Sources et ressources sur l'épidémie de Covid-19

Pour le Pr. Didier Raoult, « L’augmentation de mortalité liée à ce virus n’est pas visible significativement. »

raoult

Dans le dernier bulletin d’information scientifique de l’IHU Méditerranée Infection, le Professeur Didier Raoult, Directeur de l’institut, fait part des dernières évolutions de l’épidémie et de leur influence sur la mortalité en France.

Pour le Professeur Raoult : « L’épidémie est en train de disparaître progressivement. Il y a une diminution très très significative du nombre de cas détectés. Donc il est possible que l’épidémie disparaisse au printemps et que d’ici quelques semaines il n’y ait plus du tout de cas. Pour des raisons qui sont extrêmement étranges, mais c’est ce qu’on a l’habitude voir pour la plupart des maladies virales et respiratoires, c’est assez banal. »

« Si on essaie de replacer ça dans le cadre des épidémies et crises sanitaires […] et qu’on essaie de voir si la crise sanitaire [actuelle] a une incidence sur la mortalité en France, la réponse est non. On est très loin actuellement, si on cumule les mois de décembre à mars, de la crise sanitaire de 2017 où il y avait énormément des cas de grippe H3N2. L’augmentation de mortalité liée à ce virus n’est pas visible significativement. »

« J’avais prédit que cette crise ne modifierait pas l’espérance de vie des français, c’est ce qui se confirme. »

Voir la vidéo :

Partagez
Commentez

2 commentaires