Sources et ressources sur l'épidémie de Covid-19

Pour Jean Quatremer « Tant que l’État d’urgence sanitaire s’appliquera, la France n’est plus une démocratie »

quatremer confinement

Jean Quatremer est un journaliste spécialisé des questions européennes qui écrit notamment pour le quotidien français Libération. Cet article a été publié sur son blog le 30 avril. Extraits.

« Il n’a fallu que quelques instants […] pour que le chef de l’État et son gouvernement, au nom de la lutte contre la pandémie de coronavirus, assignent à résidence les Français et les privent de la plupart de leurs libertés civiles, politiques et sociales que l’on croyait inaliénables : liberté d’aller et de venir, liberté de réunion, liberté d’entreprendre, liberté de travailler, etc. »

[…]

« Cette suspension de l’État de droit s’est faite sans base légale. […] Tant que l’État d’urgence sanitaire s’appliquera (jusqu’à la fin du mois de juillet vient-on d’apprendre), la France n’est plus une démocratie »

[…]

« Il est proprement sidérant que ces pouvoirs exceptionnels confiés à l’Etat pour appliquer un confinement brutal et sans nuance à tout un pays, l’un des plus durs d’Europe avec ceux de l’Espagne, de l’Italie et de la Belgique, n’ait donné lieu à aucun débat, comme s’il n’y avait pas d’autre choix. »

[…]

« Si on regarde les statistiques de la mortalité dans le monde, on s’aperçoit que la faim (pourtant facile et peu couteuse à éradiquer), la malaria, le SIDA ou encore les guerres (souvent faites avec les armes produites par nos industries) tuent infiniment plus que le coronavirus ne tuera jamais. »

[…]

« Enfin, croire que les libertés publiques, la démocratie, sortiront intactes de cet épisode est juste un doux rêve. L’État d’urgence sanitaire va rester inscrit dans notre droit pour longtemps exactement comme l’État d’urgence, déclenché en 2015 a finalement été intégré au droit commun. »

[…]

Source : Confinement : le débat interdit

Partagez
Commentez