Sources et ressources sur l'épidémie de Covid-19

“Il y a eu beaucoup trop de décès dus à l’isolement” selon la Dr Martinaux, auditionnée par la commission d’enquête du sénat

solitude

Extraits de l’audition de Joëlle Martinaux du 1er Septembre, dans le cadre de la commission d’enquête sénatoriale sur la gestion de la prise en charge à domicile pendant la crise sanitaire. Joëlle Martinaux est la présidente de l’Union nationale des centres communaux et intercommunaux d’action sociale (UNCCAS), ancienne adjointe au maire de Nice et également médecin urgentiste.

« On a trouvé beaucoup trop de personnes âgées décédées chez elles parce qu’elles n’avaient plus mangé, parce qu’elles n’avaient plus bu. Ou tout simplement, avec ce fameux syndrome de glissement, parce qu’elles pensaient que la vie allait s’arrêter pour elles. »

« Rien ne justifie qu’on mette en isolement total des personnes très âgées ou des personnes en difficultés fonctionnelles. Des personnes qui étaient normalement autonomes se sont retrouvées du jour au lendemain trop isolées, car inconnues des différents services. »

« Des personnes qui étaient autonomes ne marchent plus car les kinés – qui n’avaient pas de matériels de protection – ont arrêté leurs visites. »

Elle a également été choquée par « l’impossibilité d’aller voir les personnes âgées à l’hôpital, quelque chose d’inhumain à notre époque. »

Elle évoque également le traitement médiatique qui est fait de la crise.

« Que les médias martèlent tous les jours que les personnes très âgées vont mourir, c’est absolument dramatique, c’était la fin du monde pour elles […]. C’était très anxiogène pour toutes ces personnes, et ça l’est encore maintenant, car vous avez des personnes qui ne sortent toujours pas. »

« Aujourd’hui quand vous voyez les informations avec X cas, il faudrait vraiment préciser de quoi on parle […] Quand vous avez chaque jour le nombre de nouveaux cas, mais de quoi on parle ? Est-ce que c’est des tests positifs, ou est-ce que c’est des personnes malades ? Ça c’est important. Pour le moment, ce n’est pas du tout clair. »

Elle insiste également sur la comptabilité des personnes mortes à domicile.

« Les constats de décès à domicile n’ont pas forcément été pris en compte, et ne le sont toujours pas. »

« Il y a eu des décès directement liés au COVID, et il y a eu, je le redis, beaucoup trop de décès dus à l’isolement. On a fait ouvrir des portes et on a retrouvé beaucoup trop de personnes âgées par terre, certaines décédées. »

« Le comptage des victimes et des décès, je pense que ça doit passer par l’état civil, recenser pendant cette période tous les décès […] et puis enquêter sur les causes du décès et les conditions. »

Selon elle, il faut « prendre en compte tout décès à domicile, ou en EHPAD, et connaître la cause. » De plus, « On oublie aussi, c’est important à signaler, les personnes chroniques qui n’ont pas été hospitalisées. Et on en a des tonnes à l’heure actuelle. Des personnes en situation de cancer, qui ont leur chimiothérapie qui ont été interrompues pendant 3 ou 4 mois. Ça c’est quelque chose qui n’est pas possible. »

« Plus jamais d’isolement sous prétexte de contamination, on est au 21ème siècle »

Sources :
Vidéo de l’audition (courte)
Vidéo complète de l’audition
– Maire Info : Les services à domicile, éprouvés par le coronavirus, dénoncent le défaut d’approche sociale de la crise sanitaire

