Sources et ressources sur l'épidémie de Covid-19

Confinement : « Aucune vie n’a été sauvée par cette stratégie » révèle une nouvelle étude internationale

confinement

Un article tout juste paru dans UP Magazine se penche sur les résultats d’une étude internationale [lien en bas d’article] menée par le chercheur franco-américain Thomas Meunier. Voici les conclusions de ladite étude : « Nous montrons ici que les données disponibles ne montrent aucun effet des politiques de confinement total appliquées en Italie, en Espagne, en France et au Royaume-Uni dans l’évolution temporelle de l’épidémie de COVID-19. […] Aucun changement positif n’est remarqué dans la tendance du taux de croissance quotidien des décès, du temps de doublement ou du nombre de reproduction, des semaines après que les politiques de confinement auraient dû avoir montré leurs effets. »

Et UP-Magazine de préciser : “Un des résultats intéressants de l’étude est celui concernant la comparaison des pays appliquant des mesures de confinement différentes. […] L’évolution du nombre quotidien de décès montre une tendance générale à la baisse similaire dans tous les pays. Il est intéressant de noter que, si les tendances linéaires des taux de croissance ont des pentes similaires dans presque tous les pays, elles présentent une large gamme de valeurs, ce qui montre que, bien que le ralentissement de l’épidémie suive une trajectoire similaire, chaque pays a commencé à des niveaux de taux de croissance très différents.”

“Par ailleurs, cette étude d’observation, utilisant une méthode phénoménologique généralisée basée sur les seuls registres de décès quotidiens, démontre que les politiques de confinement total de la France, de l’Italie, de l’Espagne et du Royaume-Uni n’ont pas eu les effets attendus dans l’évolution de l’épidémie de COVID-19.

“En résumé, les chercheurs sont formels et vont à l’encontre des thèses dominantes : « Nos résultats montrent une tendance générale à la baisse des taux de croissance et des chiffres de reproduction deux à trois semaines avant que les politiques de confinement total ne produisent des effets visibles. » […] « Aucune vie n’a été sauvée par cette stratégie », en comparaison avec les politiques de distanciation sociale moins restrictives que le confinement total.”

Et ils poursuivent : « La comparaison de l’évolution de l’épidémie entre les pays totalement verrouillés et les pays voisins appliquant uniquement des mesures de distanciation sociale, confirme l’absence de tout effet du confinement à domicile.”

Lire l’article original :
– Up Magazine : Aurons-nous été confinés pour rien ?

Consulter l’intégralité de l’étude :
– Full lockdown policies in Western Europe countries have no evident impacts on the COVID-19 epidemic.

Partagez
Commentez