Sources et ressources sur l'épidémie de Covid-19

“On a vraiment pris les français pour des cons” affirme le professeur Perronne, qui dénonce une “manipulation de masse”

perronne

Le professeur Christian Perronne, professeur des universités-praticien hospitalier français spécialisé dans le domaine des pathologies tropicales et des maladies infectieuses émergentes, était interviewé hier 2 septembre par Nicolas Vidal pour “Le Grand Entretien” de Putsch Media, il a évoqué les questions de l’évolution de l’épidémie, du masque, des conflits d’intérêt ou du traitement contre la maladie. Vidéo.

“[…] On veut nous faire croire que la deuxième vague arrive, je l’ai toujours pas vu arriver.[…] Les personnes hospitalisées sont de moins en moins nombreuses. Quand je vois des personnes qui décèdent à l’hopital, ce sont des gens extrêmement agés qui ont beaucoup de maladies sous-jacentes qui les fragilisent.”

“L’épidémie est en train de se terminer et on nous fait peur, on nous fait peur pourquoi ? C’est du délire total.[…] C’est un non-sens scientifique de faire d’un test comme ça un dépistage de masse. Ils entretiennent la peur : regardez l’épidémie repart à la hausse ! Tout ça, c’est bidon.”

“On a vraiment pris les français pour des cons, pardonnez-moi l’expression. On a voulu les culpabiliser. À chaque fois on a rejeté la faute sur les français qui feraient pas bien. Les décisions politiques étaient mauvaises, ce n’est pas la faute des français. On les a vraiment pris pour des enfants, on leur a fait la leçon…”

“Les français ont eu très peur, après ils ont eu moins peur, maintenant on leur refait peur, je n’ai jamais vu une nouvelle peur comme ça alors qu’il n’y a plus de maladie quasiment. Tout ça c’est un peu de la manipulation de masse, je trouve qu’il y a une dérive grave.”

“Le coup des masques aujourd’hui, c’est complètement débile. Dire à tous ces gens de porter le masque toute la journée,[…] ils étouffent les pauvres… Dans les écoles c’est complètement délirant. On culpabilise tout le monde, le masque dans la rue c’est du grand délire…”

[…]

Source :
Chaine YouTube Putsch Media

Partagez
26 commentaires
  • Il faut croire que ceux qui prennent les français pour des cons, ont parfaitement raison ; il suffit de voir ces troupeaux masqués qui déferlent partout dans le pays !

    • C’est en effet flippant…
      Je sors de moins en moins de chez moi car ça me déprime vraiment de voir toutes ces personnes apeurées avec un masque en pleine rue (surtout quand ce n’est pas obligatoire) ou seuls en voiture ou à vélo…
      Heureusement que je travaille à mon domicile, car je ne supporterai pas que l’on m’impose la muselière toute la journée…
      Mais je plains les instits qui doivent endoctriner tous ces pauvres gamins à cette mascarade.

  • Voix absolument pertinente car base sur la realité du terrain
    a diffuser bien sur
    mais surtout pour encourager tous les soignants non “tétanisés” a témoigner et rassurer
    Il est grave que dans le corps médical on oppose des ayatollahs et de nombreux petits “kapos”pour faire taire toute dissidence
    Ces gens sont porteurs de la pensée unique gouvernementale qui utilise tous les réseaux pour museler
    En boucle sur les chaînes télé ..COVID les chiffres ..
    dictature masquée qui bâillonne la démocratie et manipule les chiffres et statistiques pour ne presenter que LE MESSAGE officiel .

