Sources et ressources sur l'épidémie de Covid-19

Fermer les magasins est une “mesure psychologique” destinée à provoquer un “électrochoc” dans la population avoue le ministre de la santé Belge.

electrochoc covid

Selon cet article publié dans le quotidien La Libre Belgique, le ministre de la Santé Belge Frank Vandenbroucke est revenu sur la raison pour laquelle les autorités avaient décidé de faire fermer les commerces non essentiels pendant un mois, expliquant qu’il ne s’agissait non pas d’une mesure sanitaire, mais d’une “mesure psychologique”, d’une “décision choc” destinée à provoquer un “électrochoc” dans la population.

“Interrogé à la sortie du Comité de concertation ce vendredi 27 novembre, le ministre de la Santé a tenu un discours qui a interpellé de nombreuses personnes, y compris ses partenaires de coalition. Revenant sur la décision de rouvrir les commerces non essentiels dès le 1er décembre, Frank Vandenbroucke (sp.a) a ainsi expliqué que “faire du shopping ne comportait pas vraiment de risque quand tout était bien contrôlé”. Des propos auxquels le journaliste de la VRT a immédiatement réagi, demandant dès lors pourquoi ces magasins avaient dû fermer leurs portes le 30 octobre dernier. “Parce qu’à un moment on avait besoin de prendre une décision choc, il fallait un électrochoc et cela impliquait que l’on ferme immédiatement les commerces non essentiels”, a rétorqué le ministre de la Santé, qui a également admis qu’il s’agissait d’une mesure “psychologique”.”

“Les réponses du socialiste flamand ont été pointées du doigt sur Twitter. La cheffe de groupe cdH à la Chambre, Catherine Fonck, a jugé qu’il s’agissait d’une “interview surréaliste”. “J’ai toujours plaidé pour des mesures fortes et cohérentes vu la gravité de l’épidémie. Mais cette interview est surréaliste: les commerces fermés parce qu’il fallait une ‘décision choc’. Quel cynisme face à tous ceux qui sont aujourd’hui laminés par la perte de leur activité”, a écrit Mme Fonck sur le réseau social à l’oiseau bleu.

Quelques minutes plus tard, elle a réitéré sa colère en partageant une vidéo dans laquelle l’infectiologue Erika Vlieghe explique que les experts n’ont jamais conseillé de fermer les commerces non essentiels. “Simplement faire les magasins ne comporte aucun risque”, peut-on entendre dire Mme Vlieghe dans la séquence partagée par la cheffe de groupe cdH à la Chambre.”

[…]

Source :
– LaLibre.be : “Une interview surréaliste”, “De quoi ne plus donner envie aux Belges de suivre les règles”: les propos de Frank Vandenbroucke après le Comité de concertation font réagir

Partagez