Sources et ressources sur l'épidémie de Covid-19

« Au nom de la peur, on a fait d’un grain de sable une montagne ! » dénonce un médecin urgentiste dans une lettre adressée aux français

peur covid

Au nom de LA PEUR… d’un virus, au nom de LA PEUR de la MORT !

25/05/2020 – Denis Agret, médecin

Dr. Denis Agret

Bonjour à toutes et à tous,

Je vous écris après deux mois et demi de confinement !

Tout d’abord, je tiens à me présenter pour ceux qui ne me connaissent pas. Très rapidement, je suis médecin urgentiste depuis plus de 15 ans, diplômé à Montpellier.

J’ai également fait un internat de santé publique à Paris qui me permet d’avoir des bases solides en épidémiologie et de connaître les bases de données permettant d’alimenter les « statistiques » actuelles concernant ce virus.

D’autre part, je pratique depuis de nombreuses années le yoga et la méditation qui m’apportent beaucoup de calme et de sérénité que j’espère pouvoir vous apporter bien sûr à travers ce texte, juste vous permettre d’être rassuré, apaisé, en paix avec vous, avec les autres, de ne pas avoir peur de la moindre bébête !

Je suis allé au contact du virus aux urgences pendant cet épisode d’épidémie pour le vivre de très près et j’en suis revenu bien vivant !

Je veux témoigner parce que des gens encore hier dans une librairie m’ont dit « je suis tellement content de vous entendre parler ainsi ».

Et je me suis dit, il n’y a bien que des médecins qui peuvent rassurer la population !!! Ce sont les médecins qui posent les diagnostics, la gravité d’une maladie. L’Etat a enlevé la responsabilité aux médecins en imposant par la loi et la police une organisation sanitaire…

Alors il nous reste en tant que médecin le devoir de vous rassurer ! et de vous permettre de vivre sereinement dans le calme et LA PAIX.

De nombreux messages circulent remettant en question la décision gouvernementale du confinement et tout particulièrement celle de notre président qui a été élu démocratiquement et qui porte la responsabilité de la gestion de cette épidémie. Elu, je tiens à le rappeler sans ma voix ni celle de 57 % des inscrits au second tour en 2017 (20 millions pour 47 millions inscrits) ! C’est un point majeur à rappeler dans les circonstances actuelles !

Depuis le 17 mars 2020, nous avons été contraints en France à un confinement pour une histoire de « guerre » dit-on…

Depuis le 11 mai, le président nous a rendu une liberté conditionnelle avec une distance de 100 km comme un bracelet électronique ! pour combien de temps ? avec l’obligation de porter des masques dans les transports, dans les lieux publics !

Un non-sens, un abus de pouvoir !!

La liberté conditionnelle est une mesure d’aménagement de peine, sous contrôle du juge de l’application des peines, pour les condamnés qui manifestent des efforts sérieux de réadaptation sociale. Par cette mesure, un détenu est remis en liberté avant la date normale de sa fin de peine !

Mais attention si vous n’êtes pas sages, ils risquent de vous reconfiner vous ont-ils dit !!!

Le président et son premier ministre font peur aux commerçants, aux instituteurs, aux directeurs d’EHPAD en les menaçant de contrôle, de fermetures….

Je tiens à rappeler à votre attention quelques définitions.

Nous ne sommes pas en guerre ! La guerre est définie comme une lutte armée entre citoyens. Les armes à feu, les bombes, comme vous le savez, tuent instantanément et bien plus que le virus dans le monde (2 millions de décès par an). La guerre est bien plus dangereuse et toujours à l’œuvre dans le monde. Nous avons la chance d’être dans un pays en Paix.

Le confinement consiste en l’action de se confiner dans un lieu afin de se prémunir d’un risque grave et imminent, en l’occurrence la radioactivité et / ou des bombardements. La radioactivité, elle aussi tue quasi instantanément en quelques heures ou jours pour les plus irradiés (d’ailleurs qui a de l’iode chez soi ?).

Nous sommes bien loin de ce risque !

Il est très important de se le rappeler. Donc pourquoi une telle mesure ?

Nous vivons actuellement dans le monde ce que je pense être une dictature capitaliste mondiale. La dictature consiste en un régime politique dans lequel tous les pouvoirs sont entre les mains d’une seule personne.

Maintenant en France où l’on nous dit être en démocratie les médias sont aux mains de l’État, l’application du confinement s’est faite par une loi au pénal tombée du ciel et appliquée par les forces armées, police et gendarmerie sous la gouverne du président !

Nous vivons une propagande médiatique !

Nous n’entendons plus parler que de ce virus depuis tous ces jours, mois, le reste du monde n’est plus un sujet, la pauvreté non plus, les mouvements sociaux ont été étouffés, totalement occultés du paysage médiatique…

J’en veux pour preuve le nombre d’allocutions de notre président, de notre premier ministre et de notre tout récent ministre « de la santé » qui ont eu l’occasion de prendre la parole sur nos antennes « publiques » (oui, des guillemets à publique car on se demande franchement) sans contre-pouvoir aucun (une fois devant le premier ministre un seul journaliste pour poser des questions au premier ministre, ridicule !!…).

Pour s’en convaincre aussi, il n’y a qu’à voir le slogan « reste chez toi » ajouté sur nos chaînes publiques. Nous n’avons pas besoin de ça pour nous responsabiliser.

À aucun moment les chaînes de télé ne se sont saisies dans le passé de tel message pour, par exemple, relayer l’interdiction de conduire sous l’emprise de l’alcool ou de fumer, ou l’interdiction de la vente l’alcool aux moins de 18 ans et pourtant j’en ai vu des mineurs morts à cause de l’alcool !!!… (Il faut croire que c’est acceptable ?, c’est ironique, excusez-moi…)

AU NOM DE LA PEUR, le gouvernement vous a demandé à tous de rester chez vous induisant par là même des comportements de délation d’une gravité sans nom.

L’amende qui a été instaurée pour dissuader les gens de sortir et afin de faire peser la non-responsabilité d’un gouvernement sur la responsabilité individuelle est inscrite au code pénal ! Le code pénal, encore faut-il le rappeler, est là pour caractériser des actes graves comme l’homicide volontaire ou involontaire, le viol, les coups et blessures avec la mise en jeu du respect du corps humain.

Avoir inscrit cette amende au code pénal consiste en un abus de pouvoir majeur ! Le fait d’avoir caractérisé cette interdiction comme relevant du droit pénal augmente bien sur la peur et assoit le pouvoir !

Cela incite certaines personnes à dénoncer le non-respect de cette soi-disant règle de confinement.

Les personnes déambulant à pied ou en vélo ou sans masque deviennent l’objet de critique et de jugement gratuit d’autres personnes voire de dénonciation !

En quoi le fait de marcher, faire du vélo ou de ne pas porter un masque dans un transport en commun serait un acte d’une telle gravité qui serait passible d’un délit, d’un « crime » et justifiant la délation !?

La délation est un acte grave qui a conduit, on ne peut que se le rappeler, à la déportation et au génocide des Juifs ! Prenez conscience, tout un chacun, à chaque fois que vous dénoncez votre voisin, votre voisine, de la portée de votre acte !!!

Parce qu’une personne se promène dans la rue, à la plage, à la montagne ou sans masque, vous commettez un acte de délation gravissime.

La délation consiste à une dénonciation intéressée, méprisable, inspirée par la vengeance, la jalousie ou la cupidité. Elle consiste à fournir des informations concernant un individu à l’insu de ce dernier. La dénonciation juge, vous vous placez comme juge !

