Sources et ressources sur l'épidémie de Covid-19

Forum

Perronne et un dépu...
 
Notifications
Clear all

Perronne et un député LREM le 20/10

clotilde
(@clotilde)
Noble Member

A 6' environ, vous entendrez le gentil représentant du peuple Pacome Rupin annoncer des petits Noël sympas.

Et un Perronne qui s'énerve à 13'30 Il est trop mimi quand il s'énerve, Perronne.
https://www.youtube.com/watch?v=F8LobHnoxPM

A part ça, j'ai gogolisé le dit pacôme Rupin, il est étonnant, ce garçon, plus il avance en âge, moins il gagne de sous. https://www.hatvp.fr/%20fiche-nominative%20/?declarant=rupin-pacome    https://www.hatvp.fr/livraison/dossiers/rupin-pacome-diam10208-depute-75.pdf

Et il y a deux journaux qui annoncent un article sur lui, mais il n'y a pas d'article. https://www.huffingtonpost.fr/author/pacome-rupin/ et https://www.challenges.fr/tag_personnalite/pacome-rupin_33647/

une attestation à la main, c'est mieux que le masque : ça nous protège et ça protège les fragiles

Quote
Topic starter Posté : 22 octobre 2020 4:29
Pannick
(@pannick)
Estimable Member

Article de France soir sur la FFMVT qui a démis de ses fonctions le Professeur Perronne:

http://www.francesoir.fr/societe-sante/le-professeur-perrone-la-maladie-de-lyme-un-combat-pour-les-malades-avant-tout

 La FFVMT  reconnait malgré tout "les qualités très largement reconnues de médecin, en particulier dans le domaine des maladies vectorielles à tiques. »...ce qui ne l'empêche pas de le virer!

RépondreQuote
Posté : 23 octobre 2020 10:15
Pannick
(@pannick)
Estimable Member
Pannick
(@pannick)
Estimable Member
clotilde
(@clotilde)
Noble Member

@pannick

J'ai cherché la fameuse lettre, pas trouvée, on renvoie toujours à l'article du Figaro.

Ce que je vais dire ici doit être nuancé, puisque je n'ai pas lu la lettre.

Mais si cet article dit le "vitrol" de Muselier, il faut que celui-ci change très vite de droguerie.

Et le Figaro est un journal de ... qui renforce chez le généraliste mal informé, et le pharmacien et le citoyen l'idée selon laquelle la prescription d'HCQ est interdite. Or c'est faux.

Un médecin a le droit de prescrire ce qu'il veut. C'est la loi.

Rappel, pour ceux qui ne sont pas au fait des arcanes administratives de la médecine

Pour une maladie donnée, il y a les AMM Autorisation de Mise sur le Marché : ce qui signifie que la substance bidule a le droit d'être prescrite, et par conséquent d'être remboursée dans le cadre du traitement de la dite maladie. Et par conséquent, que la dite substance bidule est recommandée pour le traitement de la maladie (hors contre-indications que le fabriquant énoncera, bien sûr)

Pour une maladie, il peut ne pas y avoir de médoc qui ait une AMM, dans ce cas, il peut y avoir une RTU : Recommandation Temporaire d'Utilisation. Avant l'AMM, c'est souvent l'étape par laquelle passent les médicaments. Cela signifie qu'on peut tout-à-fait prescrire ce médicament, qu'il sera remboursé, mais qu'il faut faire attention car l'AMM peut finalement être refusée.

Un médecin a le droit de prescrire hors AMM. Cela signifie que le médicament ne sera pas remboursé, et qu'il est sensé avoir clairement informé son patient du motif de sa prescription. Prescrire "hors AMM" est fréquent : contre-indication, allergie, maladie rare ou orpheline, refus du patient etc,des tas de raisons peuvent faire qu'on ne puisse prendre la substance "normale" quand il y en a.

C'est ce qui a fait le tollé il y a qq mois, lorsque l'ensemble des traitements homéopathiques ont vu leur AMM retirée, au motif d'efficacité insuffisante. D'où le tollé puisque cela signifie déremboursement. Mais pas que : les médecins qui prescrivent des médocs inefficaces ne peuvent être de bons médecins, n'est-ce pas? Dans une civilisation de la peur et de la menace, le toubib lambda a peur de se voir retirer le droit d'exercer. C'est arrivé à plus d'un. A d'authentiques charlatans, et à de vrais honnêtes aussi.

Cela signifie aussi, prescrire hors AMM (ou hors RTU), que si le patient n'est pas content, il peut venir vous chercher des poux dans la tête et vous faire un procès en charlatanisme, vous ne serez pas protégé. Tandis que si vous prescrivez dans le cadre de l'AMM, vous êtes plus ou moins inattaquable.

