Sources et ressources sur l'épidémie de Covid-19

« Il y a une volonté d’humiliation des confinés… »

macron covid

Gérard Delepine chirurgien oncologue, statisticien, et Nicole Delépine pédiatre cancérologue ont publié dans Agoravox un article consacré aux conséquences du confinement et aux raisons de la crise…

Selon eux, « Ce confinement total qui n’en est pas un (les travailleurs doivent aller bosser sans protection avant de se confiner le soir !) est toxique pour la santé des confinés et ses effets pervers sont bien connus.[…] »

« Ce confinement de la population est catastrophique pour le pays et conduit tout droit vers la récession. Sans preuve d’efficacité médicale réelle, il ruine l’économie. Il menace à court terme l’existence même des artisans, professions libérales, petits commerçants soumis à de nombreuses charges fixes (loyers, salaires, charges sociales) qu’ils ne pourront plus honorer faute d’activité et de leurs nombreux salariés jetés au chômage. »

« Il y a une volonté d’humiliation des confinés qui démontre, s’il en était besoin l’absence de bon sens sanitaire et de projet réel de santé. En quoi un promeneur seul en campagne à plus de 500 m de chez lui est-il dangereux ? […] Fermer les plages, les parcs est une mesure coercitive non médicale visant à conditionner le peuple à obéir, à se soumettre. […] »

« La seule stratégie qui fasse sens est de dépister massivement, puis confiner les positifs et/ou les traiter, tout comme les cas à risques […]»

Lire l’article :
Francais (original) : Agoravox

Partagez
Commentez

3 commentaires
  • Je suis un homme de 86 ans , complètement autonome jusqu’à présent, il n’y a pas si longtemps, je pouvais monter sur mon toit pour réparation st entretien général, depuis un an , ma conjointe et moi avons pris la décision d’aller vivre dans une résidence de personne âgée, loyer exorbitant, lorsque tu es autonome, tu te sens infantiliser par la direction, qui dirige les résidents plus actifs , comme les moins actif, présentement , nous avons droit a une marche en groupe d’une heure qui commencera sous peu , sans droit de revenir seul si tu ne peux pas suivre , même si le rythme de marche n’est pas le même, il faudrait retenir un cordon comme les enfants et se tenir en rang de un . Tout ca pour dire que je ne me sentais pas vieux, mais a l’intérieur de ces résidences avec les règles établies, mon moral est a son plus bas .