AU NOM DE LA PEUR, le président vous a privé de votre plus simple liberté : marcher un peu loin de chez vous, faire du vélo un peu loin aussi, aller en montagne ou à la mer, à la plage, faire de la planche à voile ou du surf… Où est le danger par rapport à ce virus dans de telles activités ? Aucun. Et pourtant on ne vous rend pas votre liberté ! Oui la simple liberté à laquelle tout être humain a droit sur notre planète! Vous êtes en liberté conditionnelle, si vous dépassez 100 km : amende, si vous allez sur la plage ou à la montagne : amende…

AU NOM DE LA PEUR, le président est en train d’obliger tous les soignants à subir des tests diagnostics qui bafouent totalement un principe essentiel de la médecine !

Il s’agit du respect de l’intégrité physique du corps humain inscrite au code civil. Le respect de l’intégrité physique se voit bafoué sous l’égide de la peur. On demande, on inflige un prélèvement nasal avec un bâtonnet de 8 cm de profondeur dans les fosses nasales ! Aucune donnée scientifique n’a prouvé la supériorité d’un prélèvement nasal à un prélèvement dans la gorge… Personne ne s’en offusque. Les biologistes facturent 68€ par test !!! x 1 millions = 68 millions d’€ ! Les biologistes ne s’opposeront pas à la systématisation d’un tel procédé.

Ce prélèvement nasal est loin d’être anodin.
Bon nombre de témoignages de soignants et aussi de préleveurs font part de douleurs à tel point que certains pleurent ! D’autres ont le nez qui saigne… D’autre part, les soignants n’osent même pas refuser ce test de peur de perdre leur emploi quand bien même on aurait besoin d’eux !

J’ai récemment entendu des propos, que je caractérise d’inadmissibles disant que les soignants des EHPAD qui refuseraient ce test systématique devraient être notés et portés à la connaissance des ARS ! On se croirait dans un système à la Pétain !

Il s’agit clairement de dénonciation calomnieuse, d’abus de pouvoir, de délation pure et simple encore une fois

AU NOM DE LA PEUR, le président a fait faire du sur-diagnostic. On regarde un virus avec une loupe géante ! Si vous regardez sur votre lit, vous la voyez cette horrible bête qui s’appelle acarien ? Et maintenant avec un microscope à balayage, vous avez peur maintenant? Et bien c’est la même chose!

On n’a jamais traqué autant un microbe. Oui, si l’an prochain, on se met à tester tous les patients qui ont de la fièvre et qui ont des courbatures ou qui toussent… avec le test de la grippe, alors vous verrez le nombre de cas et de décès « liés » à la grippe va grimper !!

Il faut être conscient que nous vivons une période de sur-diagnostic médical gigantesque relayé par les médias au quotidien. Que jamais, dès qu’il y a un mort, on en a fait état de cette manière dans la presse : que ça soit une jeune fille de 16 ans, que ça soit le « premier » médecin ou quelques cas d’enfants hospitalisés en pédiatrie.

Bien sûr que je suis compatissant pour ces personnes ! J’ai moi-même des enfants et des parents. Bien sûr que je ne souhaite pas qu’ils tombent malade ou qu’ils décèdent. Et quand bien même cela arriverait, je ne pourrais dire qu’une seule chose c’est la vie.

Le virus, comme vous le savez, tue en fait les personnes vulnérables et âgées.

Un très bel édito dans Challenges du 30 avril 2020 de André Comte-Sponville rappelle que la létalité est à peine de 1% et que 99 % des personnes touchées par le virus n’auront pas la crainte de décéder.

AU NOM DE LA PEUR, on a fait d’un grain de sable une montagne !!!

Le ministre de la Santé a dit jeudi 07 mai que les données étaient « fiables ». Permettez-moi en tant que spécialiste de santé publique de mettre un grand bémol à cela.

Tout d’abord à chaque fois qu’une personne décède avec un diagnostic de virus positif par PCR, on attribue son décès au virus. Et pourtant, un grand nombre de personnes, la majorité même sont porteuses de maladies sous-jacentes qui les auraient sans doute conduites tôt ou tard au décès ou à un infarctus, un cancer pulmonaire, une insuffisance respiratoire… Alors oui le virus peut avoir précipité la mort de ces personnes déjà très malades que nous « maintenons » grâce à un système de santé très riche, maisons de retraite comprises.

D’autre part, le test n’a pas une sensibilité suffisante, tout au plus 80% et une spécificité très mauvaise de 75% !! Et donc bien sûr aussi des faux positifs (réactifs ou procédure incorrecte ou mauvaise sélectivité : le test détecte autre chose que le SARS-Cov-2) .

Il n’y aucune étude fiable qui puisse donner les valeurs précises des tests avec leur sensibilité, spécificité, valeur prédictive positive et négative… En gros la capacité du test à bien diagnostiquer le virus ou à l’éliminer…

De plus, la multiplicité des tests est éloquente : 26 marques différentes remboursées !

Devant l’imperfection du test PCR, la médecine s’est empressée de faire du diagnostic « technique » en retenant des scanners pulmonaires pathologiques comme étant lié au virus. Ceci est un biais diagnostic majeur ! étant donné que les images n’ont rien de spécifique au virus et qu’elle pourrait bien sûr être attribuées à une toute autre cause !! (bactérie, autre virus, fibrose pulmonaire ou autre image à toutes autres pathologies…) AUCUN médecin n’a remis cela en question. Comment peut-on poser un diagnostic virologique à partir d’image radiologique, je suis stupéfait de cela. Il faut qu’il y ait un contexte de cas réellement positifs autour, pas juste des images radiologiques, pas « on est en contexte d’épidémie alors c’est le virus »…!

De plus, il faut savoir que depuis le début de l’épidémie le nombre de cas rattaché, « attribué » au virus a été déclaré par une plate-forme administrative et nominative ne contenant « aucune donnée médicale » dit-on ! Plate-forme baptisée « Si Vic » : système d’identification et de suivi des victimes d’attentats et de situations sanitaires exceptionnelles.

Simplement un nom et si la personne était hospitalisée, en réanimation ou décédée.

Les données sont donc alimentées par un système administratif avec un biais diagnostic majeur et une focale, une loupe gigantesque sur chaque nouveau cas.

Je vous présente ici les données de mortalité par classe d’âge qu’aucun média n’a diffusé à ce jour. 89% des décès sont chez les plus de 65 ans dont 71% chez les plus de 75 ans, 0% de décès chez les moins de 15 ans.

C’est tout simplement la vie, on meurt quand on est âgé. Et si il y a quelque décès plus jeunes qu’y faire? Oui bien sûr c’est triste.

DONNEES AU 12 MAI 2020 en France
Population totale 67 064 000. Décès « attribués » au coronavirus 26 643.
Chiffres ci-dessous :
Population par tranche d’âge / Décès « attribués » au coronavirus / Pourcentage de décès par tranche d’âge

  • Moins de 15 ans : 11 870 328 / 0 décès / 0,0000 %
    ► Aucun décès chez les moins de 15 ans
  • 15 à 44 ans : 24 075 976 / 266 décès / 0,0011 %
    ► Un décès pour cent-mille habitants
  • 45 à 64 ans : 17 369 576 / 2 664 décès / 0,0153 %
    ► Un décès pour dix-mille habitants
  • 65 à 74 ans : 7 377 040 / 4 796 décès / 0,0650 %
    ► Six décès pour dix-mille habitants
  • 75 ans et plus : 6 371 080 / 18 917 décès / 0,2969 %
    ► Trente décès pour dix-mille habitants

AU NOM DE LA PEUR… il est indispensable pour minimiser cette peur de relativiser !

Pour prendre un autre point de vue, il est indispensable de regarder par exemple la gravité de ce que j’appelle une toute autre épidémie, celle du tabac dans notre pays, dans nos sociétés !

Le tabac en France concerne 16 millions de fumeurs, hommes, femmes, adolescents, adultes et tue plus de 80 000 personnes par an depuis plus de 20 ans ! En cumulé cela donne 1 million 600 mille décès en 20 ans !

Cela tue des personnes bien plus jeunes que le virus encore actif dans la société : handicap, infarctus, insuffisance cardiaque, insuffisance respiratoire, cancer pulmonaire et bien d’autres maladies…

Pourtant ce n’est plus un débat public, cela ne fait même plus peur. Les gens continuent de fumer comme avant… Pourquoi ? Tout simplement parce qu’on en parle plus, pas ! Que les médias ne s’en saisissent pas, certainement aussi parce que certains lobby économiques font en sorte de pouvoir continuer à en vendre !!

Il est fondamental que vous preniez conscience de ce genre de notion afin de pouvoir relativiser la gravité d’un tel virus ! Et peut-être aussi diminuer ou arrêter de fumer pour votre bien !!!

AU NOM DE LA PEUR, le président tente de restreindre nos libertés individuelles. Le tableau noir que l’on nous dresse engendre une peur non rationnelle et des comportements humains malsains voire dangereux pour nos libertés individuelles de se déplacer, de penser (simplement dire non), de communiquer : non-respect de l’intégrité physique et du libre choix de consentir ou non, amende au pénal et récemment menace de directeur d’EHPAD d’homicide involontaire…

Est-ce qu’AU NOM DE LA PEUR on devait empêcher les familles de voir leur défunt, de les pleurer, de les toucher si elles le souhaitaient, NON ! C’est un non-sens. Alors cela peut engendrer de la colère chez certains…

Et AU NOM DE LA PEUR et de cette incompréhension et de cette souffrance des familles, alors il y a eu des plaintes déposées pour homicide involontaire pour un décès « lié » au virus  contre des directeurs d’EHPAD (Bures sur Yvette, Amiens, Mougins…). !!! On marche sur la tête.

Les sas ne sont pas étanches ni stériles, la contamination peut toujours arriver… Il est à mon sens primordial de désamorcer ces situations par de la médiation auprès des familles en cas de besoin.

D’autre part, être en appui des directeurs d’établissement qui vont subir une pression énorme avec ce genre de message médiatique.  Il faut tout faire pour que la justice ne s’en mêle pas… Imaginez juste qu’une fois cela soit retenu comme tel (homicide) alors cela voudrait dire que les médecins seront responsables pour un décès de personne qui contracterait n’importe quel bactérie ou virus dans un établissement… C’est le rôle du fond d’indemnisation pour les infections nosocomiales, ce n’est pas le sujet d’un homicide!!!

Le virus, c’est juste la VIE…

Une grande lecture que je vous conseille pour relativiser : LA VIE LA MORT LA VIE : PASTEUR, de Erik ORSENNA

Le gouvernement tente de restreindre nos libertés individuelles y compris dans nos foyers en interdisant le regroupement à plus de 10 ! Heureusement le conseil constitutionnel ne l’a pas rendu possible. C’était la porte ouverte à ce que la police, la gendarmerie puisse rentrer chez vous, nous en toute impunité…

S’agissant du régime de l’état d’urgence sanitaire, le Conseil constitutionnel a jugé que la Constitution n’exclut pas la possibilité pour le législateur d’en prévoir un. Il lui appartient, dans ce cadre, d’assurer la conciliation entre l’objectif de valeur constitutionnelle de protection de la santé et le respect des droits et libertés reconnus à tous ceux qui résident sur le territoire de la République. Parmi ces droits et libertés figurent la liberté d’aller et de venir, composante de la liberté personnelle, protégée par les articles 2 et 4 de la Déclaration de 1789, le droit au respect de la vie privée, qui découle de cet article 2, la liberté d’entreprendre qui découle de cet article 4, ainsi que le droit d’expression collective des idées et des opinions résultant de l’article 11 de cette déclaration.

Au regard de ces exigences, le Conseil a constaté que le législateur a procédé à une conciliation équilibrée entre ces exigences constitutionnelles en adoptant les mesures autorisant le Premier ministre à réglementer ou interdire la circulation des personnes et des véhicules et à réglementer l’accès aux moyens de transport et les conditions de leur usage ou à ordonner la fermeture provisoire et à réglementer l’ouverture des établissements recevant du public ainsi que des lieux de réunion. S’agissant de ces lieux, il a en particulier relevé qu’ils ne s’étendaient pas aux locaux à usage d’habitation.

De plus, on nous fait aussi un battage médiatique autour d’une application qui soi-disant permettrait d’enrayer la diffusion d’une épidémie. Comme si la solution passait par le téléchargement d’une application, une de plus sur nos téléphones. StopCovid quel beau nom ! Comme si on pouvait arrêter un virus avec un outil numérique.

Par contre ce qui est sûr c’est que « Lorsque deux personnes se croisent pendant une certaine durée, et à une distance rapprochée », le téléphone portable de l’un enregistre les références de l’autre dans son historique. Elle retracera l’historique des relations sociales qui ont eu lieu dans les jours précédents

Toute la question qu’il est nécessaire et légitime de se poser est : quelle sera l’utilisation de ces données majeures en terme de compréhension des relations sociales entre individus ! Ceci peut être aussi une atteinte majeure à nos libertés individuelles, à nos secrets.

Les critiques se font déjà entendre. Plusieurs estiment que l’utilisation d’un tel outil, aussi temporaire et sécurisée qu’elle soit, porterait atteinte aux libertés individuelles. « Cette appli est dangereuse car elle contribue à habituer la population à se faire traquer », estime La Quadrature du Net, interviewée par 20 Minutes. Dans un communiqué, l’association de défense des droits et des libertés de la population sur Internet ajoute que « l’atteinte au secret médical, à la confidentialité des données de santé, est aussi mis en cause, car ces applications offrent une possibilité d’identifier les malades et de les stigmatiser. Et qu’en sera-t-il de toutes les personnes qui n’auront pas installé l’application, seront-elles soupçonnées d’avoir voulu cacher des informations ? ».

Cela rejoint directement les notions abordés à la fin du reportage d’Arte « Tous sur surveillance, 7 milliards de suspects » qui présente cette notion de système de notation (je cite) qui récompense ou pénalise les citoyens en fonction de leurs comportements, un système baptisé « crédit social » avec des notes de AAA à D qui permettant à ceux bien notés d’avoir un appui politique ou un prêt ! et si vous avez conduit sous l’emprise de l’alcool l’interdiction de participer à un parti politique ! ou d’être maire, et si vous êtes moins interdiction d’avoir un prêt… et incite à la délation : signaler … 5 points de gagnés… !

DONC, NON NE TELECHARGEZ JAMAIS CETTE APPLI , cela ne sauvera aucune vie…

AU NOM DE LA PEUR, on vend du réseau informatique et de la téléconsultation à tout va ! J’ai toujours été opposé à ce développement de la télémédecine qui nous coupe de nos patients. Là en quelques jours, sous le couvert de la « distanciation » qui est censé nous protéger, des milliers de cabinets de médecine libérale, comme des consultations à l’hôpital se sont mis à faire des téléconsultations permettant à tous les commerciaux vendant ces outils, tablettes, réseaux, etc, de continuer à vendre leur informatique…
Tout ceci est fondamental à comprendre à mentaliser tout un chacun, que vous soyez pauvre ou riche, cultivé ou non…

AU NOM DE LA PEUR on fait peur aux écoles, aux parents, aux enfants.

Hier, une mère me disait qu’un petit garçon pleurait en laissant sa mère en lui disant qu’il avait peur de mourir en allant à l’école ! Voilà c’est tout simplement monstrueux d’entendre ça ! Les enfants n’ont pas peur ! On leur apprend la peur pour les protéger d’une voiture, de ne pas sauter dans le vide ou de se renverser une casserole d’eau bouillante ! Pas d’un virus comme celui-ci !

Mais il n’y a AUCUNE DONNÉE DE MORTALITE CHEZ LES ENFANTS alors laissez les enfants jouer, vivre, se toucher s’embrasser dans les cours d’école, reprenez tous les élèves tous entre eux sans aucune discrimination, ne séparez pas les enfants des soignants des autres… Juste laissez les vivre de grâce !

J’espère que mes propos seront abordables pour tout le monde et pourront être relayés par le plus grand nombre, que cette vidéo, ces mots, ce texte seront partagés largement au moins autant que ceux de Vincent Lindon, Nicolas Hulot ou d’autres bien plus connus que moi !

J’espère que cela sera diffusé des centaines de milliers de fois, que j’irais chez Cyril Hanouna, chez Yann Barthès ou n’importe qui pour défier la parole du président, du ministre.. On vit dangereusement!!! (lol!)

J’espère que pour le bien de tous, vous serez très nombreux à partager écouter ces quelques propos qui vous permettront sans doute de relativiser pour le bien de tous et d’accepter aussi, malheureusement, les décès qui pourraient être en lien avec cette maladie sans trop de colère, avec toute mon empathie.

J’espère que vous accepterez aussi ces propos comme étant bienveillants de la part d’un clinicien qui est allé « au front » !

Je vous salue et vous souhaite de retrouver le calme intérieur nécessaire et de pouvoir très rapidement retrouver des comportements humains simples envers vos voisins, vos familles, à savoir : des poignées de mains, des embrassades, des saluts respectueux, des bisous !

AIMEZ VOUS et RESPECTEZ VOUS LES UNS, LES AUTRES, NE JUGEZ PAS hâtivement (Je vois déjà certains me lancer tous les blâmes juste pour avoir écrit « bisous » )

OUI FAITES VOUS DES BISOUS, VOUS NE MOURREZ PAS !!! FAITES VOUS DES HUGS !!! DEMASQUEZ VOUS !!! (sauf si vous êtes exposé, le masque est un matériel professionnel à utiliser avec des indications médicales !)

Avec mes salutations respectueuses.

Denis Agret, médecin

Le Dr. Denis Agret est joignable via sa page Facebook

À lire également : « Révolte », la lettre ouverte d’une citoyenne, mère de famille et enseignante

Partagez
Commentez

83 commentaires
  • Bravo Monsieur. Oui, il faut mettre un terme, non seulement au confinement, mais à toute barrière stupide et complėtement inutile. Nous avons été victime du coronagate purement et simplement.

  • Encore un médecin qui fait de la vraie médecine et qui ose décrypter tout
    ce que l’on essaie de nous faire croire. Merci docteur de votre sincérité et de votre juste appréciation d’un système d’intox et mafieux. En Suisse c’est exactement pareil, les médecins ne se déplacent même plus et ont des honoraires hors normes sans parler des dessous que le patient ignore. Heureusement pour ma part j’ai une femme médecin généraliste et formatrice qui ne semble pas manger de ce pain-là et qui pratique la médecine avec sérieux et respect. Merci encore de votre cri d’alarme. Puisse-t-il être entendu.

  • Merci pour vos réponses et qui font écho chez beaucoup de personnes. N’hésitez pas à diffuser largement par tous les moyens que vous souhaitez. Il faut parler pour faire tomber cet dictat!

    • Merci Monsieur ! Je partage totalement votre analyse de la situation que nous vivons actuellement. J’ai partagé votre message largement en espérant qu’il soit le déclencheur d’un reveil des consciences encore endormies. Merci à vous !

  • Félicitations pour votre courage et la formidable détermination qui vous anime, vous qui êtes comme de nombreux autres médecins et professionnels de santé en première ligne, pour savoir mieux que quiconque ce qui se passe réellement dans les services de santé … Nous allons partager le plus possible autour de nous les témoignages comme les vôtres et comme ceux de tous les médecins indignés qui sont de plus en plus nombreux … c’est du collectif que viendra la libération …

    • Merci infiniment docteur. Ce virus hivernal est certes contagieux mais on n’a jamais contrôlé des personnes entourant un patient atteint de la grippe !!!!! On aurait certainement trouvé des « porteurs sains ». Cs sont ces mots porteur sain ainsi que virus non connu qui a figé la population. Les dirigeants politiques ont été très fort dans leur langage !!!! Seulement, 1 mois après le début de cette épidémie, des médecins ont commencé à émerger du lot des moutons et ont ouverts les yeux des profanes en matière de médecine.
      Docteur, vous faites partie de ces hommes ou femmes de valeur qui nous ouvrent les yeux et nous parlent de santé et maladie et non de politique maladive ……
      J’admire et respecte votre courage bien que pour moi, vous ne faites que votre métier de médecin basé sur vos études bien évidemment et surtout votre expérience.
      Personnellement, j’ai bien aimé votre exposé sur les décès comparé à l’âge. Vous avez raison, quand on vieillit on est plus prêt de l’échéance. Il ne faut pas avoir fait de grandes études pour comprendre cela !!!!
      Comme à dit le professeur Raoult, ‘quand les politiques font de la médecine « … je rajouterai « on a tout à craindre » ……

  • Merci au docteur Agret pour sa lettre; Personnellement la question que je me pose, tel l’inspecteur Columbo revenant sans cesse, depuis le début de cette propagande médiatique sans précédent, digne de la Chine et de l’ex-URSS réunie, et du « confinement généralisé » de 66 millions de personnes, ainsi que les atteintes grave portées à au moins 2 de nos libertés fondamentales est la suivante:
    Pourquoi, à première vue, n’a t on pas entendu dans 99,9% des médias et ce dès mi-Février, des témoignages comme celui du docteur Agret, ni aucun débat public ? Peut-être que comme tous le monde, le corps médical dans son ensemble a cru à ce que racontait BFM, notre cher président et son « conseil scientifique » ? Aussi peut-être est ce dû au fait que le secteur hospitalier ayant besoin d’argent, il ne s’y est donc pas opposé par peur de coupes budgétaires, de baisse de crédits financiers alloués par de petits bureaucrates faisant fonction de commissaires politiques ?

    • Simplement il s’agit d’un état qui a les manettes des médias cela s’appelle de la propagande et énormément de médecin ont écouté suivi l’ordre…

      • Je dirais plus qu’ils marchent main dans la main, plutôt que l’état qui les dirige.
        Ce « confinement-déconfinement » est un véritable scandale d’état aussi bien social qu’économique, les 2 allant souvent de paire, prit , je le répète, par de petits bureaucrates incapable et irresponsable qui n’ont pas pensé une seconde aux conséquences que cela a eu et qu’il y aura en terme humain.
        De plus tous les députés de quelque bord politique que ce soit, tous les sénateurs et pseudo-journalistes ont suivi, ce qui en dis long sur l’état de la démocratie en France.