Pour le covid, il n'y a aucun médoc (hors paracétamol) qui a reçu une AMM ou une RTU en prescription de médecine de ville Le covid  NE - SE - SOIGNE - PAS, il serait temps que les complotistes se fourrent ça dans le cerveau, hein. Trêve de plaisanteries. Seul le redemsivir, en prescription hospitalière a obtenu une RTU, mais le fabriquant a retiré sa demande d'AMM récemment (trop de morts ou de greffes de reins? Mais nooon, j'ai mauvais esprit). Et puis bien sûr le rivotril qui a reçu des RTU pour les patients très affectés (il y a les liens dans je sais plus quel article Rivotril/paracétamol, je crois)

Le problème de prescrire hors AMM, c'est que vous pouvez être convoqué par le Conseil de l'Ordre qui vous tapera sur les doigts, et vous retirera éventuellement votre autorisation d'exercer. C'est ce qui est arrivé à tous ceux qui ont prescrit pour soigner le Covid ET qui l'ont fait savoir à leurs collègues (paillard-Franco par exemple)ou sur la place publique (Raoult). Quoi que ce soit qu'ils ont prescrit. Si ils prescrivent en douce, sans rien dire à personne, on leur a fichu la paix. Sinon, convocations et menaces sévères.
L'AMM est donc en théorie un moyen de nous protéger des elixirs de pacotille et des charlatans. Cela a peut-être été vrai mais semble de moins en moins l'être vu les divers scandales liés aux médicaments de ces dernières années.
Le problème de l'AMM, c'est qu'elle est accordée en fonction des études et des résultats présentés par les fabricants. Pas de problème si le fabriquant est honnête et sincère, mais heu... Disons que l'honnêteté des Moderna et autres Mérieux laissent un peu à désirer.

Ensuite, il y a les pharmaciens. Ils ont le devoir légal d'obtempérer une prescription médicale, mais faire un procès pour refus d'honorer une prescription... Qui le fera? D'autant que fait partie de leurs obligations professionnelles le fait de vérifier l'ordonnance : le toubib peut s'être fait un lapsus entre deux médocs, ou avoir merdouillé quant à la posologie etc. En théorie, quand le pharmacien voit une potentielle erreur, il téléphone au médecin, et le problème se règle. Quand il voit une prescription hors AMM ou hors RTU, il est sensé vérifier que le patient est bien au courant (dans les faits ça se traduit par "vous savez que c'est pas/plus remboursé,ça?") Et fin, en général, vous n'en saurez pas plus de sa part. De toutes façons, si il y a ordonnance, je ne crois pas qu'il soit responsable légalement de quoi que ce soit.

Dans un premier temps, Les autorités ont clairement indiqué qu'aucun médicament n'était possible à prescrire en médecine de ville pour le Covid (hormis leur foutu paracétamol). C'est pour ça que dans une de ses premières vidéos Raoult a clairement dit sa posologie, qui était même affichée sur le trottoir de l'IHU pour informer les malades qu'il faisait hors des clous, et pourquoi. Il a dit vite fait ses raisons : pour que tous les médecins de France et de Ouagadougou sachent directement, sans s'em... à chercher et lire 250 études. Il y avait le feu au lac et des centaines de gens mouraient tous les jours faute de soins. De quoi fiche en pétard tout médecin normal. Partage du savoir, tout simplement. Ça avait fait scandale, souvenez-vous. C'était sa manière : le savoir se partage, le patient se respecte et doit être informé, et va te faire foutre les ARS et autre HCS. Il a aussi répété sur tous les toits que tout médecin avait le droit inaliénable de prescrire, conformément à sa conscience et au serment d’Hippocrate.
C'est par la menace de retirer aux médecins leur autorisation d'exercer que l'interdiction de prescription de la chloroquine a fonctionné. Dans les faits la prescription n'a jamais été interdite. 

Mais la vente, si : il y a eu divers décrets qui interdisaient aux pharmaciens de délivrer du plaquenil, sauf aux lupus et autres arthrites rhumatoïdes, et encore fallait-il que ce soit prescrit par le spécialiste ad hoc (et le généraliste n'entrait pas dans la liste, ni le pneumologue) - vous êtes sûrs que vous voulez les ref? Je garde pas les ref! (: . Ensuite, vers juin, quelque chose comme ça il y a eu un mini décret promulgué en catimini qui levait l'interdiction (je pense que c'est diverses actions judiciaires qui ont un peu fichu la trouille à d'aucuns), sur lequel personne ne s'est étendu, surtout pas les médias, ni les autorités pharmaceutiques qui ont oublié de relayer l'information auprès des officines. Au point que certains pharmaciens pensent encore aujourd'hui qu'ils n'ont pas le droit de délivrer. Ça fait que si vous avez par chance un toubib qui vous prescrit du plaquenil, vous avez intérêt de vous munir de bonnes chaussures pour trouver un pharmacien

Cette histoire parfaitement ubuesque est typique de toute l'hypocrisie de la France du XXIème : t'as le droit, mais tu peux pas parce que je te mets des lois qui t'interdisent.

