Sources et ressources sur l'épidémie de Covid-19

Pour le professeur Knut Wittkowski, « L’épidémie est quasiment terminée »…

knut 2

Nouvelle interview du Professeur d’épidémiologie Knut Wittkowski qui réaffirme ses convictions quant au virus, ses caractéristiques et ses conséquences…

Le Professeur d’épidémiologie Knut Wittkowski a dirigé pendant 20 ans le Departement de Biostatistiques, Epidémiologie, et Recherche de l’université Rockefeller est ici interrogé au sujet de l’évolution du virus dans le monde.

Extraits : « Les épidémies suivent certaines lois naturelles. Et pour les épidémies de maladies respiratoires, nous savons qu’elles arrivent, qu’elles atteignent un pic et qu’elles disparaissent dès que l’immunité collective est atteinte, donc, une fois que suffisamment de personnes sont immunisées. Une fois que c’est le cas, l’épidémie s’arrête car une personne infectée ne trouve plus personne susceptible d’être infecté. Et l’épidémie est terminée. Tout comme au cours des mille, dix mille ou cent mille dernières années, toutes les épidémies ont pris fin. »

« …Nous avons vu des cas très graves de problèmes respiratoires. […]. Cela semble être quelque chose de propre au virus actuel. Il semble pouvoir provoquer un essoufflement sévère chez certaines personnes. Mais sinon, rien ne prouve que ce virus diffère de tout autre virus respiratoire. C’est la grippe pendant la saison de la grippe.  »

Interrogé sur un pic récent du nombre d’infectées en France, voilà ce qu’il dit : « …En tant qu’épidémiologistes, nous savons que les épidémies ne se produisent pas de cette façon. La nature ne fait pas de bonds ! Donc, si le nombre de signalements augmente soudainement, nous savons qu’il s’agit d’un changement dans les méthodes de signalement, mais ce n’est pas quelque chose qui pourrait nous dire quoi que ce soit sur la propagation de la maladie.

[…]

Restanscription de l’interview : Vitalsoff
Traduction automatique de l’interview : Vitalsoff

Voir la vidéo (Anglais) :

Partagez
Commentez