  • „l’épidémie est en train de se terminer“ … donc il y avait une épidémie – e donc on a isolé et épuré la covid-19 e reproduit les symptômes dans un cobaye en laboratoire pour prouver que l’agent pathogène de ces symptômes est vraiment le virus, appelé „covid-19“ … Malheureusement ce n’est pas comme ça. Rien de tout ça, qu’on appelle les postulats de Robert Koch et qui servent à définir un virus comme agent pathogène pour le lier à des spécifiques symptômes, a été fait. – Et pourquoi on ne l’a pas fait? – Parce que déjà il y a un siècle, pendant la soi-disante „influence espagnole“ on l’a essayé et on y est pas réussit. Donc, cette fois, on a laissé perdre pour la simple raison qu’on sait déjà que l’agent pathogène des symptômes comme des problèmes respiratoires etc. n’ont rien à voir avec la présence d’un virus. – Et qui soutient soit qu’elle autre chose, svp, qu’il ou qu’elle me fasse voir les résultats de l’isolation, l’épuration et l’insertion d’une covid-19 dans un organisme biologique sain avec les symptômes indiqués. Merci.

  • Il y a des éclatantes parallèles entre cette „épidémie“ actuelle et la soit-disant „influence espagnole“ du 1918/1919; cette „épidémie“ (qui a été une épidémie, mais pas une épidémie virale) s’est développée dans deux „vagues“ – une première au printemps et une deuxième en automne. D’après Eleonora McBean, qui a survécu avec toute sa famille cette „épidémie“, soutient qu’eux ils ne soient pas morts pour la simple raison qu’ils ne se sont pas laisser vacciner. L’autrice décrit ça dans son livre du 1977 avec le titre „The Spanish Influenza Epidemic of 1918 Was Caused By Vaccinations”. Elle n’est pas seule avec cette opinion. A novembre, en 1918, à Boston ou un autre à San Francisco, par exemple, voulaient démontrer comment une maladie pouvait se transmettre d’un humain à l’autre parmi l’aire, ou bien, parmi un virus transmit par l’air. Tout les deux expériences ont raté. La même circonstance se présente en 2017/2018 quand un groupe de médecins allemands a demandé à l’institut Robert Koch les études qui auraient prouvé que la grippe de cette année aurait tué 20.000 personnes parmi le virus du type „influenza“. La réponse a été que ce numéro soit un numéro calculé, sur la base des expérience avec cette variété de virus. C’est-à-dire: on a simplement constaté la présence d’un virus du type „influenza“ dans le sang des décédés et avec ça on a remplit une statistique „épidémique“ de la grippe de cet hiver. Il est, alors, plus que douteux qu’il existent des „infections virales“ et il est plus que probable que cette épidémie actuelle soit une simple reproduction de „l’influence espagnole“ du 1918/1919.

  • „Or, ni un empire, ni le marché ne pourront maîtriser les immenses problèmes qui attendent le monde. Il faudra pour cela un gouvernement mondial. Ce gouvernement revêtira une forme assez proche des régimes fédéraux d’aujourd’hui; l’Union européenne en constituera sans doute le meilleur laboratoire. Laissant aux gouvernements des nations le soin d’assurer le respect des droits spécifique de chaque peuple et la protection de chaque culture, il sera en charge des intérêts généraux de la planète et vérifiera que chaque nation respecte les droits de chaque citoyen de l’humanité.
    Il naîtra à ‘issue d’un gigantesque chaos économique, monétaire, militaire, écologique, démographique, éthique, politique; ou, moins probablement, en lieu et place d’un tel chaos. Il prévaudra comme une thérapie de choc; ou bien il adviendra peu à peu, dans les interstices de l’anarchie, par accumulation de réseaux tissés par les Etats, les entreprise, les syndicats, les partis politiques, les ONG, les individus. Il sera totalitaire ou démocratique, selon la façon dont il s’instaurera. Il est désormais urgent de le penser avant d’être pensé par lui.“

    Jacques Attali, „Demain, qui gouvernera le monde ?“, 2012.

    Ma demande à vous: qui a jamais lu ça?, qui a vraiment lu Attali?

  • Ce que je voudrais dire est que ce qui représentait, une fois, Jean-Paul Sartre (quand-même; socialiste), aujourd’hui, a été remplacer par les idées de Jacques Attali. – Ou bien, Jean-Sol Partre, le mec avec un coeur cube (sic!). Ce qui nous manque c’est pas lui, mais le prince du Saint-Germain, en fait. Le socialisme, le marxisme, le fascisme … c’est tout la même pâte, ces „ismes“. Et si Attali parle de l’anarchie, il parle de ce qui a été diffamé comme quelque chose que l’anarchie n’est pas. „Anarchie“ veut dire „sans hiérarchie“ – et ne pas „sans règles“. Ce dernier serait « l’anomie », pas l’anarchie. Mais, malheureusement, à partir de Bakunin, cet arnaqueur, l’anarchie n’est plus ce qu’elle était encore avec la commune à Paris, malgré le fait que ces mecs n’étaient même pas capables d’aller d’accord entre eux.
    Ce que je voudrais dire est que … oublions tous ces „ismes“ et concentrons nous sur nous-mêmes, les humains. Simplement.

  • BRAVO, BRAVO, BRAVO, Pr PERRONNE, surtout ne laissez pas tomber !!! Soutenez, s’il vs plaît, dans toute la mesure de vos possibilités le Pr RAOULT attaqué par le Conseil de l’Ordre des Médecins. & continuez à informer les médecins autour de vous, amenez les à se fédérer -comme tant l’ont fait en Allemagne, aux U.S., … !- afin que cette MANIPULATION DES PEUPLES CESSE ENFIN !!!

  • Et bien, passons à la relation „Attali – Macron“; le Grand Orient, les maçons, ou bien: ceux qui ont fait éclaté, entre autres, la soit-disant Première guerre mondiale (dans ce cas là, la „main noire“, c’est-à-dire la section serbe de la maçonnerie). Il y a des raisons spécifiques pourquoi, en Europe, les quatres pays qui ont appliqué l’incarcération – pardon; le confinement -, étaient la France, l’Italie, le Belgique et l’Espagne. Dans le cas de la France, la raison consiste en la présidence de Macron, le protégé de Attali, ou bien dans le fait que les idées de Attali viennent exécuté parmi la présidence de Macron. Et les idées de Attali sont, parmi d’autre, les suivantes: „L’Histoire nous apprend que l’humanité n’évolue significativement que quand elle a vraiment peur : elle met alors d’abord en place des mécanismes de défense ; parfois intolérables (des boucs émissaires et des totalitarismes) ; parfois futiles (de la distraction) ; parfois efficaces (des thérapeutiques, écartant si nécessaires tous les principes moraux antérieurs). Puis, une fois la crise passée, elle transforme ces mécanismes pour les rendre compatibles avec la liberté individuelle, et les inscrire dans une politique de santé démocratique
    La pandémie qui commence pourrait déclencher une de ces peurs structurantes.
    Si elle n’est pas plus grave que les deux précédentes peurs liés à un risque de pandémie (la crise de la vache folle de 2001 en Grande Bretagne et celle de la grippe aviaire de 2003 en Chine), elle aura d’abord des conséquences économiques significatives ( chute des transports aériens, baisse du tourisme et du prix du pétrole ) ; elle coutera environ 2 millions de dollars par personne contaminée et fera baisser les marchés boursiers d’environ 15% ; son impact sera très bref (le taux de croissance chinois n’a baissé que pendant le deuxième trimestre de 2003, pour exploser à la hausse au troisième) ; elle aura aussi des conséquences en matière d’organisation (En 2003, des mesures policières très rigoureuses ont été prises dans toute l’Asie ; l’Organisation Mondiale de la Santé a mis en place des procédures mondiales d’alerte ; et certains pays, en particulier la France et le Japon, ont constitué des réserves considérables de médicaments et de masques).
    Si elle est un peu plus grave, ce qui est possible, puisqu’elle est transmissible par l’homme, elle aura des conséquences véritablement planétaires : économiques ( les modèles laissent à penser que cela pourrait entrainer une perte de 3 trillions de dollars, soit une baisse de 5% du PIB mondial) et politiques ( en raison des risques de contagion, les pays du Nord auront intérêt à ce que ceux du Sud ne soient pas malades et ils devront faire en sorte que les plus pauvres aient accès aux médicaments aujourd’hui stockés pour les seuls plus riches) ; une pandémie majeure fera alors surgir, mieux qu’aucun discours humanitaire ou écologique, la prise de conscience de la nécessité d’un altruisme, au moins intéressé.
    Et, même si, comme il faut évidemment l’espérer, cette crise n’est très grave, il ne faudra pas oublier , comme pour la crise économique, d’en tirer les leçons, pour qu’avant la prochaine, inévitable, on mette en place des mécanismes de prévention et de contrôle et des processus logistiques de distribution équitable des médicaments et de vaccins. On devra pour cela mettre en place une police mondiale, un stockage mondial et donc une fiscalité mondiale. On en viendra alors, beaucoup plus vite que ne l’aurait permis la seule raison économique, à mettre en place les bases d’un véritable gouvernement mondial. C’est d’ailleurs par l’hôpital qu’à commencé en France au 17ème siècle la mise en place d’un véritable Etat.En attendant, on pourrait au moins espérer la mise en œuvre d’une véritable politique européenne sur le sujet. Mais là encore, comme sur tant d’autres sujets, Bruxelles est muet.”

