Sources et ressources sur l'épidémie de Covid-19

“Aucun argument scientifique” pour imposer le port du masque selon le Pr Toussaint, qui dénonce une “mesure politique”

toussaint coronavirus

Le Professeur Jean-François Toussaint était invité de l’émission “L’info en questions” de la chaine LCI le 29 juillet, il a rappelé qu’il n’y avait “pas de deuxième vague” et que le port du masque obligatoire était une mesure “politique” qui ne reposait sur “aucun argument scientifique”. Vidéo et retranscription de son intervention.

– Virus : déjà la deuxième vague ?
“On nous a dit qu’il allait y avoir une 2ème vague au relâchement d’avril, pas de 2ème vague, qu’il allait y en avoir une au déconfinement de mai, pas de 2ème vague, qu’il allait y en avoir après la fête de la musique où il y a eu des rassemblements très larges, il n’y en a pas eu non plus.

“Les clusters n’ont pas été suivis d’une augmentation de la mortalité, or une pandémie se mesure au taux, malheureusement, de patients qu’elle emporte.”

“Si on n’a pas d’effets actuellement du masque, et qu’on n’a pas de ré-augmentation de la mortalité, c’est bien parce que tout ce qu’on nous a dit depuis le début n’a pas été suivi de la conséquence attendue.”

– Virus : Pourquoi meurt-on moins ?
En fait la moitié de la mortalité concerne des personnes de plus de 84 ans en France… sur la mortalité du printemps […] cette mortalité est arrivée très vite.
Maintenant on est dans une situation dans laquelle on a de plus en plus de jeunes asymptomatiques, sur lesquels on ne voit aucun effet dans aucun pays d’Europe.”

– Vaccin : c’est pour demain ?
“Il y en a plus de 120 actuellement qui sont en test […] le problème va être de savoir est-ce qu’il va être à temps si par hasard l’épidémie voyait une diminution comme elle le fait en Europe et qu’il y avait une seule vague […] ça veut dire qu’il ne servirait à rien […] ça a été le cas avec le SRAS.”

– Port du masque : même dans la rue ?
“On n’a aucune argumentation réelle pour pouvoir soutenir cette décision […] même l’interdiction des plages ça n’a aucun intérêt […] le seul endroit où l’on doit être pour ne pas attraper le virus c’est sur la plage […]”

“Il (Olivier Véran) n’a aucun argument scientifique pour le faire (obliger le port du masque) et donc là on est dans le politique.”

– Un virus sans frontières
On a eu beaucoup moins de morts que ce qui était attendu […] La préservation sanitaire coûte que coûte, à n’importe quel prix, finalement c’est ce prix-là qu’on va avoir maintenant. Les 70 millions qui vont passer sous le seuil de pauvreté, ceux qui vont subir les malnutritions et les famines dans le monde entier puisqu’on a bloqué la moitié de l’humanité […] sur cet impact là on va avoir des conséquences qui sont sanitaires, économiques et sociales.

Source :
– LCI

Partagez
8 commentaires
  • 13 cas supplementaires en réanimation depuis vendredi et la dramatisation repart à la hausse!!!
    Si l’hypothese admise sur ce site est que le virus est saisonnier et actuellement très peu actif en Europe alors les cas critiques sont importés , notamment d’Algérie semble t il.
    Est il possible d’obtenir et de suivre cette donnée instructive ?

    • 13 cas supplémentaires sur 67 millions d’habitants… ce ne sont que des cas et non des décès. Etre un cas ne signifie pas que l’on va mourir puisque 95% des gens guérissent naturellement. Peut-on vérifier que ces 13 cas sont bien des cas COVID ? Et savoir aussi le pedigree des personnes en réanimation: âge, autres maladies graves… Non, apparemment, ça doit rester secret… et pourquoi donc?