      • Bonjour Dr AGRET,
        Tout d’abord merci pour votre implication.
        Ensuite, merci par avance pour votre réponse ;
        1 / Pourquoi les médecins n’ont pas bougé comme 1 seul homme , pour notamment, l’atteinte à leur serment d’Hippocrate et notamment à leur liberté de prescrire…
        Ne serait-ce pas du fait que le milieu médical est consensuel pour l’ensemble ?
        Et ,le fait d’être payé par la Sécurité Sociale n’entraîne t’il pas un frein à
        La libération de leurs « ressentis :
        Merci par avance pour vos réponses

      • Exactement ! Les medias sont payés par les Elites pour diffuser des mensonges et maintenir les peuples dans la peur .

  • Franchement venant d’un médecin urgentiste vous n’avez pas honte de tenir de tels propos… vous n’avez certainement jamais travaillé dans une région véritablement touchée par le covid. Un hôpital comme Colmar a eu 350 patients en réanimation… quelle grippe donne cela? Oui individuellement le risque est faible mais au niveau de la population ne serait ce que 1% en réanimation fait exploser le système. Votre papier est du bla bla d’alcôve mais on dirait que vous avez été vraiment confiné d’un point de vue professionnel !!! Vraiment pas sérieux tout.

    • Bon, j’habite du coté de Colmar et je trouve que la PEUR avec des majuscules a vraiment « tuée » plus de monde que prévu!
      La mort est un épisode naturel me semble t-il…
      Les propos du médecin urgentiste sont aussi évoqués, ici en Alsace, par des personnels soignants en maison de retraite, des infirmiers en réa de Mulhouse (!); des soignants à domicile et des toubibs.
      Oui, on nous a pris en otage dans un système qui rend à « crétiniser » la pensée individuelle et collective.
      Vraiment ce n’est pas sérieux de croire qu’on va vivre éternellement M. Nico!!!

    • Je comprends votre réaction et bien sûr qu’il y a eu des cas graves. Tout est question de voir comment le gouvernement a profité de cet événement pour s’approprier réapproprier le pouvoir, écrasé les mouvements sociaux et hospitaliers… vous me savez et les riches vont continuer à s’enrichir et les pauvres encore plus pauvres…

    • Entièrement d accord
      C est tout simplement scandaleux de divulguer de tels propos.
      Quid de tous les morts et notamment de tous ceux qui sont décédés sans être porteur d une quelconque pathologie antérieure?
      La Suède a refusé le confinement.. Tout comme le Brésil… Et???? Avez vous vu où ils en sont aujourd’hui à cette heure?

  • J’ai du mal à voir l’intérêt à publier de telles inepties. N’importe quel écolier en primaire sait que pour calculer la létalité d’une maladie on doit diviser les décès par les contaminés. Pas par la population. Or on ne connaît pas le nombre de contaminés. Il est sûrement assez faible (il est de 7% en Suède qui n’a pas confiné) Donc soit mr Agret est le plus sournois des démagogues comme mr Raoult ou le plus stupide des médecins à l’instar des Peronne et autres Douste-Blazy qui déshonorent le métier. Dans tous les cas, malgré son tour en « santé publique » il ne semble pas bien comprendre ce qu’est une épidémie.

  • MERCI et BRAVO Docteur pour ce beau message d’espoir. Mais il y a encore beaucoup de travail. Car le « Politique », au sens mauvais du terme, a réussi avec ce virus à prendre possession de l’esprit humain et à le manipuler à sa guise. Cela est plus que gravissime.
    Je souhaiterais toutefois compléter le paragraphe concernant les plaintes envers les directeurs d’EHPAD. Certes, ceux-ci ne sont en grande majorité pas responsables des décès lié au virus. Par contre, une paranoïa ambiante s’est installée chez ces responsables d’établissements, allant jusqu’à refuser d’installer des moyens simples qui permettraient aux « résidents » d’être en contact périodiques et fréquents avec leur famille. Ceci est préjudiciable aux résidents les plus fragiles, les mettant dans des situations d’isolement « terribles ». A ce jour, cela n’est possible qu’une à deux heures par … semaine ! ! ! alors qu’un système existe pouvant réaliser des liaisons plusieurs fois par jour et sans intervention du personnel, évitant à celui-ci une surcharge de travail. Nous sommes donc très loin des solutions simples et bénéfiques pour tous !
    Nous nous devons de réagir, pour préserver ce que nos parents, grand-parents et « anciens » avaient durement acquis.
    J’ose espérer que nous nous réveillerons et que nous retrouverons un peu de sérénité.
    On est donc rentré dans une période bien triste pour l’humanité puisqu’on va jusqu’à interdire un traitement qui fonctionne, mais … qui ne rapporte pas assez ! ! !

  • J’entends et je partage ce que vous dites mais une question me taraude quand même : quelle aurait été, selon vous, la bonne attitude des pouvoirs publics face à cette situation ?
    Ne rien faire ?

    • regardez ce qu’ils ont fait en Suède…pas de confinement, pas de restriction, moins de morts que partout ailleurs…Oui, il ne fallait rien faire,surtout ne pas écouter ces « apprentis sorcers » qui se prennent pour des scientifiques.Isoler les vrais malades, oui, enfermer les gens, arrêter la vie, sûrement pas…Nous sommes tous des mortels…combien de gens meurent parce qu’ils n’ont pas d’eau potable dans le monde chaque année ? des millions..il faut arrêter de ne penser qu’à son nombril…des dictateurs il y en a déjà beaucoup trop partout sur notre planète..la France est le pays des droits de l’homme..l’allopathie est médecine qui tue, pas une médecine qui soigne…Il faut exiger le retour au remboursement de l’homéopathie beaucoup moins chère et sans effets secondaires.

  • Le courage peut être , est de ne pas souscrire à ce discours facile , post crise , en connaissant presque la fin.
    L honnêteté intellectuelle est de remettre les choses dans leur contexte . Je ne fais pas partie non plus de ceux qui ont permis à Mr Macron d être Président, mais j ai un immense respect pour la démocratie , il a été élu et il est Totalement légitime . Globalement la crise a été gérée au mieux , tant au niveau sanitaire qu économique en ce moment ( soyez américain en ce moment !!!!) .
    Je n ai pas eu le courage de vous lire jusqu’au bout car le manque d intérêt m a gagné……
    Vous auriez écrit tout cele le 15 avril , je vous aurais lu , la , c est trop facile .
    Et encore j aurais la tolérance de ne pas vous parler du monde médical qui nous a offert le plus mauvais thriller du siècle .
    Bien à vous.

    • Jai écrit celà depuis début mars.. Et nos grands gouvernement et milliardaire vont continuer à s’enrichir… difficile de débattre sur si peu et je vous invite à finir la lecture et les commentaires. Cdt

  • Je trouve mal venu de la part d’un médecin de saper l’attention sur cette catastrophe… Il dit seulement 1% de morts… Mais sur 7 milliards d’humains ce n’est pas rien, et de plus parceque toutes ces mesures ont été prises…. Ah, mais c’est vrai il dit aussi être un élu… C’est donc de la politique ! 😉

    • Il n’ y a AUCUN mort de plus que les autres années…c’est juste les grippes et autres, habituel(le)s, qu’ils ont re-baptisés !!

