Sources et ressources sur l'épidémie de Covid-19

RealClearPolitics.com : « La panique et l’hystérie ont radicalement dégradé les Etats-Unis »

rcp

« La raison et les faits contre la peur et la paranoïa. » Des journalistes du site RealClearPolitics s’interrogent sur la « façon irrationnelle » dont a été abordée cette crise. Extraits.

« Au vu des taux de mortalité et des modélisations les plus récentes, il semble que le nombre de décès dû au coronavirus aux Etats-Unis finira par ressembler beaucoup au nombre annuel de décès dus à la grippe. » Et les auteurs de questionner les moyens déployés et la manière dont « on a effrayé le peuple américain, fermé l’économie, supprimé plus de 17 millions d’emplois, retiré des milliards de dollars de l’économie, fermé des lieux de culte et perturbé massivement la vie telle que nous la connaissions. »

« Certains de nos représentants politiques nous disent qu’il n’y aura pas de retour en arrière, que nous devons nous habituer à cette ‘nouvelle normalité’. Nous sommes en désaccord profond avec cet état d’esprit. »

« La panique et l’hystérie autour d’une pandémie qui ne semble pas être ce que tant de gens nous ont fait [croire], ont radicalement dégradé [les Etats-Unis]. »

Selon les auteurs de l’article, il conviendra de tirer des leçons de ce « manque de discernement » et de cette « crise de panique générale ».

D’abord se demander comment « les théories du complot et la rhétorique extrême ont remplacé les faits, la raison, la capacité à être raisonnable », et comment s’est mis en place « ce nouveau style de gestion paranoïaque dans la politique américaine » et comment « nous avons été conditionnés à une exagération hyperbolique; [et] engourdis dans un délire invraisemblable. […] dont il en résultera davantage de destructions sociales. »

« Ne pas avoir peur devrait être notre premier instinct en tant qu’Américains. » Citant au passage Ronald Reagan qui a popularisé la notion «[ayez]confiance, mais vérifiez». Les auteurs invitent les lecteurs à « résiste(r) aux généralisations zélées qui conduisent à de vastes distributions de misère et de difficultés. »  Et questionnent la nécessité de ces mesures, « un virus qui peut emporter autant d’Américains que la grippe saisonnière nécessite-t-il un bouleversement de toute notre vie, de notre travail et nos loisirs, et affecter  plus gravement notre santé générale, y compris la santé mentale ? »

En dernier lieu les auteurs invitent la population à « comparer les chiffres et les prédictions de virus à d’autres chiffres et prédictions. [Et] Lorsque les données révèlent qu’il existe un risque de décès de cette maladie de 0,007% eu Etats-Unis, signalez-le… »

Lire L’article :
Anglais (original) : RealClearPolitics.com
Français (traduction automatique) : RealClearPolitics.com

Partagez
Commentez