  • Une confirmation, si nécessaire :
    Covid-19 : Les masques et les “gestes barrières” sont inutiles (Prof. Denis Rancourt)
    “Les masques sont inutiles pour se protéger soi ou les autres dans le cadre d’épidémies virales respiratoires. Arrête donc de croire bêtement au discours officiel sur le Covid et reprends enfin ta santé en main !”
    https://www.youtube.com/watch?v=Fvp6uah-2hY

  • Depuis le début de ces tristes évenements, j’essaie en vain de passer nos arguments logiques et sincères à mon entourage et ma famille, les gens n’écoutent que ce que la télé leur dit et sont prêts à l’obéissance totaleetà dénoncer leur prochain. Ils se donnent ainsi une importance et conjurent leur peur irrationnelle.
    Pourtant, mes arguments sont basés sur des expériences réelles. Un vieillard atteint de diverses pathologies est décédé en mars et son fils infecté est guéri. Ce sont les seuls cas que je connaisse mais je parle du véritable martyr moral qui a été infligé aux dames résidentes en EPADH que j’allais visiter . J’ai eu une forte grippe il-y-a quelques années alors que j’étais vacciné et personne n’avait de masque dans le cabinet médical où je consultais, toussant très fort, même pas le mon médecin de ville. J’ai été infecté par deux virus de l’herpès récurrents à vie, ils se manifestent notamment en hiver et je prens donc des antiviraux et des précautions en cas de boutons de fièvre. C’est donc des antiviraux qu’il faut administrer, leur dis-je, aux malades du (de la ?) Covid, et le plus précocément possible. J’ai eu le virus de l’herpès mais aussi celui de l’hépatite B (deux mois d’arrêt de travail), je suis porteurs des anticorps et non contagieux bien évidemment. De même, les testés positifs du Covid ne sont pas contagi,eux semble-t’il, à eux seuls cependant d’être prudents et non pas à la population entière. Or, j’ai vécu à Paris durant tout ce coronavirus qui acirculé dès décembre 2019, je n’ai rien attrappé ni avant ni pendant ni après le confinement mais les gens s’éloignaient les uns des autres, m’évitaient, nous n’avions aucun masque, aucun flacon de gel, rien ! Il-y-en a partout actuellement et les personnes ont commencé à circuler dans les rues, sur les rives des fleuves et des mers, en forêt, à vélo… masquées sans même qu’on leur impose cette contrainte ! On a l’air de voir des zombies partout mais c’est moi qui aurait tort, bien entendu ! Quand je dis que l’afaire de la grippe H1N1 et ses vaccins étaient arrivés pendant la crise financière en 2019, on me prend pour un fou car je dis que cette fois c’est une crise bien plus grande et mondiale qui était annoncée par des économistes sérieux depuis quelque temps pour 2020.
    On ne peut rien contre la folie des peuples enchaînés !

    • C’est là qu’on s’aperçoit qu’Einstein avait bien raison au sujet de la connerie humaine et de la taille de l’univers ; bien qu’il avouait ne pas etre certain que l’univers soit infini !

  • Tout ce qui arrive résulte d’un plan qui n’est même pas secret. Il s’agit d’un exercice au sens militaire du terme. Le plan a été décrit par Laurent Lagrost, Directeur de recherche à̀ l’INSERM et Didier Payen, ancien chef du service d’anesthésie-réanimation de l’Hôpital Lariboisière à Paris, et publié le 12 mars (avec approbation enthousiaste) sur le site ‘Les Crises’ d’Olivier Berruyer, qui s’est fait ensuite un des chefs de la charge anti-Raoult. Je cite : « Si l’on espère une accalmie de la météo virologique au cours de l’été prochain dans notre pays, il faut garder à l’esprit que le SARS-CoV-2 aura contaminé un très grand nombre d’individus….. Il ne faudra donc pas baisser la garde et l’été prochain dans notre pays pourrait ouvrir une fenêtre propice au lancement d’une grande campagne d’information et de formation et ainsi combler nos retards et déficits en termes d’éducation et de prévention auprès de l’ensemble des citoyens…. Si ça ne sert pas pour la Covid-19, ça pourra toujours servir pour d’autres menaces de pandémie qui risquent de se répéter dans le futur… L’épisode que nous traversons a une valeur éducative, en permettant de répéter et d’imprimer des réflexes bien maîtrisés…..La mise en œuvre de ces bonnes pratiques appelle de la systématicité et de la rigueur et doivent être observées sur la durée. Mais avec le temps et l’expérience, les habitudes se prennent vite. Elles ajoutent une dimension citoyenne à la crise, des citoyens aidant d’autres citoyens quand ils faillissent.» Tout y est, y compris la création d’une situation de guerre civile entre soumis et résistants à la dictature hygiéniste.

  • Chaque poste administratif public doit être occupé par une personne qui peut justifier d’aucun intérêt de conflit.