Partagez
9 commentaires
  • Oh! Comme je vous rejoints Docteur Martinaux ! Mes impressions sur la gestion de l’épidémie à totalement changé quand j’ai appris que la maman d’une amie, 99 ans, avait des idées suicidaires car elle ne voyait plus sa fille ! L’ehpad l’a appelée en urgence vers le 20 avril… Mais pas question de l’embrasser, avec le masque, elle ne l’a reconnaissait pas et tout ce qu’on a trouvé à lui dire, c’est :si vous n’êtes pas contente, vous pouvez la reprendre ! “une dame très bien dans sa tête, qui jouait aux cartes, lisait beaucoup… Du jour au lendemain, plus rien, elle s’est retrouvée isolée dans sa chambre avec comme” visites”uniquement le personnel soignant masqué ! Je trouve cela totalement inhumain et rien ne le justifie ! Quant aux décès, oui, leur nombre à littéralement explosé à cause de toutes ces mesures strictes ! Chez nous, commune de 1300 habitants, 12 décès en 2 mois, du jamais vu auparavant ! Et il faudrait encore parler des inhumations faites dans la précipitation, avec 15 personnes maximum ce qui supposait très souvent que tous les proches ne pouvaient y aller.. La gestion de cette crise a été calamiteuse au niveau humain ! La seule chose que l’on a fait, c’est culpabiliser les gens, les verbaliser ! Merci Docteur pour votre indignation et témoignage auprès des membres du Sénat !

    • Des témoignages avec des morts dû au confinement, il y en a des tonnes et des tonnes. C’est d’ailleurs la grande explication de la surmortalité de mars / avril (avant le confinement il n’y avait pas de surmortalité alors que la France était très concernée par la grippe “covid” au moins depuis février !). On a un gouvernement criminel. On savait très bien que cela aurait des conséquences dramatiques.

    • et ce n’est que le début de l’hécatombe…Combien de milliers de morts à venir du fait des abandons thérapeutiques… et de l’abandon tout simplement de la joie de vivre… Combien de suicidés, petits patrons ruinés, salariés licenciés, couples détruits à venir??? Combien de personnes vicitimes des troubles sociaux et civils à venir??? Ce n’est pas possible que tout ce gâchis ne soit dû qu’à une très grave incompétence criminelle… Il y a forcément une ou des arrières pensées socio-politiques derrière tous ces meurtres…

    • La formulation n’est pas rassurante. On presente deja le vaccin comme la seule issue. Ameli est suiviste et sans réflexion.

      • Oui ce sont des désinformateurs mais j’ai rempli le questionnaire et je ne suis pas allé dans leur sens !!
        Résistance !

      • En effet, d’après Ameli ” seule la vaccination de masse peut permettre d’endiguer cette nouvelle épidémie et de retrouver une vie normale. ” Certaines décisions ont déjà été prises on dirait…

        ” il est primordial pour les autorités sanitaires d’anticiper les intentions des Français en matière de vaccination contre le Covid-19. ”

        Traduction : si la majorité est favorable, le vaccin ne sera pas obligatoire, l’État laissera le choix aux français, et pourra se targuer de faire confiance aux français, dans sa grande générosité. Si la majorité est contre, l’État prendra les devants et rendra le vaccin obligatoire, pour éviter de refaire le fiasco de la grippe H1N1 de 2009 …

  • Aujourd’hui dans les Matins de France Culture nous avons eu droit à un entretien avec un Professeur au Collège de France, également lié à l’Institut Pasteur (bien sûr) – je n’ai retenu ni son nom ni ce qu’il fout à l’Institut Pasteur. Il a osé dire que le chloroquine (il parlait de chloroquine, pas d’hydroxychloroquine) ne marche pas contre le covid19! Mais c’est un mensonge et quand on voit que les vidéos du Professeur Raoult sont regardés des milliers de fois, je pense que beacoup de Français savent très bien que la radio leur débite des mensonges. D’ailleurs personne, ni le monsieur à la radio ce matin ni même le Professeur Raoult, parle de l’importance du système immunitaire, des vitamines C et D, dans la lutte contre des maladies respiratoires et d’autres, comme si sans traitement médical on n’a aucun espoir de rester en bonne santé.

  • Ce qui arrive et est arrivé est une monstruosité et certain(es) ne s’en rendent pas compte.
    Les mourants sont morts seuls ,on n’imagine même pas faire cela pour nos animaux.
    Sous prétexte qu’ils étaient contagieux, faut bien ce rendre compte que si c était vrai tout le personnel serait mort.
    De plus on les a laissés enfermés dans leur pièce pendant des mois, comment voulez vous qu’une personne soit ou reste en bonne santé dans ces conditions.
    ..à cause d’une poignée d’homme qui l a décidé.
    STOP à ces fous.