  • Merci Denis et merci à tous les lanceurs d’alertes qui ont gardé leur intégrité.
    La désinformation est telle que c’est un peu David contre Goliath… mais je reste optimiste car l’enjeu est bien trop important pour que la vérité n’éclate pas au grand jour et finisse par arriver aux oreilles des plus « assoupis ».
    Bisous à tous!😂🤣

  • C’est tout ce que je pense, non seulement sur le traitement politique et médiatique de la crise sanitaire, mais également sur la dictature mondiale qui monte. La presse, les labos et tant d’autres choses sont aux mains de peu de personnes, très très riches, démesurément riches. Parmi les mega riches, Amazon, Google et consort. Ils saturent désormais notre ciel nocturne de satellites, travaillent à l’élaboration de lentilles de contact avec caméra incorporées, développent des programmes de surveillance généralisée. Est-il besoin de rappeler l’histoire du projet Prism dénoncé par Ed. Snoden ? Et cette déclaration du directeur de Google il y a une dizaine d’année : « s’il y a des choses que vous cachez, peut-être ne devriez-vous simplement ne pas les faire… ». Ces gens participent à un projet totalitaire mondial qui, s’il n’est peut-être pas encore « au point », se refermera sur nous aussi surement qu’une nasse. Moins de 500 personnes sur la planète en possèdent plus de 80% des richesses. Rendons-nous compte de cela. Pourquoi ? A quelle fin ?…

  • Bravo et Merci pour votre courage, en ces temps de retour à l’obscurantisme où l’honnêteté et la rigueur scientifique est systématiquement battue en brèche par les médias aux ordres et les professionnels liés aux laboratoires pharmaceutiques.

  • Merci ! merci ! et un grand BRAVO pour oser révéler ce que beaucoup pensent mais n ‘osent dire, pour nous redonner confiance.
    Alors oui des bisous des poignées de mains des calins !!! des libertés de marcher nager danser rire à pleine bouche pleurer …. VIVRE !
    La bise à tous

  • Toute cette pandémie est une machination contre les personnes, un test peut-être pour observer le comportement des humains muselés volontairement par des gouvernements assoiffés de leurs pouvoirs et qui nuisent sur autrui. Chance d’avoir parmi nous des personnes censées pour contrer ces pôles qui ont rediits beaucoup de personnes à craindre le pire. Espérons que nous puissions revenir à une réalité tout en tenant compte que la technologie en pleine ascencion est aussi un poison pour notre planète. Revenir à des besoins fondamentaux avec des moyens déjà existants et plus modestes. Merci à tous ces interlocuteurs qui tentent de ne pas plier sous la pression de personnes assoiffées de pouvoirs. Au nom de la peur, unissons nos efforts pour défendre nos libertés. Elles auront azssi un prix et c’est un choix pour notre avenir à tous.

  • Au nom de la peur ?

    Où au nom des règles de vivre ensemble en société civilisée?

    Seulement 30 décès par 10 000 habitants dûs au Covid 19 ? C’est pas beaucoup ? Pas de quoi s’affoler ? Je trouve que si c’était ma mère ou mon père qui mourrait du Covid, ça ferait sans doute beaucoup.

    On a le droit de critiquer, de s’interroger, de demander des comptes. C’est sain.

    Mais il y a une dérive qui fait que l’on ne supporte plus la moindre injonction, la moindre de « privations de nos liberté ».

    Devoir obéir, ça ne plaît à personne. Prenons quelques exemples…

    Pourquoi je ne pourrais pas rouler à 170 sur l’autoroute ? J’ai une bonne voiture, je vois bien, je n’ai jamais d’accident, pas ma faute si tous les autres se traînent. Privation de ma liberté !

    Je travaille dur, je gagne plein d’argent, pourquoi je devrais payer beaucoup d’impôts alors que d’autres ne font rien en bas de chez moi ? Privation de liberté.

    J’ai envie de faire une fête à tout casser jusqu’à 4 h du matin avec la sono à fond mais les flics débarquent et m’empêchent de m’amuser. Privation de liberté !

    À ce train-là, on en arrive vite à dire que chacun peut faire exactement ce qui lui plaît. On voit bien que le principe de liberté, même celle essentielle de pouvoir « aller et venir » ne peut être absolue et sans limite.

    Pour revenir à notre thème, autre exemple : « j’ai 20 ans, mon risque d’avoir des symptôme du Covid sont super faibles, je risque quasi rien, pourquoi je devrais rester chez moi ? Je sais bien que je risque de répandre l’épidémie, mais j;ai le principe sacré de la liberté de mouvement ».

    La réponse est assez évidente, non ? Si on décide de vivre en société organisée, oui, il y a des sacrifices à faire. Et dans le cas du Covid, des sacrifices temporaires.

    Dire que Macron a été mal élu parce que 57 % des gens n’ont pas voté pour lui… Et bien ils n’avaient qu’à aller faire leur devoir électoral. Ou créer un parti qui leur plaise. Voter pour quelqu’un d’autre ou se bouger. Il y a une constitution qui indiquent comment les votes se déroulent, si elle ne vous plaît pas, parlez-en a votre député. Du coup, l’argument comme quoi « Macron a été élu de façon minoritaire, je dis ça, j’dis rien » est irrecevable. Il est élu ou pas. Pas mal élu ou à moitié élu.

    Dire que les applis vont nous fliquer à la chinoise, c’est pour le coup agiter des peurs ridicules. Vous pensez sérieusement que les services secrets français ont quelque chose à foutre de savoir si je suis allé faire mes courses à Carrouf puis allé taper le carton chez un ami ? Ils s’en balancent en turbine, de nos petites vies, et de toutes façons, personne ne pourrait analyser le milliers de data points recueillis.

    Si vous avez la trouille que l’état en sache trop sur vous, jetez votre portable, votre carte bancaire, annulez vos prélèvements, ne prenez plus l’avion, ne conduisez pas de voiture, car ça, c’est de l’information en dur. Et si possible, partez vivre sainement dans un bergerie. Mais ne nous sortez pas que le gouvernement à déjà introduit des programmes de traçages dans nos portables à notre insu.

    C’est un gros mensonge qui fera rire le moindre informaticien un peu sérieux. C’est du domaine du « l’homme n’est jamais allé sur la lune ».

    Alors, contre la peur légitime d’un virus (on ne savait pas vraiment comment ça allait tourner, on a confiné dans l’urgence), agiter des peurs illusoires d’un gouvernement sournois qui veut tout savoir sur nous, qu’est-=ce qui est e plus dangereux ?

    Je lis au-dessus de ceci, « pour le Prof Bhakdi, un vaccin contre le coronavirus serait inutile et dangereux ». Il a du beurre fondu dans le caquelon, le brave Bhakdi ? Le moyen le plus évident pour mettre un terme à cette pandémie et passer à la suite, ça lui va pas ?

    On se calme, on met les masques, on fait attention, on attend le vaccin et on arrête de se prendre le chou sur des chimères. le monde d’après sera déjà pas facile, pas la peine d’en remettre une couche

    • La France pleureuse, lâche, soumise et collaborationniste dans toute sa splendeur. Merci Jean-Louis de nous rappeler où le manque de courage et d’intelligence mène. Vous avez raison, ayons peur, oublions les libertés et plions nous aux injonctions stupides et irrationnelles de ceux qui nous gouvernent, quels qu’ils soient.

      • Jean Louis me fait flipper
        J’aimerais pas être sa voisine…si je me promène en p’tite culotte dans mon jardin; sûre qu’il appelle les flics…!!!
        Avec lui C’est coton car il a tout pigé de ce qui nous pend au nez…

    • « On se calme, on met les masques, on fait attention, on attend le vaccin et on arrête de se prendre le chou sur des chimères. le monde d’après sera déjà pas facile, pas la peine d’en remettre une couche »
      Autrement dit, on ferme sa gueule, on baisse sa culotte et on attend gentiment de voir ce qu’il se passe, des fois que deux mois d’enfermement imposés n’aient pas suffit à nous faire comprendre à quel point on nous prend pour des idiots.

