Sources et ressources sur l'épidémie de Covid-19

Selon un groupe de médecins suisses : « Les mesures qui prétendent sauver des vies favorisent les maladies… »

covid suisse

Dans une lettre ouverte au ministre suisse de la santé, un groupe de médecins suisses parlent d’un « décalage entre le scénario de menace, alimenté surtout par les médias, et [leur] réalité »

Voici ce que dit la lettre : « Les cas de Covid19 observés dans la population générale [sont] peu nombreux et pour la plupart bénins, mais «les troubles anxieux et crises de panique» sont en augmentation dans la population et de nombreux patients n’osent plus se présenter à des rendez-vous d’examen importants, «et ceci à cause d’un virus dont la dangerosité n’existe selon nous en Suisse que dans les médias et dans nos têtes.»

Les auteurs dénoncent ensuite « une atmosphère de peur et d’insécurité [qui] s’est répandue dans la société et nous affecte tous, et n’augure rien de bon pour l’avenir. Une grande partie de la peur actuellement répandue dans la population vient de ce que nous considérons comme une présentation unilatérale des évènements dans les médias. »

« Des patients annulent leurs rendez-vous avec nous à cause de la peur du virus, les services d’urgences sont vides et de plus en plus de patients souffrent de troubles anxieux et de crises de panique. »

« Les personnes âgées dans les maisons de retraite ne peuvent plus recevoir la visite de leurs proches, la solitude et l’isolement perçus augmentent. Les patients atteints de démence sont grandement perturbés par les mesures restrictives, des tranquillisants plus forts sont nécessaires et le risque de chute augmente. »

Ils déplorent enfin un « écart entre le scénario de menace, qui est particulièrement alimenté par les médias, et [leur] réalité. »

« Ces mesures sont très drastiques pour nous tous et portent également atteinte à nos droits constitutionnels fondamentaux. De plus, elles contribuent involontairement à l’émergence et au maintien des peurs, entre autres parce que les militaires ont été mobilisés pour faire face une crise dont nous n’avons pas jusqu’à présent pas constaté la réalité. La demande aux plus de 65 ans de rester à la maison ne nous semble pas appropriée dans la situation actuelle. L’exercice en plein air s’est avéré être un élément important dans la prévention des maladies cardiovasculaires, du cancer et, par exemple, de l’ostéoporose. Les mesures qui prétendent sauver des vies favorisent les maladies chez la majorité des personnes touchées. »

Lire l’article :
Allemand (Original) : RontalPraxis
Français (Traduction automatique) : RontalPraxis

Partagez
Commentez

7 commentaires
  • Coucou de Jane, commentatrice sur OffGuardian. Aux informations ce matin ils parlaient de l’annulation d’une partie des dettes des pays pauvres en Afrique, ce qui est très bien. Cette nouvelle vous donne l’impression que le Covid-19 fait des ravagages à travers le continent. Je regarde worldometers/coronavirus pour avoir le coeur net. Alors, il n’en est rien. 12 décès au Cameroun, 6 en Côte d’Ivoire. Le chiffre plus élévé de 313 en Algérie représente un taux de mortalité de 7 par million d’habitants. Ensuite, je regarde https://www.worldlifeexpectancy.com/ qui donne les chiffres de mortalité par maladie pour chaque pays, afin de trouver les chiffres pour « influenza and pneumonia » dans ces pays. Alors en 2017 Cameroun, 25 344; Côte d’Ivoire 32 690; Algérie 9 948. Ont-ils parlé de l’annulation de la dette cette année-là afin que les pays d’Afrique pourraient mieux déveloper leurs systèmes de santé? Je ne le pense pas. Alors, pourquoi maintenant?

  • je suis en France, malade chronique (diabète-cœur-artériopathie)ce sont mes médecins eux mêmes qui ont annulé mes rv : 17 mars, 17 et 24 avril, centre douleur le 23 (psy et toubib) le 25 avril 1ére séance kiné. alors je ne comprends pas pourquoi on rabâche sur les médias que nous devons aller à nos RV. j’en ai d’autres 17 mai – ophtalmo – puis en juin (cadio et vasculaire) etc on verra. Merci je crois en effet qu’il y a beaucoup d’exagération. Beaucoup décèdent cependant ?

  • En dessus de 65 ans le risque de décès du covid devient sérieux, la demande de rester à la maison sauve donc de nombreuses vies. ‘le Covid-19 est mortel chez près de 15% des personnes de 80 ans et chez 8% de celles qui ont entre 70 et 79 ans’. Lancet cité par le Temps (coronavirus-jeunes-ne-labri). Loin d’une panique injustifiée, les patients ont conscience du risque réel.

    • 15% des personnes de 80 ans ou 15 % des personnes de plus de 80 ans infectées par le covid ? Ce n’est pas tout à fait la même chose…