    Jacques Attali, 2009.

    Je répète: qui a lu ça? Qui a vraiment lu Attali?

    • C’est vraiment Attali qui a écrit cela ? Ça ressemble plus à une conversation de bistrot qu’à des considérations économico-politico- philosophiques.
      Quant aux propos sur la franc-maçonnerie, c’est du délire. Je suis moi-même Franc-maçon de haut grade et croyez bien que les préoccupations de l’Ordre sont étrangères à vos complots.

  • Merci professeur pour votre courage,
    Je voudrais faire remarquer que l’on recrute de plus en plus de cobayes pour le vaccins, il faudrait savoir si en injectant le virus à ces gens, si eux même peuvent le transmettre, car la on aurait de vrais foyers qui ce déclarerait.

  • Nous sommes en dictature sanitaire depuis quelques mois. Tout y est : le conditionnement à la peur, la culpabilisation, la sanction, la propagande avec eviction des voix discordantes, la surveillance.
    L’atmosphère est puante, le climat détestable, reveillant les plus bas instincts dont la délation. Cela rappelle les temps les plus sombres.

    • Pas étonnant , le mondialisme est une idéologie de gauche ….
      La gauche a toujours été l’ennemie de la liberté et a engendré les pires dictatures (communistes, nazisme)

      • Wohow ! Le nazisme : de gauche !
        Changez rien, avec des amis comme vous, les anti-masques ou juste ceux et celles qui demandent un peu plus de bon sens, n’ont pas besoin d’ennemis !

        • Et oui , le mot “nazisme” est l’abréviation de “national socialisme” ; donc bien d’origine “gauchiste” !

        • Tres vrai ! Ne cherchez pas d’ennemis, vos “amis” suffisent a tout discrediter ! Nazisme de gauche !!!!! Plus con tu meurs !

  • Il est évident que cette peur est organisée par nos gouvernants qui profitent de ses effets pour nous manipuler, et, pour montrer au peuple qu ils sont capables de nous protéger, alors que ce n’est que de la propagande àdont ils tirent les bénéfices, en profitant de notre état psychologique pour faire passer leurs réformes, qui n auraient pas été acceptées en temps normal. Ils se donnent une image de sauveurs de la société en fournissant de l argent, soit disant aux entreprises, mais bien sûr les grosses industries en seront seules bénéficiaires, alors que le tissu artisanal est lui très touché. Macron a eu ce qu il voulait, faire du commerce mondial et continuer à se foutre de la delocalisatiion

  • Première étape tester les capacités d’obéissance des population mondiale et vous allez voir ce qui va vous arriver après………très très très grave OUVREZ LES YEUX

    • Exactement ; les satanistes sont à la manoeuvre , mais beaucoup , beaucoup trop continuent à dormir !

    • Ce sont les experiences de Stanley Milgram mises en pratique “soumission a l’autorité”.

  • Pourquoi tant de gens refusent-il de recouvrer la vue ? Je continue à ne pas comprendre ….