  • Bravo ! Bravo ! Votre texte provoque une vibration de mon âme, une profonde chair de poule. Je ne crois absolument pas à cette manipulation du peuple internationale, au service d’un vaste plan mondial … MERCI. Soyez donc notre Président pour démanteler cet affront cataclysmique. Profonde gratitude.

  • Je suis parfaitement d’accord avec vous ici au Québec nous sommes contrains à toute sorte de moyens inimaginables les médias ne parlent que du virus mais nous nous soulèverons contre cette folie satanique qui n’a qu’un but le contrôle des être humains sur terre et l’esclavagiste

  • il y a un oubli dans ces nombreuses et justes indications = les décisions de la personne pour qui vous n’avez pas voté sont faites pour semer la peur et par là pour récupérer des votes de ceux qui ont ont besoin de l’illusion d’être bien protégés et . . . soutenir la découverte & fabrication d’un vaccin (un poison de plus) = une fortune dans un futur proche pour les labos et ainsi ils pourront soutenir et surtout payer une grande partie de la future campagne électorale !

  • oui Monsieur Merci de nous rassurer. Même maintenant j’ai peur encore de sortir.Je ne sais pas très bien quoi penser. Ils veulent nous séquestrer pour pouvoir faire ce qu’ils veulent. Grace à votre témoignage , Je vais voir cette situation autrement. Et essyer de revivre comme avant . Merci ! Grand Merci !

  • Bravo à vous !!!! Nous voulons tous la vérité !!!!! Personnellement je savais sûil y a des anguilles sous roche depuis le départ certes le virus existe mais il a permis de donner au gouvernement la possibilité d’ouvrir Des portes que jamais les français ne veulent

  • Bien d’accord sur le diagnostic posé pour cet événement sanitaire transformé en crise sociétale majeure
    Néanmoins je trouve dommage que le message soit pollué par sa politisation…
    TOUS les gouvernements ont pris des mesures irréelles sous l’effet d’une pression sociétale nourrie par l’addiction de notre Société au risque zéro et alimentée par des médias avides de buzz
    Enfin moi aussi je suis inquiet de l’avènement d’une dictature médicale et sanitaire pour pouvoir vivre le plus longtemps possible même en mauvaise santé même si pour cela on doit cesser de Vivre….

  • Merci monsieur, je pensais déjà ucomle vous mais sans autorité sur laquelle m’appuyer… Si tous les médecins avaient le courage de le dire, ou pour certains de mieux se renseigner ça ferait avancer les choses dans le bon sens !

  • Pour bien répondre à ce texte il faudrait y passer beaucoup plus de temps que j’en ai, tant il y a une empilade burlesque d’arguments sans rapport les uns avec les autres.
    Quelques exemples :
    – « seulement 1% de létalité » : sans confinement c’est donc potentiellement 700000 morts. Idem sur « seulement 1 sur 10000 dans la tranche 45-64 ans ». Je ne comprends pas comment quelqu’un aillant de « solides bases en épidémiologie » peut prendre ces chiffres à la légère.
    – « il y a des gens qui meurent du tabac » : il s’agit de gens qui meurent d’un comportement volontaire en dépit de décennies d’information rabâchées dans tous les médias sur les dangers de fumer (ou boire ou rouler trop vite ou rouler ivre etc. etc.). Et non pas d’un virus qui touche au hasard.
    – « Macron a été mal élu » : évidemment, mais quel est le rapport. On peut être bien élu et prendre de mauvaises décisions, et inversement.
    – « On ne parle plus que de ça et non des mouvement sociaux [etc] » : effectivement, mais quel rapport avec le confinement ? C’est les médias qui seraient ici à éventuellement blâmer, non ?

    Bref, un grand mélange de tout et n’importe quoi, le pire étant sans doute l’injonction à se démasquer, injonction potentiellement mortelle pour les gens qui trouveront que c’est une bonne idée. (rien que pour ça je vais signaler votre post aux autorités).

    Mais bon, 1% on s’en fout non ? « c’est la vie ».

  • Bons conseils !
    Mais
    On se demande où les dirigeants veulent en venir
    Lorsqu’on a connu la guerre, on trouve des similitudes,
    de quoi se poser des questions, à ce demander ce nous nous attend encore!

  • Merci Monsieur ! Je partage totalement votre analyse de la situation que nous vivons actuellement. J’ai partagé votre message largement en espérant qu’il soit le déclencheur d’un reveil des consciences encore endormies. Merci à vous !

  • Maman âgée de 96 ans est en Ehpad nous la visitons derrière une vitre, pas très souvent (90 résidents, une heure de désinfection à chaque visite et 6 h de visite sur la journée du lundi au vendredi) et à chaque visite nous signons une décharge…. il faut une dizaine de jours pour avoir un rendez-vous. Bref elle se demande pourquoi elle est en prison… Et à présent, elle demande à mourir à chacune de nos visites, elle trouve sa vie sans objet et ne comprend pas pourquoi nous n allons pas plus souvent la visiter. Personnellement je trouve la solution actuelle aberrante.,la direction de l Ehpad se réfère à l ARS et même si elle comprend notre point de vue, ne veut pas ouvrir les visites sans la bénédiction de l ars. Que faire ? nous sommes impuissant devant la situation actuelle.
    Merci pour votre intervention je partage votre avis.

  • il n’y a donc aucune obligation de se laisser vacciner ce poison qui enrichira les Big Pharma et bien d’autres milliardaires merci de nous éclairer , il y a longtemps que je dis que c’est un complot pour nous empêcher de nous rassembler et nous spolier de tous nos droits .

  • Merci pour votre témoignage ! Ça fait beaucoup de bien d’avoir le témoignage d’un urgentiste de la situation telle qu’elle est et non telle que les médias et les gouvernants nous la présente, merci !!! Je fais suivre…

  • C’est avec des personnes comme vous Docteur qui ose dire les vérités qu on va se sortir des tous les mensonges des politiques……je n y crois pas depuis le début mais difficile de convaincre autour de soi…. Ils ont réussi avec leur virus de LA PEUR, quand on voit des ersonnes s’écarter de 3m au moins lorsqu on se croise… D autres enfermées( à 2pers) dans leur voiture vitres fermees avec leur masque…incroyable la manipulation arrêtons d’être des moutons, ce week end dans un petit village du Quebec tous les habitants de sont réunis sur la place du village tous ensemble et sans masque….. A quand ici!!! Be nous laissons plus manipuler regarder où en est l économie une catastrophe jamais vécue…. Réagissons dans le calme….

  • Ah si on avait eu les tests et les masques et qu’ils soient obligatoires comme en Corée ou Taïwan… Possible qu’on aurait pas été obligé de confiner aussi durement…
    % de la population à été infectée…
    Sans le confinement et les mesures prises au moins 60 % de la population aurait été infectée… 10x plus donc 10x plus de morts… Je vous laisse calculer..

  • Merci Monsieur,
    Mais nous sommes en plein délire et les gens croient ce que disent les médias. Les médias défiscalisés par l’état à hauteur de 7000€ par an il faut le dire!! On comprend mieux qu’ils soient en accord avec l’état!!!
    Il y a une volonté à faire fermer des entreprises, des commerces, des industries, je ne peux pas croire autrement ???
    Quand je vois comment on emmerde les gens à travailler, je suis résigné à penser qu’on veut faire tomber le système
    Mais je me demande pourquoi ???

