, je ne suis pas assez calée pour faire moi-même cette analyse. Je sais que cette étude sera traitée par le mépris.

Magnifique proverbe chinois : Si tu veux que quelqu'un cesse d'exister, cesse de le regarder.

P.S J'ai lu cette étude, mais n'en ai pas gardé les références. Donc, faut me croire sur parole, mais on croit bien sur parole les Delfraissy! Si je la retrouve, je vous la donne.

RépondreQuote
Posté : 18 septembre 2020 10:32
Page 1 / 2
Share: