Sources et ressources sur l'épidémie de Covid-19

“Pas le moindre signe” d’une deuxième vague selon le Pr Toussaint

deuxème vague

Jean-François Toussaint, Professeur de Physiologie de l’Université de Paris et directeur de l’IRMES est interviewé par LePoint.fr en date du 27 juillet. Il avance que “la vague épidémique est passée en France” et que “il n’existe à ce jour aucune certitude que les vaccins testés entraînent une protection efficace.” Extraits.

“Une épidémie révèle sa dangerosité par le nombre de personnes qu’elle tue. Or, le nombre de cas graves et de décès continue de décroître. Depuis un mois, il n’y a plus que deux personnes en réanimation en Mayenne : la vague épidémique est passée en France. Les personnes contaminées sont de plus en plus des gens jeunes asymptomatiques.” […]

Le virus est toujours là, mais il tue 100 fois moins. En Europe, la décroissance est partout continue, et l’épidémie actuelle n’a plus rien à voir avec ce que nous avons affronté en mars et en avril. Tous les pays de l’Union suivent la même dynamique, et la France n’échappe pas à la règle.” […]

“Il n’existe aucun moyen de déterminer si [la deuxième vague] déferlera ou non sur l’Europe, mais il n’y en a, pour l’instant, pas le moindre signe. Nous pourrions dépendre de variations saisonnières, mais, en ce cas, il ne sert à rien d’en rendre responsables les Français ni de les culpabiliser.” […]

“Mais si la deuxième vague n’est pas sanitaire à proprement parler, c’est un effondrement international qui se prépare. L’OMS n’ayant pas anticipé l’émergence de ces vulnérabilités, les Nations unies alertent déjà sur des effets qui seront bien supérieurs aux dégâts de l’épidémie. Famine, malnutrition, chômage, pauvreté, les conséquences d’un confinement global inadapté seront catastrophiques pour des centaines de millions de personnes et priveront aussi la médecine des moyens qu’elle requiert.” […]

Il n’existe à ce jour aucune certitude que les vaccins testés entraînent une protection efficace. Pour autant, il faut éviter de retomber dans une panique entretenue par le parisianisme des instances scientifiques et médiatiques.” […]

“La France enregistre actuellement moins de 10 décès par jour et, contrairement à ce qu’on essaye de nous faire croire, ces décès n’ont rien à voir avec un quelconque relâchement, ni avec le déconfinement ni avec la Fête de la musique.”

Source :
– LePoint.fr – Covid-19 : « La saisonnalité du virus ne dépend pas du comportement des Français »

Partagez
Commentez