  • Des précautions rigoureuses sont nécessaires pour enrayer la propagation du virus pour, tout simplement, rester en bonne santé autant que faire se peut. Le Pouvoir en place instrumentalise ce virus pour réduire au silence la contestation de sa politique! Ceci explique beaucoup de choses.

  • Merci pour votre témoignage plein de vérités. Mais seul un point me gène : Non, Mr Macron n’a pas été élu par à la majorité mais seulement après qu’il ai assassiné son rival, Mr François FILLON!

  • Le corona virus est un miroir aux alouettes destiné à manipuler par la peur les populations.
    C est pour cela que toutes ces mesures qui semblent incohérentes ne le sont pas si vous cessez de regarder le miroir.

  • Merci pour ce long plaidoyer puisse t’il rassurer bon nombre de concitoyens qui frisent la psychose et la dépression. Le comportement du gouvernement est lamentable, scandaleux, et irréel, il nous permet de poser la question à qui profite le crime, et d’engendrer la méfiance, le doute, et fait naître la suspicion de mensonge

  • Avec mes respects monsieur Agret
    Merci pour votre message. Mais autour de moi..mes neveux..nièces beau frère médecins ont eux mêmes peur .. mais du VIRUS.Les gens n’ ont pas peur de perdre leurs libertés..ils ont peur du virus..mon époux mes propres enfants..mes voisins etc..
    A quand une commission d’enquête mondiale sur l histoire de cette épidémie/ pandémie..n’y a T’il pas des appétits féroces qui se frottent les mains avec le fric qu’ils vont pouvoir faire…les citoyens apeurés ne vont ils pas se ruer sur le ou les vaccins fabriqués dans les usines offertes par Bill Gates..Le philanthrope intéressé ??
    ET…Ma question :
    Pourquoi les hôpitaux fe France ouvrent ils une consultation COVID LONG?
    Nombreux malades non hospitalisés ne s’en sortent pas de l.infection covid. (Sur face book..un groupe de 700 malade s est constitué )
    Une amie comédienne est malade depuis le 6 avril..le Samu de paris l’ a suivi chez elle..doliprane et quand même au.bout de 3 semaines , après l’avoir supplié… l.urgentiste lui délivre .une ordonnance d’azytromicine..(et sur les conseils de mes propres amis médecins et oncologues)..bref..
    Cette amie comédienne me confie:
    « J ai le sentiment que l ‘ETAT voulait que je meurs . ».ça été un peu mieux après l antibiotique..
    Au préalable..donc douleurs atroces…brûlures dans le nez..la gorge…la poitrine..dans les articulations..elle s’est levée au bout de 6 semaines.. !!
    Donc qu’en est il de ce virus « dracula »?
    Fabriqué ou pas dans le labo de Wuhan..en partie financé par la France (revoir visite de madame Marisol Touraine..ministre en son temps et de Mr Caseneuve..pour l’inauguration ???)
    A qui profite le crime??
    Money Money ou pas Money ???
    Bien sincèrement

    • Témoignage à l instant de mon amie en covid long depuis début avril dernier
      Merci pour ton message Sylvie. On est rentrés jeudi soir de Bretagne . Ce séjour nous a fait du bien au moral mais je reste très fatiguée avec des symptômes (maux de tête non stop, oppression thoracique, point au coeur, brûlures, troubles digestifs). C est rude… Mon généraliste m a fait une lettre pour une consultation hospitalière mais impossible d avoir un rdv… Du coup je vais faire des examens de contrôle par moi même.

      Belle journée 😘
      Anne

    • Bien sur que la peur de la mort est lié au message autour du virus…
      Je pense que de nombreuses personnes malades ou pas vont avoir des syndromes post trauamtiques… c’est sur même, garder cette peur de la mort… mais comment dépassez cela? Juste en acceptant pleinement notre finitude d’humain.. C’est pour cela que j’enseigne le yoga pour les autres et que je pratique pour moi. N’hésitez pas à dire à votre amie actrice si elle veut me contacter. Il faut rassurer les gens et pour cela il faut être convaincu soi même pour rassurer, je le suis, et je tiens vraiment à aider les gens si possible. Cdt

  • Je suis globalement d’accord avec l’auteur de ce texte et souscrit au fait qu’on a été manipulés « au nom de la peur ». On sort du confinement, mais le processus journalistique qui consiste à faire d’une nouvelle, somme toute banale, un objet de propagande destiné à garder éveillé le sentiment de peur de toute une population habitué à croire les media se poursuit. Un exemple frappant est celui du Figaro du 13 juin qui, en tête de son édition Internet, publie un court article avec le titre racoleur « Rebond de Coronavirus : plusieurs quartiers de Pékin confinés » et se poursuit avec « Une flambée de nouveaux cas de contamination au coronavirus a été constatée ».
    Voyons quelle est cette flambée. Quelques lignes plus bas on nous informe que « Sept cas de contamination au Covid-19 ont été recensés dans les environs du marché Xinfadi, dont six samedi… ». Oui, vous lisez bien, il s’agit de « sept cas… dont six samedi… ». Sept cas sur 83075 (https://www.worldometers.info/coronavirus/country/china/) cas recensés entre le 22 janvier et le 12 juin, soit même pas un cas nouveau pour 10 000 anciens ! Si l’on exclut la période pendant laquelle le virus à sévit en Chine, entre le 22 janvier et le 16 mars, il y a eu 2183 nouveaux cas entre le l6 mars et le 12 juin, soit 7,8 cas/jour. La conclusion de ce simple calcul, à la portée de n’importe quel ou quelle journaliste ayant eu sans difficulté le certificat d’études, est que la Chine a subit une FLAMBÉ du Coronavirus depuis 277 jours ! Enfin, on se moque allègrement et sans vergogne de nous tous quand, en fin de texte, on nous annonce comme un coup de semonce qu’un « premier cas de contamination à Pékin en près de deux mois a été rapporté jeudi ». Et alors, un cas plus sept ça ne fait que huit, la norme depuis le 12 juin.
    Honte à ce journalisme de désinformation – qu’il vienne de Reuters ou de l’AFP ! Restons vigilants pour ne pas être infectés par le virus de l’infantilisation et de la médiocrité intellectuelle ! Gardons la distanciation la plus grande possible de nos politiques et de leurs organes de propagande !

  • TOUT À FAIT EN ADÉQUATION ET ACCORD AVEC VOS PROPOS.
    MERCI DE NOUS EN AVOIR DONNE UN APERÇU.
    BIEN CORDIALEMENT.
    SYLVIE GERBRON

  • Tout cela me paraît frappé du bon sens. Sans être médecin, je n’ai cessé depuis le début de ce confinement d’envoyer des mails à 50 d mes amis pour les aider à ouvrir les yeux et leur faire comprendre qu’on déconnait complètement, qu’il s’agissait de dictature médiatique et médicale, qu’il s’agissait d’un virus de la peur ! En outre, je pense avoir entendu en 3 mois plus de conneries que pendant toute ma vie

  • merci pour cette merveilleuse lettre,nous vivons une dictature qui ne dit pas son nom.C est la plus grande manipulation de tous les temps que nous vivons.heureusement la vérité jaillira cela est déjà,les temps sont au changement ,le monde de l avidité,du mensonge, de la concurrence à outrance ,de l irrespect du Vivant va tomber .Un autre paradigme se dessine ,chacun en toute conscience doit se positionner ,voulons nous etre libre ou esclave ?merci encore