Sources et ressources sur l'épidémie de Covid-19

LeTemps.ch : “A Singapour, le traçage par app dégénère en surveillance de masse”

singapour

“Singapour lance un nouveau service liberticide, baptisé SafeEntry.” C’est ainsi qu’un article paru dans le journal suisse Le Temps décrit l’application lancée par le gouvernement singapourien pour “tracer les personnes porteuses de la maladie.” A noter que la France s’inspire de l’exemple singapourien pour son application “StopCovid”. Extraits.

“En lançant le 20 mars son application, Singapour est l’un des premiers, si ce n’est le premier Etat – Chine mise à part – à lancer un programme de traçage du virus. Le programme TraceTogether, développé par l’Etat, est proposé de manière volontaire et anonyme. Il se base sur la technologie Bluetooth pour détecter si deux individus sont restés à proximité l’un de l’autre durant plus de quinze minutes.” […]

“La suite sera beaucoup plus compliquée. De nombreux experts pensaient que les Singapouriens, réputés pour leur discipline, leur acceptation des règles et leur utilisation importante des technologies, allaient utiliser en masse TraceTogether. Il n’en est rien: un peu plus d’un million de personnes la téléchargent, soit environ 20% des 5,6 millions habitants de la cité-Etat. On est loin des 60% espérés, un taux jugé par de nombreux scientifiques comme nécessaire pour endiguer la propagation du virus.” […]

“Peu satisfait par ce résultat, le gouvernement Singapourien en a alors décidé d’e “finir avec la base volontaire. La cité-Etat annonce une mesure drastique : l’obligation de s’enregistrer lorsque l’on pénètre dans un bâtiment public, via le système SafeEntry. […] Obligation qui sera étendue aux centres commerciaux, aux entreprises, aux gares et les parcs.”[…]

Lire l’article original :
– A Singapour, le traçage par app dégénère en surveillance de masse

Partagez
1 commentaire
  • C’est bien ce que veulent faire les ordures du “NOM” , a l’échelle planétaire . Il est temps de ruer dans les brancards “sérieusement” !