Sources et ressources sur l'épidémie de Covid-19

Pour le Pr. Bhakdi : “Il est raisonnable de penser que le virus s’est déjà propagé de manière inaperçue dans la population saine”

bhakdit covid

Le professeur émérite de l’Université Johannes-Gutenberg de Mayence et directeur de l’Institut de microbiologie médicale Sucharit Bhakdi a adressé à la chancelière Angela Merkel une lettre ouverte pour faire part de ses inquiétudes face aux réactions et aux mesures d’endiguement de l’épidémie de Covid-19…

“La raison de mon inquiétude réside avant tout dans les conséquences socio-économiques réellement imprévisibles des mesures d’endiguement drastiques qui sont actuellement appliquées dans de grandes parties de l’Europe et qui sont également déjà pratiquées à grande échelle en Allemagne.”

“Il est un fait que l’on a récemment observé en Allemagne une augmentation rapide du nombre de cas, à mesure que le volume des tests augmente.”

Il est […] raisonnable de penser que le virus s’est déjà propagé de manière inaperçue dans la population saine. Cela aurait deux conséquences : premièrement, cela signifierait que le taux de mortalité officiel […] est trop élevé ; et deuxièmement, cela signifierait qu’il ne serait guère possible d’empêcher le virus de se propager dans la population saine.

L’erreur est commise dans le monde entier de signaler les décès liés au virus dès qu’il est établi que le virus était présent au moment du décès – indépendamment d’autres facteurs. Cela viole un principe de base de l’infectiologie : un diagnostic ne peut être établi que lorsqu’il est avéré qu’un agent a joué un rôle important dans la maladie ou le décès.”

“La situation épouvantable en Italie est utilisée à plusieurs reprises comme scénario de référence. Cependant, le véritable rôle du virus dans ce pays est totalement incertain pour de nombreuses raisons […] parce qu’il existe des facteurs externes exceptionnels qui rendent ces régions particulièrement vulnérables. L’un de ces facteurs est l’augmentation de la pollution atmosphérique dans le nord de l’Italie. Selon les estimations de l’OMS, cette situation, même sans le virus, a entraîné plus de 8 000 décès supplémentaires par an en 2006 dans les 13 plus grandes villes d’Italie seulement. La situation n’a pas beaucoup changé depuis lors. Enfin, il a également été démontré que la pollution atmosphérique augmente considérablement le risque de maladies pulmonaires virales chez les personnes très jeunes et âgées.”

Lire la lettre :
En français : Swiss Propaganda Research

Voir la vidéo (allemand) :
Pour générer des sous-titres en francais automatiquement cliquez sur Paramètres (la petite roue en bas à droite de la vidéo) puis Sous-titres puis Traduire automatiquement > Français

Partagez
1 commentaire