C'est comme les détecteurs de radars, sauf si la loi a changé, t'as le droit d'en acheter, le droit de le payer, le droit d'en avoir un chez toi, mais pas le droit d'en avoir un dans ta voiture! Quand je vivais au Japon, les autorités étaient plus malignes, tout le monde avait son détecteur de radar dans sa voiture, et les routes étaient parsemées de faux radars qui leurraient votre détecteur qui s'affolait tous les 10km!. Ça coûtait trois sous à l'état, les gens levaient le pied, évidemment, et les vitesses étaient respectées. Mais ça rapportait moins en prunes...

Pour en revenir au sieur Muselier qui prend bien soin de ne pas dire le vrai, et s'en va disserter sur les tests et sur Raoult que il a de beaux diplômes. Enfoiré, va. Il ménage son électorat pro Raoult (qui a bien raison) et blablate sur les tests en faisant croire que prescrire du plaquenil reste interdit, et souffle l'adjectif "vitriol" aux journaux qui le reprennent en chœur de décérébrés incultes de journalistes plus ou moins achetés ou vendus. Tout en restant bien sur la thématique vicieuse du "c'est très bien de tester beaucoup" chère à nos gentilles autorités de santé

Raoult, pour venir en aide aux généralistes et lever l'obstacle élevé par les pharmaciens (il y a des médecins qui témoignent avoir prescrit, mais que leurs  patients n'ont pu acheter) a posé il y a plusieurs mois une demande officielle de RTU. On a traîné longtemps avant de refuser. Quel rapport avec les tests? Quel rapport avec ses diplômes?
Une lettre "au vitriol" aurait consisté à demander à Véran de rappeler le décret qui lève l'interdiction de vendre, et de le citer clairement. Ça aurait été de rappeler à notre cher ministre chéri de nos santés les résultats de Marseille quant à la létalité de la maladie entre mars et juin à Marseille comparée à celle de l'APHP. Ça aurait été de rappeler au Ministre que nul ne devrait faire obstacle au droit inaliénable de prescrire en conscience et en informant honnêtement le patient. Au lieu de quoi il blablate sur les médecins de l'IHU que ils ont eu un bon prof? Hypocrite, politicard merdeux à ménager la chèvre et le chou typique des gens sans honneur ni conscience, qui se fout des vies des "sans dents" et des enfants qui pleurent leurs mémés. S'en fout, lui, du covid, il en aura, lui, et sa femme et ses petits petits potes, du plaquenil.

M'énervent, ces poitichiens véreux qui trouvent toujours moyen de rouler les braves gens

une attestation à la main, c'est mieux que le masque : ça nous protège et ça protège les fragiles

RépondreQuote
Topic starter Posté : 24 octobre 2020 4:00
clotilde
(@clotilde)
Noble Member

Je présente ici mes très plates et désolées excuses à monsieur Muselier.
J'avais précisé n'avoir pas eu accès à sa lettre et ne me fondais que sur ce qu'en disaient qq articles de journaux (dont le figaro et je sais plus quels autres) qui reprenaient tous "vitriol", et le bla bla pas du tout vitrioleux du figaro.

J'ai enfin trouvé cette lettre. Wouip. la voici. Je ne savais pas qu'il avait un compte tweeter (en quoi ça prouve que je suis passablement con, des fois) https://twitter.com/RenaudMuselier/status/1319678116453900290/photo/2

Encore une fois, mes excuses, monsieur Muselier, et merci, au contraire.

Tous les adjectifs que j'ai accordés à Monsieur Muselier sont à transférer en les multipliant au Figaro.

Magnifique leçon de désinformation : Comment énoncer des choses vraies en mentant.

Vérifier, vérifier, vérifier.

une attestation à la main, c'est mieux que le masque : ça nous protège et ça protège les fragiles

RépondreQuote
Topic starter Posté : 27 octobre 2020 10:53
Pannick
(@pannick)
Estimable Member

@clotilde

Merci Clotilde pour cette vérification ! je crains cependant que Véran ne donne pas suite  ... Dégueulasse pour Raoult mais c'est ce qu'ils veulent,l'abattre! Ce matin un échange entre Toussaint et Joffrin sur cnews,je crois, idem, ils l'ont flingué! Pourtant il est admirable !

RépondreQuote
Posté : 27 octobre 2020 5:55
Share: