Sources et ressources sur l'épidémie de Covid-19

Le port du masque obligatoire va provoquer “plus d’immaturité, de passivité et de peur dans la population”

moutons covid

Le port du masque est obligatoire depuis le 20 juillet dans les “lieux clos recevant du public” en France. Cet article date orignellement du 07 mai, les questions qu’il soulève sont plus que jamais d’actualité.


La ministre Elisabeth Borne a annoncé aujourd’hui que le port du masque serait obligatoire dans les transports en commun pour les passagers à partir de 11 ans.

Le président du conseil de l’Association Médicale Mondiale, Frank Montgomery, a lui affirmé de son côté ce genre de mesure était “une erreur”.

D’autres comme le Dr. Erickson ont affirmé : des études montrent que l’utilisation de masques dans la vie quotidienne n’apporte pas de bénéfices mesurables aux personnes en bonne santé et asymptomatiques”.

L’infectiologue Suisse Dr. Vernazza a dénoncé un “battage médiatique” autour des masques. Et le Pr. Bhakdi affirmé que les masques étaient des « nids à microbes plus nuisibles qu’autre chose »

D’autres critiques parlent d’un symbole d’“obéissance forcée, visible par le public”.

C’est le cas du site Multipolar, qui explique : “L’obligation du port du masque dans les transports publics et lors de l’entrée dans les magasins et les supermarchés est moins une mesure médicale qu’une mesure psychologique : les citoyens sont traités comme des enfants et sont obligés d’obéir publiquement.”

“Outre l’absence d’intérêt médical, la mesure consiste à forcer tous les citoyens à montrer qu’ils ont peur du virus publiquement et de manière ostensible […]. Sous la menace de sanctions, les personnes sont forcées à signaler [via le port de masque] à leurs concitoyens qu’elles se soumettent volontiers [aux mesures du gouvernement], quelle que soit l’objectivité ou le doute des mesures ordonnées.”

“Le résultat prévisible de l’obligation de porter un masque est donc encore plus d’immaturité, de passivité, de découragement et de peur dans la population.”

Sources :
SWPR (anglais)

Multipolar. Allemand (original)
Multipolar. Français (traduction automatique)

Partagez
Commentez

19 commentaires
  • L’obligation du masque relève plus de la diversion qu’autre chose. L’opinion va se déchirer sur ce détail, ca va faire les gros titres pendant quelques semaines, et pendant ce temps on continue à passer sous silence les questions d’importance: quel est le côut économique et social de ce confinement ? Qui va payer ? Quelle est la gravité réelle de ce virus ? Est-ce que cela justifie les graves atteintes à nos libertés, actuelles et à venir ? Aurions-nous pu éviter ce fiasco si les gouvernements n’avaient pas bradé le système de santé depuis tant d’années ?

    Non… Parlons plutôt des masques, et de la pluie et du beau temps tant qu’on y est…

  • Si le masque devient obligatoire, les gens qui ne sont pas d’accord, qui pensent en effet qu’il s’agit de transformer les êtres humains en animaux, pourraient peut-être se faire reconnaître les uns les autres en mettant un masque avec un rhinocéros bien en évidence dessus, en homage à Ionesco.

    • Hello Jane,
      Je pense que si les gens ne sont pas d’accord, le mieux est de refuser de céder à la pression et de ne pas mettre de masque !

      • Oui, mais j’avais pensé, si je veux prendre l’avion pour partir en Ecosse cet été comme prévu, et Easyjet impose un masque aux voyageurs, alors, peut-être à ce moment-là… Sinon, je ne mets pas de masque!

  • Pour en avoir fait l’expérience plusieurs fois depuis le 11 Mai ,les masques sont maintenant obligatoires dans les magasins et petits commerces, si on en a pas on ne rentre pas… Du délire total #ViveLesMoutons #1984

    • Alors zappez le magasin et allez dans un autre, et si possible allez voir le commerçant et dites lui que comme il impose le port du masque je ne veux pas faire d’achat chez lui que j’irais les faire ailleurs
      Dans l’espace public fort heureusement le port du masque n’est pas obligatoire
      Dès que je monte dans un bus, je le mets, pas d’autre choix et je souffre car cela va à l’encontre de ma volonté d’individu et en franchissant la porte de sortie je l’enlève immédiatement
      Dans les grands magasins je le porte autour du cou et j’attends qu’on me dise quelque chose, je le mets à contre coeur s’il y a trop de monde dans les hyper marchés notamment

    • évitez les magasins….et ce type là en paticulier….. analyser ce dont vous avez vraiment besoin, cela justifie-t-il de participer à ces mascarades????

    • Bonjour,
      Pas tous…. j’ai un magasin et j’ai affiché : masque conseillé pour les plus vulnérables.
      Moi…. pour ma part je ne suis pas vulnérable… donc pas de masque, mais les commerçants ont peur de devoir refermer au cas ou… donc masques, des moutons pour certains.
      De mon côté, je ne sais pas si je serais encore en activité l’année prochaine (perte de chiffre + 2 mois) mais je ne passerais pas à la tondeuse.
      Bien à vous…… ensemble on est plus fort.

