Sources et ressources sur l'épidémie de Covid-19

Le confinement en Grande-Bretagne était une “erreur monumentale” selon le Pr Woolhouse

confinement angleterre

Le Professeur Mark Woolhouse est membre du “Scientific Pandemic Influenza Group on Behaviours” qui conseille le gouvernement. Il est professeur en maladies infectieuses et épidémiologie à l’Université d’Édimbourg. Extraits d’un article paru dans le quotidien “Express”.

“Le confinement était une mesure de panique, et je crois que l’histoire dira que d’essayer de contrôler Covid-19 en confinant fut une erreur monumentale à tous les niveaux, le remède était pire que le mal.”

“Je ne veux plus jamais revoir un confinement national. Ça a toujours été une mesure temporaire, qui n’a fait que repousser la phase épidémique que nous voyons maintenant. Ça ne pouvait rien changer fondamentalement, aussi bas que l’on ait pu réduire le nombre de cas. Et maintenant que nous en savons bien plus sur le virus et comment le traquer, on ne devrait pas se retrouver dans une telle situation.”

“Nous ne devons plus jamais nous retrouver dans une situation où les enfants ne peuvent pas jouer ou aller à l’école.”

“Je suis convaincu que le mal que le confinement fait à notre éducation, accès au soins, et plus largement à notre économie et notre société, se révèlera être au moins aussi grand que le mal fait par le Covid-19.”

Il estime que “SAGE”, le conseil scientifique en charge du Covid-19 en Grande-Bretagne, devrait compter des experts d’un plus large éventail de disciplines, pour mieux appréhender les effets du confinement sur la société dans son ensemble.

“Je soupçonne qu’en ce moment même, plus de gens sont victimes des dommages collatéraux du confinement que du Covid-19.”

“C’est pourquoi nous avons besoin d’une plus large panel d’experts au sein du conseil scientifique SAGE, avec des économistes pour évaluer les dommages sur les revenus et l’emploi, des pédagogues pour évaluer les effets néfastes sur les enfants, et des spécialistes de la santé mentale pour évaluer les niveaux de dépression et d’anxiété, en particulier chez les jeunes adultes, ainsi que de psychologues pour évaluer les conséquences de ne pas pouvoir sortir pour aller au théâtre ou voir un match de football.”

– Sur la stratégie du gouvernement :

“Attendre un vaccin, je n’appelle pas ça une stratégie. C’est de l’espoir, pas une stratégie.”

Il estime que de mieux savoir quelles sont les personnes à risque permettrait de trouver de meilleures solutions. Toute restriction imposée devrait être soigneusement considérée, et devrait protéger ceux qui en ont besoin, tout en laissant les autres vivre le plus librement possible.

– Par exemple, il explique:

“Fermer les écoles n’était pas quelque chose de sensé d’un point de vue épidémiologique.”

“Les faits montrent que les enfants transmettent très rarement le virus aux adultes, et il n’y a pas un seul cas avéré d’enfant qui aurait transmis le virus à un professeur à l’école.”

“Mais tout au long de cette pandémie, nous avons été très mauvais pour communiquer sur le risque d’infection réel entre individus.”

“Au lieu de se concentrer sur les écoles, nous aurions dû nous concentrer sur les maisons de retraite. Nous ne pensions pas vraiment à où se situait le risque, juste à éradiquer le virus.”

Source (anglais) :
– Express.co.uk :UK lockdown was a ‘monumental mistake’ and must not happen again – Boris scientist says

Page Wikipedia du Pr Woolhouse »

Partagez
1 commentaire
  • Il est bien gentil , le professeur Woolhouse ; mais il se garde bien d’évoquer la mal faisance des “gouvernements”, en Angleterre comme en France (et partout ailleurs) !In England and in France ; it was the same ; isnt’it ?