      • ça prouve juste que vous n’avez pas compris à quoi sert un masque. C’est navrant à l’âge adulte d’être aussi bête et de venir taler sa stupidité sur les réseaux sociaux comme ça. Pour protéger les plus vulnérables il faut que tout le monde porte le masque. C’est un peu le même principe que la couverture vaccinale. Un concept que seul ceux qui ont encore quelques neurones valides peuvent comprendre. Dans un pays de fumeurs de shit et d’alcoolotabagiques anti vaxx, c’est donc normal d’avoir une telle proportion d’anti masques.

  • merci de tenter de dédramatiser, les médias se délectent, l’incitation à la panique est une arme dont même Orson Wells a démontré le pouvoir….
    pour moi : les politiques trament , avec leur tentacules un tissu puis tirent les couvertures à eux pendant que les scientifiques en font des linceuls …..
    et moi, je reste zen….mais de plus en plus atteré devant le sur-réalisme de certaines décision, on vit dans une BD dont je ne connais pas le dénouement.

  • Personnellement hors de question de porter un masque , si un commerce m’y oblige je vais ailleurs…
    Au travail, (je suis vendeuse sur le marché), je refuse également le port du masque… sur l’un des marchés notre stand est entouré de cellophane, et les clients apeurés ou soumis en portent déjà un… Néanmoins il me faut parfois assumer les critiques d’être une des seule à ne pas se soumettre… samedi notamment où j’ai eu un client vraiment infect ! Ce n’est pas toujours facile mais la liberté est à ce prix….Car n’oublions pas que le port du masque est aussi une étude des populations et que bientôt il faudra aussi résister à d’autre mesures dictatoriales…

  • Les choses commençaient à revenir à la normale. La nouvelle petite employée de caisse dans le magasin de producteurs où je fais la plupart de mes achats alimentaires, dont je n’avais pas vu le visage une seule fois, avait enfin enlevé son masque et nous servait avec un beau sourire. Puis je pars en vacances au Mont St Michel. A Montparnasse où je dois changer de train, je suis rappelée à l’ordre par un gendarme parce que je n’avais pas mis le masque. Je sors de ma poche celui envoyé par la Mairie, je ne vais pas dépenser mes sous à moi pour acheter une telle horreur. Très peu de masques à Pontorson, beaucoup à Avranches. (Dans le département de la Manche, 47 décès à l’hôpital de la covid depuis le début de la crise, 141 retours au domicile, 35 hospitalisations en cours et aucun patient en réanimation). Sur le mont, masque obligatoire. Des familles entières, masquées. Celles-là sont vraiment convaincues que le masque va sauver des vies. Quant aux autres, il doit y en avoir beaucoup qui haussent les épaules: si le port du masque est le prix à payer pour pouvoir visiter un lieu touristique, manger au restaurant, sortir de chez soi, enfin, et ne pas être confiné de nouveau, alors, qu’on le porte. Tous ces masques faisaient un peu le dépaysement, j’étais loin de chez moi. Une fois de retour en Auvergne je peux de nouveau laisser le masque de côté, que je me suis dit. Grosse erreur. Entretemps la loi a changé: maintenant c’est soit porter le masque dans tous les magasins soit mourrir de faim. Je descends donc au magasin de producteurs. La nouvelle employée de caisse s’est masquée de nouveau. Disparu, son beau sourire. Quant à moi, je mets le masque à la porte et une fois mes achats terminés je l’arrâche.

  • Depuis le début du confinement, et pire maintenant avec l’obligation de porter un masque dans les lieux clos, je ressens des périodes de profond désarroi et de panique à l’idée très angoissante de l’avenir que nous réserve cette dictature de la peur, manifestement alimentée par beaucoup d’entre nous, lobotomisés par la merdiatisation et la super diabolisation du Covid. Bref, dans ces moments de profonde inquiétude, j’en arrive même à penser que le pire est à venir avec une déshumanisation au sens strict du terme. L’individu “lambda” a-t-il mérité autant de mépris ?

    • Merci, Cannelle. (Perso, je me suis fait insulter gravement plusieurs fois pour avoir affiché publiquement mon hostilité aux masques “pour tous”…)

  • Pour infos, Maitre Carlo Alberto Brusa a démontré l’illégalité de la contravention pour non port du masque dans les lieux désignés par le décret. Nous sommes sortis de l’État d’urgence sanitaire depuis le 11 juillet en Métropole, donc toutes les contraventions tombent parce qu’elles sont inapplicables. Et quand ça l’est, il aurait fallu un arrêté et non un décret pour que ce soit valable. Voilà ! Je m’attache à informer les commerçants autour de chez moi, quand ils sont ouverts à la discussion, pour leur faire savoir qu’ils n’encourent aucune sanction applicable- sauf arrêté municipal ou préfectoral – et ce malgré les menaces des gendarmes et de la police qui sont légion aujourd’hui !

    La page facebook de Carlo Alberto Brusa regorge d’informations, si vous en voulez : https://www.facebook.com/profile.php?id=100009219085939.

  • Je suis d’accord avec vous, j’ai l’impression que l’on exige le port du masque pour que le peuple ferme sa gueule. On n’ est des moutons menés en bateau comme on a mené les Juifs dans les camps de la mort. Vive la dictature de certains et surtout des médias avides de sensationnalisme.

  • Déjà fait !
    La peur engendre beaucoup de réactions négatives !! Pourquoi ne pas vraiment expliquer rassurer ! Pour beaucoup c’est le moment de détente annuel tant attendu qui est gâché.. Ou, diviser pour mieux Régner ?? 🤔 😐…